Kommandantur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article est incomplet dans son développement ou dans l’expression des concepts et des idées. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Son contenu est donc à considérer avec précaution. Améliorez l’article ou discutez-en.

Kommandantur (en français : état-major[1]) désigne une structure de commandement de l’armée allemande, et par métonymie le lieu où celui-ci s'exerçait.

Historique[modifier | modifier le code]

Le mot désigne à la fois les services de commandement, le bâtiment où ils sont regroupés et le territoire concerné. Au cours des deux guerres mondiales, la Kommandantur était un commandement militaire local, chargé de l'administration du territoire qu'elle occupait[2].

Plaque de la Kommandantur de Belfort.

Il y a donc une hiérarchie dans les Kommandantur en fonction de l'étendue du territoire qu'elles administrent :

  • Oberfeldkommandantur au niveau de la région militaire ;
  • Feldkommandantur au niveau du département ;
  • Kreiskommandantur au niveau de l'arrondissement ;
  • Ortskommandantur au niveau de la localité.

Souvent, les Allemands installaient leurs Kommandanturs dans de très beaux bâtiments : châteaux, manoirs ou hôtels particuliers.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Commandement militaire de Lille[modifier | modifier le code]

Il y avait une Oberfeldkommandantur à Lille qui dirigeait trois Feldkommandanturs[3] :

Commandement militaire de Dijon[modifier | modifier le code]

  • Dijon était dirigé par la Feldkommandantur 669 (FK 669) responsable du département Côte d'Or[4].


Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le dictionnaire allemand-français Pons, éditions Ernst Klett, Stuttgart, 1994, donne : « État-major de la place. Le mot commanderie a une connotation plutôt religieuse et archaïque ».
  2. Petit Larousse : « Commandement militaire local en région occupée par les Allemands, lors des deux guerres mondiales ».
  3. 1939-1945 dans le Nord de la France et en Belgique n°2
  4. http://www.lexikon-der-wehrmacht.de/Gliederungen/Kommandantur/OFK669-R.htm