Hindi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Hindi
हिन्दी
Pays Inde, Népal, Fidji, minorités importantes dans les Philippines, Thaïlande, Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Émirats arabes unis, Suriname, Maurice
Nombre de locuteurs 229 millions (langue maternelle), 460 millions (langue seconde)[1] (2011)
Typologie SOV, flexionnelle, à fracture d'actance, syllabique
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Inde
Codes de langue
ISO 639-1 hi
ISO 639-2 hin
ISO 639-3 hin
IETF hi
Hindi Belt
Répartition (en rouge) des locuteurs natifs du hindi et de ses dialectes

Le hindi (nom local : hindi / हिन्दी) est la plus parlée des langues en Inde : d'après l'édition de 1999 du World Almanach, plus de 460 millions de personnes l'utiliseraient comme première langue. Officiellement, le hindi devrait servir de lingua franca en Inde, ce qui, dans les faits, n'est pas toujours le cas. En 2001, 41 % de la population indienne a déclaré avoir le hindi (ou un de ses dialectes) comme langue maternelle[2]. Parlé essentiellement dans le nord et le centre de l'Inde, c'est une langue indo-européenne de la branche des langues indo-aryennes, qui en est la plus vaste famille, dérivée du sanskrit et de divers prâkrits, écrite la plupart du temps au moyen de l'alphasyllabaire devanāgarī, qui se lit et s'écrit de gauche à droite.

L'ourdou est le nom pakistanais du hindi et s'écrit au moyen de l'alphabet arabe (de droite à gauche), dans sa variante persane, tant au Pakistan que dans les communautés musulmanes de l'Inde. Son vocabulaire est émaillé de termes persans et arabes. Hindi et ourdou sont parfaitement inter-compréhensibles à l'oral et d'ailleurs, avant la partition de 1947 entre l'Inde et le Pakistan, constituaient une seule et même langue, appelée hindoustani.

Le hindi est parlé dans plusieurs États du Nord. Ces derniers forment un ensemble régional que l’on appelle « Hindi Belt » (ceinture hindi) et dans lequel le hindi peut être considéré comme la langue maternelle de la grande majorité des habitants. C'est la langue officiellement adoptée dans la Constitution pour les îles Andaman et Nicobar, pour le Bihar, le Chandigarh, le Chhattisgarh, Delhi, l'Haryana, l'Himachal Pradesh, le Jharkhand, le Madhya Pradesh, le Rajasthan, l'Uttar Pradesh et l'Uttaranchal. C'est l'une des vingt-deux langues de la constitution indienne (assamais, bengali, bodo, dogri, gujarati, hindi, kannada, cachemiri, konkani, maïthili, malayam, manipuri (meitei), marathi, népalais, oriya, pendjabi, sanskrit, santali, sindhi, tamoul, télougou, et ourdou). Le hindi, associé à l'anglais, est aujourd'hui la langue officielle de l'Union Indienne. Après la Partition, l'anglais devait demeurer la langue officielle à titre provisoire durant 15 ans et être progressivement remplacé par le seul hindi. Rencontrant une forte opposition des états dravidophones, particulièrement au Tamil Nadu et handicapé par sa difficulté à moderniser son lexique et sa syntaxe, le hindi n'a pu se substituer à l'anglais et n'a pu se diffuser dans tous les États de l'Union Indienne. Bien que n’étant plus à parité avec le hindi depuis 1965, l’anglais a retrouvé aujourd’hui une place essentielle. En effet, l'ouverture de l'industrie indienne vers le monde extérieur depuis les années 1990 et la mondialisation de l'économie rendent les projets de son élimination inenvisageables.

Phonologie et écriture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Devanagari.

L'écriture devanāgarī, de type semi-syllabique, est constituée de signes consonantiques comportant une voyelle "inhérente", susceptible d'être modifiée ou supprimée par des signes annexes. Le tableau ci-dessous récapitule les voyelles en forme pleine et avec leur forme abrégée (signe diacritique ou mātrā, मात्रा) accolée à la consonne / p /.

Forme pleine Forme abrégée (mātrā, मात्रा) avec « प् » Prononciation Prononciation avec / p / Équiv. IAST Équiv. ITRANS Équivalent français
/ ə / / pə / a a (brève) schwa : comme le e de je ou de — mais sans arrondir les lèvres
पा / ɑ: / / pɑ: / ā A (longue) Voyelle ouverte postérieure non arrondie : comme le a de bas
पि / i / / pi / i i (brève) Voyelle fermée antérieure non arrondie : comme le i de vision, mais bref
पी / iː / / piː / ī I (longue) Voyelle fermée antérieure non arrondie : comme ie dans chimie
पु / u / / pu / u u (brève) Voyelle fermée postérieure arrondie : comme le ou de goulot, mais bref
पू / uː / / puː / ū U (longue) Voyelle fermée postérieure arrondie : comme le ou de ours
पे / eː / / peː / e e (longue) Voyelle mi-fermée antérieure non arrondie : comme le é de café
पै / æː / / pæː / ai ai (longue) Voyelle mi-ouverte antérieure non arrondie : comme le è de très, mais long
पो / οː / / poː / o o (longue) Voyelle mi-fermée postérieure arrondie : comme le eau de beau
पौ / ɔː / / pɔː / au au (longue) Voyelle mi-ouverte postérieure arrondie : comme le o de pomme, mais long
पृ / ri / / pri / R (brève) Consonne spirante rétroflexe sonore comme une voyelle syllabique : comme dans l'anglais ring (La prononciation originale est perdue et cette lettre n'est plus prononcée comme une voyelle en hindi.)

Son? Prononciation courante des principales voyelles (dans l'ordre : अ, आ, इ, ई, उ, ऊ, ए, ऐ, ओ, औ, अं, अः) [Fiche]

Le tableau ci-dessous indique l'ordre traditionnel du sanscrit et du hindi avec les équivalents en français. Chaque consonne indiquée ci-dessous est considérée comme suivie de sa voyelle inhérente « neutre » schwa (/ ə /), et est nommée comme telle. La prononciation est indiquée en API.

Occlusives
Non-aspirée
sourde
Aspirée
sourde
Non-aspirée
sonore
Aspirée
sonore
nasale
Vélaires
/ kə / ; français : claire

/ khə / ; / k / avec une bouffée de souffle

/ gə / ; français : garçon

/ gɦə / ; / g / avec une bouffée de souffle

/ ŋə / ; français : parking
Palatales
/ ʧ / ; français : match

/ ʧhə / ; / ʧ / avec une bouffée de souffle

/ ʤ / ; ≈ anglais : jam

/ ʤɦə / ; / ʤ / avec une bouffée de souffle

/ ɲə / ; français : signe
Rétroflexes
/ ʈə / ; anglais américain : hurting

/ ʈhə / ; / ʈ / avec une bouffée de souffle

/ ɖə / ; anglais américain : murder

/ ɖɦə / ; / ɖ / avec une bouffée de souffle

/ ɳə / ; anglais américain : hunter
Dentales
/ t̪ə / ; français : toute

/ t̪hə / ; / t̪ / avec une bouffée de souffle

/ d̪ə / ; français : double

/ d̪ɦə / ; / d̪ / avec une bouffée de souffle

/ nə / ; français : notre
Labiales
/ pə / ; français : plus

/ phə / ; / p / avec une bouffée de souffle

/ bə / ; français : bonne

/ bɦə / ; / b / avec une bouffée de souffle

/ mə / ; français : maison
Non occlusives/sonores
Palatale Rétroflexe Dentale/
Alvéolaire
Labiale/
Glottale
Spirante
/ jə / ; français : yoga

/ rə / ; français : rose, mais roulé

/ lə / ; français : livre

/ ʋə / ; français : vase
Sifflante/
Fricative

/ ʃə / ; français : chanter

/ ʂə / ; français : chanter

/ sə / ; français : salut

/ hə / ; anglais : home

Son? Prononciation courante des principales consonnes (dans l'ordre : क, ख, ग, घ, च, छ, ज, झ, ञ, ट, ठ, ड, ढ, ण, त, थ, द, ध, न, प, फ, ब, भ, म, य, र, ल, व, स, श, ष, ह, ड़ ou ळ, क्ष, ज्ञ) [Fiche]

Les sons avec nukhta :
Alphabet (IPA Prononciation) Exemple Description hindi Description française Lettre de base
क़ (/ q /) क़त्ल अघोष अलिजिह्वीय स्पर्श Stop uvulaire sourde (/ k /)
ख़ (/ x ou χ /) ख़ास अघोष अलिजिह्वीय या कण्ठ्य संघर्षी Fricative uvulaire ou vélaire sourde (/ kh /)
ग़ (/ ɣ ou ʁ /) ग़ैर घोष अलिजिह्वीय या कण्ठ्य संघर्षी Fricative uvulaire ou vélaire sonore (/ g /)
फ़ (/ f /) फ़र्क अघोष दन्त्यौष्ठ्य संघर्षी Fricative labio-dentale sourd (/ ph /)
ज़ (/ z /) ज़ालिम घोष वर्त्स्य संघर्षी Fricative alvéolaire voisée (/ dʒ /)
ड़ (/ ɽ /) पेड़ अल्पप्राण मूर्धन्य उत्क्षिप्त Battue rétroflexe non aspirée (/ ɖ /)
ढ़ (/ ɽh /) पढ़ना महाप्राण मूर्धन्य उत्क्षिप्त Battue rétroflexe aspirée (/ ɖʱ /)

Ligatures (consonnes conjointes)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Combinaisons.
Texte rédigé en devanagari

Lexique[modifier | modifier le code]

Le lexique de hindi comporte les mots natifs qui sont dérivés du sanskrit au moyen des prâkrits, les emprunts sanskrits, les emprunts persans et arabes, et les emprunts anglais. Généralement, les mots persans et arabes non techniques sont plus familiers et plus connus que les mots empruntés directement au sanskrit. Cependant depuis la partition, on note une réelle sanskritisation de la langue écrite, particulièrement dans la presse et dans les ouvrages savants.

Adjectifs numéraux cardinaux[modifier | modifier le code]

Le hindi présente la particularité d'avoir des adjectifs numéraux cardinaux (chiffres et nombres) tous différents de 0 à 100. Même si certains éléments sont récurrents, 45, par exemple, ne pourra se déduire ni de 5, ni de 40, ni de 25 ou 35. En d'autres termes, il faut les apprendre individuellement.

La nasalisation se marque soit par un point au-dessus de la voyelle : anusvāra exemple पंद्रह pandrah ou par un signe ँ au-dessus de la lettre : candrabindu (चन्द्रबिन्दु)(exemple : पँ prononcé « pan »). l'anusvara peut être remplacé par un demi N दन्त dant ou दंत dant : dent 0:० - 1:१ - 2:२ - 3:३ - 4:४ - 5:५ - 6:६ - 7:७ - 8:८ - 9:९

1: एक - 2: दो - 3: तीन - 4: चार - 5: पाँच ­ - 6:छ - 7: सात

8: आठ - 9: नौ - 10: दस - 11: ग्यारह - 12: बारह - 13: तेरह

14: चैदह - 15: पंद्रह - 16: सोलह - 17: सत्रह - 18: अठारह

19: उन्नीस - 20: बीस - 21: इक्कीस - 22: बाईस - 23: तेईस

24: चौबीस - 25: पच्चीस - 26: छब्बीस - 27: सत्ताईस

28: अट्ठाईस - 29: उनतीस - 30: तीस - 31: इकत्तीस - 32:बत्तीस

33: तै­ंतीस - 34: चौंतीस - 35: पैंतीस - 36: छत्तीस - 37: सैंतीस

38: अड़तीस - 39: उनतालीस - 40: चालीस - 41: इकतालीस

42: बयालीस - 43: तैंतालीस - 44: चवालीस - 45: पैंतालीस

46: छयालीस - 47: सैंतालीस - 48: अड़तालीस - 49: उनचास

50: पचास - 51:इक्यावन - 52: बावन - 53: तिरपन

54: चौवन - 55: पचपन - 56: छप्पन - 57: सत्तवन

58: अट्ठावन - 59: उनसठ - 60: साठ - 61: इकसठ - 62: बासठ

63: तिरसठ - 64: चौसठ - 65: पैंसठ - 66: छियासठ - 67: सड़स

68: अड़सठ - 69: उनहत्तर - 70: सत्तर - 71: इकहत्तर - 72: बहत्तर

73: तिहत्तर - 74: चौहत्तर - 75: पचहत्तर - 76: छिहत्तर

77: सतहत्तर - 78: अठहत्तर - 79: उनासी - 80: अस्सी

81: इक्यासी - 82: बयासी - 83: तिरासी - 84: चौरासी

85: पचासी - 86: छियासी - 87: सतासी - 88: अठासी

89: नवासी - 90: नब्बे - 91: इक्यानवे - 92: बानवे

93: तिरानवे - 94: चौरानवे - 95: पचानवे - 96: छियानवे

97: सत्तानवे - 98: अट्ठानवे - 99: निन्यानवे - 100: सौ

101: एक सौ एक - 1000: हज़ार - 100 000: लाख

10 000 000: करोड़

Mots « transparents » au français[modifier | modifier le code]

Malgré la distance qui sépare la France du sous-continent indien, certains mots en hindi ressemblent beaucoup au français, car ces deux langues, la première (surtout issue du sanskrit), et la seconde (surtout issue du latin), sont indo-européennes et ont donc des origines linguistiques communes. « Je », « moi » se dit mai (mè), « lèvre » lab, « tu » , « meurs » mar, « mère » , « quoi » kyā, « deux » do, « sept » sāt, « neuf » nau, « dix » das, « donner » dena, « nez » nak, « nom » nam, « divin » déva, «jalouse» jale.

Emprunts français[modifier | modifier le code]

On trouve en français quelques mots issus du hindi, notamment « bégum », « bungalow », « jungle », « punch », « pyjama », « shampooing », « calicot », « palanquin », « bonduc », « candi », « véranda », « gymkhana », « khaki », « chutney ». La plupart ont été introduits par l'intermédiaire de l'anglais, du portugais ou de l'arabe, comme « avatar ».

Phrases communes[modifier | modifier le code]

Français Hindi (translittération) Hindi (Devanagari)
Hindi hindī हिन्दी
Français fransīsī फ़्राँसीसी
Oui hān / dji / dji hān हाँ
Vous / Tu āp (Vouvoiement différent du français) आप
Tu tum (Informel) तुम
Tu tū (intime, parfois péjoratif) तू
Non nahīn नहीं
Bonjour namaste, namaskār नमस्ते, नमस्कार
Au revoir namaste, नमस्ते,
Comment allez-vous ? āp kaise hain आप कैसे हैं?
À plus tard ! phir milenge फिर मिलेंगे
Merci dhanyavād, shukriyā धन्यवाद, शुक्रिया
Je suis désolé kshamā kījiye, (aussi māf kījiye) क्षमा कीजिये (माफ कीजिये)
Pourquoi ? kyon? क्यों?
Qui ? kaun? कौन?
Quoi ? kyā? क्या?
Quand ? kab? कब?
Où ? kahān? कहाँ?
Comment ? kaise? कैसे?
Combien ? kitne? कितने?
Je ne comprends pas maiṃ samjhā nahīn मैं समझा नहीं
Aidez-moi ! meri madad kījiye / sahāyatā kījie! मेरी मदद कीजिये / सहायता कीजिये
Parlez-vous anglais ? kyā āp angrezī bolte hain? क्या आप अंग्रेज़ी बोलते हैं?
Quelle heure est-il ? samay kyā huā? / kitne baje hain? समय क्या हुआ? / कितने बजे हैं?
Je ne sais pas mujhe nahīn patā मुझे नहीं पता

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Annie Montaut, « Comment une langue « libérée » et « libératrice » en vient à agir comme langue d’oppression : le cas du hindi », 2003, La Langue libérée. Etudes de socio-lexicologie, A.M. Laurian (ed.), Peter Lang, Bern/Berlin/Bruxelles,
  • Annie Montaut, « Le hindi en 1947 : la question de la langue nationale, ses origines et ses conséquences », Cahiers du Sahib 5, 1997, pp. 134-151.
  • 2009 Encyclopédie des sciences du langage : les langues indo-aryennes, Le hindi (Nouvelle Encyclopédie des Sciences du langage),
  • Rai, Amrit, 1984, A House divided : The origin and development of Hindi-Hindavi, Delhi, Oxford University Press

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]