Cap Hatteras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hatteras.
Image satellite de l'île Hatteras prise en 1989 avec le cap sur la pointe.

35° 15′ 16″ N 75° 31′ 11″ O / 35.25444, -75.51972

Situé dans l'État de Caroline du Nord, aux États-Unis, le cap Hatteras est une avancée de terre insulaire, sur l'île Hatteras, une des îles de la barrière des Outer Banks, sur la côte Est des États-Unis. Cette région est très connue pour ses tempêtes et ses hauts fonds (nommées Diamond Shoals). Tant de navires s'y sont échoués qu'il est surnommé le Cimetière de l'Atlantique.

Géographie[modifier | modifier le code]

N Atl Hurricane climatology.png

L'île d'Hatteras est une mince bande de sable qui fait partie du Parc national du Cape Hatteras National Seashore. Le cap en est le point le plus à l'est et occupe l'une des sections les plus larges de l'île. Il se trouve au confluent de deux courants marins : le Gulf Stream chaud venant des Antilles et le courant plus froid de Virginie descendant du nord. Cette rencontre permet un brassage des nutriments[1] qui favorise une grande variété de faune et de flore marine. Plusieurs espèces y trouvent leur territoire le plus nordique ou le plus méridional.

Du point de vue météorologique, la proximité du Gulf Stream source d'énergie pour les cyclones tropicaux, en fait la zone de passage de nombreux ouragans. De nombreuses fois, ces cyclones ont dévasté cette région dite des Outer Banks et remodelé les îles qui la composent. En particulier, l'ouragan Isabel coupa en deux les villages de Frisco et Hatteras ainsi que la route 12 qui relie les îles au continent. En hiver, la rencontre de l'air froid venant du continent avec les eaux chaudes du Gulf Stream est générateur de bombes météorologiques, d'intenses dépressions des latitudes moyennes. Celles-ci remontent le long de la côte Est américaines donnant des tempêtes de neige avec des vents violents et des marées qui inondent les côtes.

Phare[modifier | modifier le code]

Phare du cap Hatteras avant son déplacement

Le premier phare signalant le cap fut construit en 1803, et remplacé en 1870 par le phare actuel. C'est aujourd'hui, avec ses 69 m, le plus haut des États-Unis. En 1999, l'érosion de la côte contraignit les autorités à déplacer le phare, à une distance d'environ 900 m à l'intérieur des terres. Aujourd'hui il se trouve à 450 m du front de mer. Après le passage de l'ouragan Isabel, 420 m furent encore perdus en 2003.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Bruno Voituriez, « Quelle est l'influence du Gulf Stream sur les ressources vivantes ? », Club des Argonautes (consulté le 22 mars 2007)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]