Charles Cornwallis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cornwallis.
Charles Cornwallis
1er marquis Cornwallis
Image illustrative de l'article Charles Cornwallis

Naissance
à Mayfair, Londres
Décès (à 67 ans)
à Gauspur
Origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Allégeance Union flag 1606 (Kings Colors).svg Royaume de Grande-Bretagne
Arme Flag of the British Army.svg Armée de terre britannique
Grade Général
Années de service 17571805
Conflits Guerre de Sept Ans
Guerre d'indépendance des États-Unis
Rébellion irlandaise de 1798
Autres fonctions Gouverneur général des Indes
Lord lieutenant d'Irlande

Charles Cornwallis, 1er marquis Cornwallis, né le à LondresGrosvenor Square) et décédé le à Gauspur près de Ghazipur dans le Nord de l'Inde[1] est un général britannique connu comme commandant des troupes britanniques lors du siège de Yorktown pendant la Guerre d'indépendance des États-Unis. Par la suite, il fut gouverneur général de l'Inde (1786-1793) et Lord Lieutenant d'Irlande (1798-1801) avant d'être le principal négociateur britannique du traité d'Amiens (1802).

Fils aîné de Charles, cinquième baron Cornwallis, il fit ses études à Eton et Cambridge. Il obtint un brevet d'officier (Enseigne) en 1757 avant d'obtenir la permission de poursuivre ses études militaires à Turin.

Rejoignant les troupes britanniques lors de la Guerre de Sept Ans, il participa notamment aux batailles de Minden, de Villinghausen, de Wilhelmsthal et de Lutzelberg ainsi qu'au siège de Cassel.

Elu à la Chambre des Communes en 1760, puis à la Chambre des Lords en 1762, il fut - paradoxalement, au regard de son rôle futur lors de la guerre d'indépendance américaine - l'un des cinq à voter contre le Droit de Timbre (Stamp Act (1765).

Il épousa en 1768 Jemima Tullekin Jones. Le couple eut deux enfants, un garçon et une fille avant la mort de Jemima en 1779.

Nommé Major-Général en 1775 puis Lieutenant-général en 1777, il joua un rôle majeur lors de la guerre d'indépendance américaine en combattant les insurgés. Il remporta la bataille de Camden le sur les troupes du général Horatio Gates mais fut vaincu par les troupes de Washington et Rochambeau (appuyées par une flotte française commandée par l'amiral de Grasse) lors de la Bataille de Yorktown (septembre-octobre 1781).

Cette bataille décida du sort de la guerre et de l'indépendance des Etats-Unis, entérinée lors du Traité de Paris (1783).

Malgré sa défaite, il fut nommé commandant en chef en Inde et gouverneur général du Bengale et publia une série de réglementations connue sous le nom de Code Cornwallis. Il défit les troupes du sultan Tippu lors de la troisième des quatre guerres du Mysore.

Comme Lord lieutenant d'Irlande et commandant en chef, il repoussa une invasion française en août 1798 et joua par la suite un rôle important dans le vote de l'Acte d'Union (1800) qui rattacha l'Irlande à la Grande-Bretagne en donnant naissance au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande avant de démissionner pour protester contre le refus du roi George III d'accorder des droits politiques aux catholiques irlandais.

Il conduisit en tant que ministre plénipotentiaire la représentation britannique lors des négociations qui aboutirent à la Paix d'Amiens, conclue le 25 mars 1802.

Il retourna en Inde où il mourut peu après son arrivée à Gauspur près de Ghazipur (où l'on peut encore actuellement voir son mausolée) en 1805.

Ses lettres ont été publiées par Charles Ross, 3 volumes in-8, Londres, 1859.

Grades occupés et dates de promotion[modifier | modifier le code]

 Enseigne, British Army 1756
 Capitaine, British Army 1759
 Lieutenant-colonel, British Army 1761
 Colonel, British Army 1766
 Major-General, British Army 1775
 Lieutenant-General, British Army 1777
 General, British Army 1793

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Lord Cornwallis - A web of English History » (consulté le 13 décembre 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :