Martin Malvy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malvy.
Martin Malvy
Image illustrative de l'article Martin Malvy
Fonctions
Président du
conseil régional de Midi-Pyrénées
En fonction depuis le 15 mars 1998
Réélection 28 mars 2004
26 mars 2010
Prédécesseur Marc Censi
Président du groupe socialiste
à l'Assemblée nationale
19931995
Prédécesseur Jean Auroux
Successeur Laurent Fabius
Ministre du Budget
2 octobre 199229 mars 1993
Président François Mitterrand
Gouvernement Pierre Bérégovoy
Prédécesseur Michel Charasse
Successeur Nicolas Sarkozy
Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement
2 avril 19922 octobre 1992
Président François Mitterrand
Gouvernement Pierre Bérégovoy
Prédécesseur Jean Poperen
Successeur Louis Mermaz
Secrétaire d'État auprès du ministre du Redéploiement industriel et du Commerce extérieur, chargé de l'Énergie
24 juillet 198420 mars 1986
Président François Mitterrand
Gouvernement Laurent Fabius
Prédécesseur Secrétariat d'État créé
Successeur Secrétariat d'État supprimé
Député de la 2e circonscription du Lot
19 mars 19785 mai 1998
Élection 19 mars 1978
Réélection 14 juin 198116 mars 19865 juin 198821 mars 199325 mai 1997
Prédécesseur Bernard Pons
Biographie
Date de naissance 24 février 1936 (78 ans)
Lieu de naissance Paris (Seine)
Nationalité Française
Parti politique PS

Martin Malvy, né le 24 février 1936 dans le 16e arrondissement de Paris, est un journaliste, homme politique français et ancien ministre du gouvernement français. Il est l'actuel président socialiste du conseil régional de Midi-Pyrénées. En 2010, il obtient le plus haut score des élections régionales françaises.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le petit-fils de Louis Malvy, qui fut ministre de l'Intérieur durant la Première Guerre mondiale. Après avoir passé ses études secondaires au Lycée Gambetta de Cahors, il entra à la faculté de droit de Toulouse où il passa une licence. À partir de 1960 et jusqu'en 1977, il fut journaliste à Sud Ouest, la Nouvelle République du Centre-Ouest et la Dépêche du Midi.

Le 12 janvier 2012, il est nommé par Jean-Pierre Bel à la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations[1].

Synthèse des mandats[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Fonctions parlementaires[modifier | modifier le code]

  • 1978 - 1984 ; 1986 - 1992 et de 1993 à 1998 : député PS du Lot
  • 1978 - 1981 : rapporteur du Budget de la consommation à l'Assemblée nationale
  • 1981 - 1984 : rapporteur du Budget de l'Agriculture
  • 1981 - 1983 : vice-président de l'Assemblée nationale
  • 1988 : rapporteur de la commission des Finances pour les affaires européennes
  • 1989 - 1992 : président du Conseil supérieur de l'électricité et du gaz
  • 1984 : président de la délégation chargée des problèmes d'information sur l'Assemblée et Président du Comité consultatif de l'utilisation de l'énergie
  • 1993 - 1995 : président du groupe socialiste de l'Assemblée Nationale

Fonctions ministérielles[modifier | modifier le code]

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • " Des racines, des combats et des rêves " Entretiens avec Jean-Christophe Giesbert et Marc Teynier. Éditeur:Michel Lafon Paris, 2010

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]