René Souchon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Souchon.
René Souchon
René Souchon, en 2006.
René Souchon, en 2006.
Fonctions
Président du conseil régional d'Auvergne
En fonction depuis le
Réélection 22 mars 2010
Prédécesseur Pierre-Joël Bonté (PS)
Maire d'Aurillac
Réélection 18 mars 2001
Prédécesseur Yvon Bec (MDC)
Successeur Alain Calmette (PS)
Élection 13 mars 1977
Réélection 6 mars 1983
12 mars 1989
Prédécesseur Jean Mézard (CNI)
Successeur Yvon Bec (MDC)
Député du Cantal (proportionnelle)
Réélection 16 mars 1986
Prédécesseur Circonscription créée
Successeur Circonscription disparue
Député de la 1re circonscription du Cantal
Élection 3 novembre 1980
Réélection 21 juin 1981
Prédécesseur Augustin Chauvet (RPR)
Successeur Firmin Bédoussac (PS)
Ministre délégué auprès du ministre de l’agriculture de la France, chargé de l'Agriculture et des Forêts
Président François Mitterrand
Gouvernement Laurent Fabius
Prédécesseur Lui-même (Secrétaire d'État)
Successeur François Guillaume (Ministre de l'Agriculture, RPR)
Secrétaire d'État auprès du ministre de l’agriculture de la France, chargé de l'Agriculture et des Forêts
Président François Mitterrand
Gouvernement Pierre Mauroy III
Laurent Fabius
Prédécesseur André Cellard (PS)
Successeur Lui-même (Ministre délégué)
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Le Malzieu-Ville (Lozère)
Nationalité Française
Parti politique PS
Conjoint Karine Souchon
Diplômé de Faculté des Lettres de l'Université de Montpellier
Profession Conseiller d'orientation
Directeur de CIO
Inspecteur de l'Éducation nationale
Inspecteur général de l'agriculture
Présidents du conseil régional d'Auvergne

René Souchon, né le au Malzieu en Lozère, est une personnalité politique française. Il est membre du Parti socialiste et actuellement président du Conseil régional d'Auvergne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Titulaire d'une licence de psychologie en 1965, de certificats d'études supérieures en histoire moderne et contemporaine et en géographie générale en 1966 et d'un diplôme d'État de conseiller d'orientation scolaire et professionnelle en 1967, René Souchon est successivement conseiller d'orientation en 1967, directeur du Centre d'information et d'orientation d'Aurillac en 1973, inspecteur de l'information et de l'orientation en 1977, inspecteur principal de l'enseignement technique en 1989 et enfin inspecteur général de l'agriculture en 1990. Ancien membre du comité des chasses présidentielles il a exercé la présidence du conseil d’administration de l’Office national des forêts (ONF) entre 1991 et 1996.

Il est membre du Parti socialiste (PS) depuis 1971.

René Souchon fut maire d'Aurillac de 1977 à 1995, puis de 2001 à 2006. Son successeur à la tête du conseil municipal de la préfecture du Cantal a été élu le 23 février 2006 ; il s'agit d'Alain Calmette.

René Souchon est élu député du Cantal lors d'une législative partielle en novembre 1980 à la suite de la démission d'Augustin Chauvet (RPR)[1],[2]. Il est réélu pour la VIIe législature en 1981 avant de laisser son siège en 1983 pour rejoindre le gouvernement[3]. Sous le 3e gouvernement de Pierre Mauroy puis celui de Laurent Fabius, il fut secrétaire d’État auprès du ministre de l’Agriculture, chargé de l’agriculture et de la forêt. Le 4 avril 1985, après la démission de Michel Rocard, il devient ministre délégué chargé de l'agriculture et de la forêt. René Souchon est réélu pour la VIIIe législature entre 1986 et 1988[4].

En mars 2004, après la victoire de la gauche lors des régionales, il devient premier vice-président du Conseil régional d'Auvergne chargé du développement et de l'aménagement du territoire et de la politique contractuelle.

À la suite du décès de Pierre-Joël Bonté, il est élu à la présidence du Conseil régional d'Auvergne le , quittant ses fonctions de maire d'Aurillac[5]. Par ailleurs, il est président de la section des relations extérieures au Conseil économique et social (1999-2004), membre du Comité directeur de l'Association des maires de France (2001-2006) et vice-président de la fédération des maires des villes moyennes (2004-2006).

Élection régionale de mars 2010 en Auvergne[modifier | modifier le code]

Il se représente aux élections régionales de mars 2010. La liste qu'il mène est désavouée en interne par 56 % des militants socialistes du Puy-de-Dôme[6] mais elle est finalement validée par les instances nationales du PS après quelques modifications dans sa composition[7].

Au premier tour des élections régionales (14 mars 2010), la liste PS qu'il conduit en Auvergne réalise 28,02 % et arrive en deuxième position légèrement derrière la liste de l'UMP (28,72 %). Au second tour (21 mars 2010), sa liste fusionne avec celles du Front de gauche et d'Europe Écologie et remporte l'élection avec 59,68 % des suffrages devant l'UMP (40,32 %).

Action à la tête de la région Auvergne[modifier | modifier le code]

La jeunesse : « Grande cause régionale »[modifier | modifier le code]

Le nouveau mandat de René Souchon est placé sous le signe de la jeunesse, qu’il a déclarée « Grande cause régionale » lors de la campagne. Le « Pack jeune adulte » comporte plusieurs dispositifs, comme le pack jeune créateur/repreneur qui offre un accompagnement spécifique pour les entrepreneurs de moins de 30 ans.

La mesure phare est la Carte jeune Nouveau Monde, délivrée depuis le 1er janvier 2012, qui permet aux jeunes de 18 à 25 ans sous conditions de ressources de bénéficier d’une carte de crédit pour financer sept prestations indispensables à l’autonomie des jeunes (logement, mutuelle, transports…).

Renforcer l'attractivité du territoire auvergnat[modifier | modifier le code]

Tourisme et aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

Le tourisme, qui représente une part importante du PIB auvergnat, fait l’objet de dispositifs dédiés pour attirer de nouvelles populations en développant l’offre d’hébergement touristique dans le cadre de la démarche « Nattitude », qui porte une image de l’Auvergne fondée sur la qualité, le bien-être et la valorisation de ses atouts naturels.

Pour mettre en avant l'Auvergne, le Conseil régional développe la marque territoriale « Auvergne Nouveau Monde » lancée en 2011 qui met l’accent sur la notion de solidarité, de respect, d’un territoire harmonieux où il fait bon vivre.

Aménagement numérique[modifier | modifier le code]

Sous l’impulsion de René Souchon, l’Auvergne devient en 2009 la première Région intégralement couverte en haut débit, elle a d’ailleurs à ce titre reçu le prix RégioStars 2010 au niveau européen. Un partenariat entre la Région, les Conseils généraux, les intercommunalités et France Télécom Orange a permis d’adopter un schéma directeur territorial de l’aménagement numérique pour définir les axes de l’intervention publique (Réseau d’initiative publique), en complément de l’action privée qui investit les agglomérations auvergnates. L’objectif est donc de couvrir en très haut débit d’ici 2025 l’ensemble du territoire auvergnat en équipant les trois quarts de la population en fibre optique et en proposant une solution pour que tous les foyers aient accès au très haut débit.

Emploi et développement économique[modifier | modifier le code]

À l’automne 2011, un emprunt obligataire est lancé auprès des Auvergnats pour alimenter le Fonds d’investissement pour une Auvergne durable (FIAD) qui a permis de lever en une semaine 20,5 millions d’euros destinés à aider les TPE / PME et à soutenir l’innovation. La démarche « Graines d’emplois » a également été mise en place pour évaluer les besoins de l’Auvergne de demain et pour identifier les emplois d’avenir et les secteurs clés de l’économie auvergnate.

Désenclavement de l’Auvergne[modifier | modifier le code]

René Souchon s’implique dans le débat public organisé par la Commission nationale du débat public sur le dossier de la ligne à grande vitesse « Paris Orléans Clermont Lyon » (ou POCL) qui s’est tenu du 4 octobre 2011 au 31 janvier 2012. Il plaide en faveur d’un tracé le plus à l’ouest et le plus au sud possible, qu’il juge plus pertinent pour l’aménagement du territoire puisqu’il offre de meilleures retombées économiques pour l’Auvergne et la resitue dans une perspective de rayonnement européen. À la fin de l’année 2011, il demande à Réseau ferré de France de proposer un cinquième tracé pour qu’un consensus puisse se dégager.

Comme Président du Syndicat mixte chargé de la gestion de l’aéroport d'Aulnat, René Souchon engage une importante restructuration de l’aéroport pour le rendre plus attractif. Il veille aussi à développer autant que possible les liaisons aériennes, comme la ligne Clermont-Ferrand-Madrid qui a ouvert en 2012.

Mandats électoraux[modifier | modifier le code]

Mandats régionaux[modifier | modifier le code]

  • depuis 1980 : Conseiller régional PS d'Auvergne, élu dans le Cantal
  • 2004-2006 : Premier vice-président du Conseil régional d'Auvergne, chargé du développement et de l'aménagement du territoire de la politique contractuelle
  • depuis février 2006 : Président du Conseil régional d'Auvergne

Association des régions de France[modifier | modifier le code]

  • Troisième vice-Président de l’ARF
  • Président de la Commission Agriculture, pêche, forêt de l’ARF
  • Président de la Commission Aménagement du territoire de l’ARF

Mandats de député[modifier | modifier le code]

Fonctions ministérielles[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire d'État à l'Agriculture et à la Forêt (1983-1985) ;
  • Ministre délégué chargé de l'Agriculture et de la Forêt (1985-1986)

Fonctions politiques[modifier | modifier le code]

  • Membre du comité directeur du PS (1979-1993) ;
  • Délégué national du PS au développement rural (1986-1996)

Fonctions européennes[modifier | modifier le code]

  • Membre du comité des Régions d’Europe, commission ressources naturelles.
  • Rapporteur de l’avis du Comité des Régions sur la réforme de la PAC 2014 – 2020.
  • Rapporteur de l’avis du Comité des Régions pour « une politique européenne ambitieuse en faveur des systèmes agricoles de qualité ».
  • Rapporteur de l’avis d’initiative du Comité des Régions sur « le futur de la PAC de l’après 2013 ».
  • Rapporteur de l’avis du Comité des Régions intitulé « un nouvel élan pour enrayer la diminution de la biodiversité. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par René Souchon Suivi par
Pierre-Joël Bonté
Président du conseil régional d'Auvergne
depuis 2006
-