Floyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Floyon
Mairie de Floyon.
Mairie de Floyon.
Blason de Floyon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Avesnes-sur-Helpe
Intercommunalité Communauté de communes du Cœur de l’Avesnois
Maire
Mandat
Évelyne Gebhardt
2014-2020
Code postal 59219
Code commune 59241
Démographie
Gentilé Floyonnais, Floyonnaises
Population
municipale
516 hab. (2014)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 02′ 29″ nord, 3° 53′ 17″ est
Altitude Min. 155 m
Max. 234 m
Superficie 17,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Floyon

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Floyon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Floyon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Floyon

Floyon est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Floyon se situe dans le Sud-Est du département du Nord (Hainaut) en plein cœur du parc naturel régional de l'Avesnois. L'Avesnois est connu pour son bocage et son relief un peu vallonné dans sa partie sud-est (début des contreforts des Ardennes), dite « petite Suisse du Nord ». Le village est situé sur le ruisseau de Chevireuil.

Floyon fait partie administrativement de l'Avesnois, géologiquement des Ardennes, historiquement du Hainaut et paysagèrement de la Thiérache.

Avec 79 mètres de dénivelé entre le point d'altitude le plus bas et le plus haut de la commune, Floyon est la commune la plus "pentue" du département du Nord.

La commune se trouve à 110 km de Lille (préfecture du Nord), Bruxelles (Belgique) ou Reims (Marne), à 55 km de Valenciennes, Laon, Mons (B) ou Charleroi (B), à 28 km de Maubeuge, à 10 km de Fourmies, à 7 km d'Avesnes-sur-Helpe (sous-préfecture) et à 4 km d'Étrœungt.

La Belgique se trouve à 15 km. Floyon jouxte le département de l'Aisne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Floyon
Cartignies Boulogne-sur-Helpe Étrœungt
Floyon Larouillies
Fontenelle Papleux La Flamengrie

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 855 : avec le traité de Prüm qui partage la Francie médiane entre les trois fils de Lothaire I, le Hainaut est rattaché à la Lotharingie dont hérite Lothaire II.
  • En mai 1940, Floyon fut sur la route de l'invasion allemande. Le 17 mai, un bombardier français de type LéO 45, en mission de harcèlement sur une colonne allemande, fut abattu par un Messerschmitt et heurta la rive d'un ruisseau. Les quatre hommes d'équipage (le sergent-chef pilote Hervé Bougault, de Rennes le sous-lieutenant Arsène Rigourd, de Saint Onen la Chapelle, le sergent radio Jacques Halma et l'adjudant-chef canonnier Paul Fourneau) furent tués et inhumés provisoirement sur place avant d'être transférés en novembre au cimetière de la commune.
  • 5 mai 2010 : Créé à la fin du XIXe siècle, le corps des sapeurs-pompiers de Floyon a fermé ses portes le 5 mai 2010. De 1935 à 1982, Kléber Simpère a assuré le commandement du centre. De 1982 à 1999, Eugène Pierart a pris la relève puis Jacques Hédon de 1999 à 2010. Le centre n'ayant pas été "départementalisé", celui-ci a été supprimé.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Floyon (Nord).svg

Les armes de Floyon se blasonnent ainsi : Fascé de vair et de gueules, les fasces de gueules chargées chacune de trois besants d’argent..

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
octobre 1947 Collery Camille    
mai 1953 Watremez Ferdinand    
mars 1959 Watremez Ferdinand    
mars 1965 Watremez Ferdinand    
mars 1971 Watremez Ferdinand    
mars 1977 Watremez Ferdinand    
mars 1983 Fourdrignier Raymond    
mars 1989 Fourdrignier Raymond    
juin 1995 Fourdrignier Raymond    
mars 2001 Durnez Bernard    
juin 2002 Durnez Bernard    
octobre 2002 Bricard Michel    
mars 2008 Jaggli Maryse    
29 mars 2014 Durnez Bernard    
29 mars 2014[1] en cours
(au 11 avril 2014)
Evelyne Gebhardt    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 516 habitants, en augmentation de 1,78 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 237 1 490 1 477 1 419 1 394 1 469 1 453 1 403 1 341
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 274 1 227 1 228 1 147 1 110 1 053 1 026 944 969
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
912 883 850 799 807 748 728 726 731
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
682 742 618 554 513 515 502 513 516
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Floyon en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,8 
7,8 
75 à 89 ans
10,9 
11,4 
60 à 74 ans
12,1 
20,4 
45 à 59 ans
18,6 
23,5 
30 à 44 ans
23,5 
18,0 
15 à 29 ans
15,8 
18,8 
0 à 14 ans
18,2 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin (1513, 1772 et 1825), fortifiée.
  • Le kiosque à musique type kiosque à danser.
  • Le monument aux morts.
  • Le calvaire de 1732
  • Les vieux croix sur la Place de la Mairie.
  • Plusieurs chapelles, notamment Chapelle Notre-Dame-de-Foy (1683) et Chapelle Saint-Eloi (1802)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. N, « Evelyne Gebhardt élue maire », L'Observateur de l'Avesnois, no 19462,‎ , p. 11 (ISSN 0183-8415)
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. « Évolution et structure de la population à Floyon en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)