Baives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Baives
Baives
La rue principale de Baives ; à gauche, une ferme inscrite base Mérimée.
Blason de Baives
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Intercommunalité Communauté de communes du Sud Avesnois
Maire
Mandat
Claude Gary
2020-2026
Code postal 59132
Code commune 59045
Démographie
Gentilé Baivois, Baivoises
Population
municipale
166 hab. (2020 en augmentation de 2,47 % par rapport à 2014)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 03′ 49″ nord, 4° 12′ 14″ est
Altitude Min. 184 m
Max. 239 m
Superficie 7,98 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Fourmies
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Baives
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Baives
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Baives
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Baives

Baives est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Elle se situe à la frontière franco-belge avec la localité de Macon (commune de Momignies).

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Baives fait partie administrativement de l'Avesnois (arrondissement d'Avesnes-sur-Helpe), région située dans le Sud-Est du département du Nord ; historiquement du Hainaut ; géologiquement des Ardennes ; ses paysages rappellent la « grande Thiérache ».

La commune fait partie du Parc naturel régional de l'Avesnois.

Située dans la Fagne française et au sud de l'Avesnois (Thiérache du Nord française), Baives se trouve sur le prolongement de la Calestienne belge, plus précisément sur la terminaison périclinale de cette structure. Ancienne carrière de calcaire avec son four à chaux restauré en 2009, maintenant intégré à un paysage boisé et de prairie.

Représentations cartographiques de la commune
Carte OpenStreetMap
Carte topographique
Carte avec les communes environnantes

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Baives
Moustier-en-Fagne
Wallers-en-Fagne Baives Chimay  Drapeau de la Belgique Belgique
Momignies Drapeau de la Belgique Belgique

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

C'est donc un environnement calcaire, dans lequel on retrouve en particulier la fameuse « pierre bleue » correspondant au niveau givétien, appelée abusivement « marbre bleu », qui marque l'architecture de la Thiérache du Nord, de la Thiérache belge, de la Fagne et de la région de Givet.

Sur le site de la commune se trouvent les Monts de Baives, site très connu des botanistes locaux pour une flore calcicole très riche, notamment en orchidées, marquée par le croisement du climat continental et le caractère méridional d'une exposition sud de « terres chaudes » calcaires. Les monts de Baives marquent ainsi la limite occidentale de certaines espèces continentales. Par ailleurs, les monts de Baives culminent à 239 m. Mais le véritable point culminant du Nord se situe à Anor, dans l'Avesnois et culmine à 272 mètres d'altitude.

Climat[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Baives est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (68,9 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (71,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (55,6 %), forêts (24 %), terres arables (13,3 %), zones urbanisées (3,1 %), mines, décharges et chantiers (2,2 %), zones humides intérieures (1,7 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Habitat et logement[modifier | modifier le code]

En 2019, le nombre total de logements dans la commune était de 82, alors qu'il était de 80 en 2014 et de 76 en 2009[I 1].

Parmi ces logements, 84 % étaient des résidences principales, 11,1 % des résidences secondaires et 4,9 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 98,8 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 0 % des appartements[I 2].

Le tableau ci-dessous présente la typologie des logements à Baives en 2019 en comparaison avec celle du Nord et de la France entière. Une caractéristique marquante du parc de logements est ainsi une proportion de résidences secondaires et logements occasionnels (11,1 %) supérieure à celle du département (1,6 %) et à celle de la France entière (9,7 %). Concernant le statut d'occupation de ces logements, 71 % des habitants de la commune sont propriétaires de leur logement (75 % en 2014), contre 54,7 % pour le Nord et 57,5 pour la France entière[I 3].

Le logement à Baives en 2019.
Typologie Baives[I 1] Nord[I 4] France entière[I 5]
Résidences principales (en %) 84 90,6 82,1
Résidences secondaires et logements occasionnels (en %) 11,1 1,6 9,7
Logements vacants (en %) 4,9 7,8 8,2

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

En 843, avec le traité de Verdun, le partage de l'empire carolingien entre les trois petits-fils de Charlemagne octroie à Lothaire I, la Francie médiane qui comprend le Hainaut dont fait partie le village.

En 855 , du fait du traité de Prüm qui partage la Francie médiane entre les trois fils de Lothaire I, le Hainaut est rattaché à la Lotharingie dont hérite Lothaire II.

En 870, après la mort de Lothaire II, avec le traité de Meerssen0, une partie de la Lotharingie dont fait partie le Hainaut est rattachée à la Francie occidentale.

En 880, avec le traité de Ribemont en 880, le Hainaut est rattaché à la Francie orientale qui deviendra le Saint-Empire romain germanique en 962.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le , tout au début de la guerre, des troupes françaises venant du département des Ardennes, étant passées en Belgique, rentrées en France par Baives, cantonnent dans la commune d'Eppe-Sauvage[8].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement d'Avesnes-sur-Helpe du département du Nord.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Trélon[9]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux[modifier | modifier le code]

Pour les élections départementales, la commune fait partie depuis 2014 du canton de Fourmies

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la troisième circonscription du Nord.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Baives était membre de la communauté de communes Guide du pays de Trélon, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé fin 1992 et auquel la commune avait transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Dans le cadre d'un mouvement de regroupement des intercommunalités du Nord envisagé par les services de l'état en 2012/2013, cette intercommunalité a fusionné avec sa voisine pour former, le , la communauté de communes du Sud Avesnois dont est désormais membre la commune.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Maire en 1802-1803[10]   Jean Joseph Leclerc    
Maire en 1807[11]   M. Hancart    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 juin 1995 Raymond Bienfait
(31 mai 1909 - 25 avril 2011)
   
juin 1995 En cours Claude Gary
(né le 12 août 1942)
  Réélu pour le mandat 2020-2026[12],[13]

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Baives fait partie de l'académie de Lille.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[15].

En 2020, la commune comptait 166 habitants[Note 2], en augmentation de 2,47 % par rapport à 2014 (Nord : +0,16 %, France hors Mayotte : +1,9 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
300185277272333324320308318
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
311283270248233256234216227
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
220237214228218191203190174
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
206193151123129141152153160
2017 2020 - - - - - - -
167166-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune.

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 38,4 %, soit en dessous de la moyenne départementale (39,5 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 23,4 % la même année, alors qu'il est de 22,5 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 70 hommes pour 98 femmes, soit un taux de 58,33 % de femmes, largement supérieur au taux départemental (51,77 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[17]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ou +
0,0 
8,6 
75-89 ans
8,2 
12,9 
60-74 ans
16,5 
21,4 
45-59 ans
18,6 
22,9 
30-44 ans
15,5 
15,7 
15-29 ans
20,6 
18,6 
0-14 ans
20,6 
Pyramide des âges du département du Nord en 2018 en pourcentage[18]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,3 
5,1 
75-89 ans
8,1 
14,3 
60-74 ans
15,6 
19,2 
45-59 ans
18,6 
19,6 
30-44 ans
18,7 
20,7 
15-29 ans
19,1 
20,7 
0-14 ans
18,5 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Baives est dotée de bâtiments repérés dans la base Mérimée :

  • L'église paroissiale Saint-Martin[19]
  • La mairie[20]
  • L'école[21]
  • 45 fermes à Baives[22]

Baives est doté d'un cadre rustique avec, en plus de ces monuments, plusieurs lieux et édicules remarquables.
  • Le kiosque à musique en forme de balcon attaché au parvis surélevé de l'église
  • Les monts de Baives avec la chapelle Saint Fiacre et le four à chaux restauré sur les Monts et un oratoire et un calvaire au pied des Monts.
  • Le ruisseau de Baives et son petit pont
  • Prairie à orchidées sur les hauteurs près du château d'eau (Réserve naturelle régionale des monts de Baives.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Baives Blason
De gueules à deux fasces bretessées et contre-bretessées d’argent ; au franc-canton de gueules à trois pals de vair et au chef d’or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Baives », Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2023, millésimée 2020, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2022, date de référence statistique : 1er janvier 2020.

Références[modifier | modifier le code]

Site de l'Insee[modifier | modifier le code]

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. Inventaire des journaux des marches et opérations des grandes unités, Brigades et groupes de bataillons, Brigades et groupes de bataillons d'infanterie, Brigades d'infanterie, , 10e brigade, : J.M.O. 6 août 1914-25 septembre 1914, p. 6, lire en ligne.
  9. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Annuaire statistique du département du Nord pour l'an XI de la République 1802-1803, p. 276, lire en ligne.
  11. Annuaire statistique du département du Nord pour l'an 1807, p. 120-121, lire en ligne.
  12. « Élection de maires », Le Courrier de Fourmies, Fourmies, 4 avril 2014, p. 18 (ISSN 0183-8415)
  13. D. D., « Claude Gary rempile pour un cinquième mandat », La Voix du Nord, no  24240, 31 mai 2020, p. 35 (ISSN 0999-2189 et 2491-3189, BNF 34418428) « Seul candidat, Claude Gary, élu au sein de l'assemblée communale depuis 1983 et maire depuis 1995, a été réélu à l'unanimité »
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.
  17. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Baives (59045) », (consulté le ).
  18. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Nord (59) », (consulté le ).
  19. Notice no IA59000981, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. Notice no IA59000898, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. Notice no IA59000949, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  22. Notice no IA59001201, base Mérimée, ministère français de la Culture.