Obies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Obies
Obies
Mairie d'Obies.
Blason de Obies
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Aulnoye-Aymeries
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Mormal
Maire
Mandat
Jean-Louis Baudez
2014-2020
Code postal 59570
Code commune 59441
Démographie
Gentilé Obitain
Population
municipale
734 hab. (2015 en augmentation de 4,26 % par rapport à 2010)
Densité 135 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 16′ 03″ nord, 3° 47′ 15″ est
Altitude Min. 117 m
Max. 159 m
Superficie 5,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Obies

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Obies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Obies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Obies

Obies est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Obies
Bermeries Bavay
Obies Mecquignies
Locquignol

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines du village

La partie la plus ancienne du village est le hameau de Bavisiau. Sainte Aldegonde, par son testament en 646, donne « la moitié des terres du village de Bavaisis avec l'église » au monastère qu'elle venait de fonder à Maubeuge. Le hameau est rattaché à Obies au XIIIe siècle (cartulaire de 1265).

En l'état actuel des recherches, le nom d'Obies est cité pour la première fois dans une donation faite en 1065 par Baudouin Ier, comte de Hainaut, au profit de l'abbaye d'Hasnon (près de Saint-Amand). Cette donation est confirmée par Philippe Ier, roi des Francs. Baudouin cède à l'abbaye « la moitié des terres et lod de l'église d'Obies et Bavisiel » en action de grâce pour sa guérison après une grave maladie.

En fait, l'emprise humaine est plus ancienne. Bavay (Bagacum) capitale des Nerviens, est devenue, à la suite de l'occupation romaine aux premiers siècles, une ville très importante, comme l'attestent les vestiges mis au jour. On peut donc supposer que les environs ont été en partie « colonisés » par les vétérans de l'armée romaine : il était fréquent que ceux-ci reçoivent un lot de terres à l'issue de leurs vingt-cinq années de service aux armées. À l'appui de cette thèse, on peut rappeler qu'au Brai Robot (lisière de la forêt de Mormal entre le Tréchon et la rue des Bailles) ont été retrouvées les traces d'une « villa », habitation romaine avec fermes, salles de bain, hypocaustes. En 1790, aux Bailles d'Obies (lisière de la forêt de Mormal à l'extrémité de la rue des Bailles) furent mis au jour une soixantaine de squelettes ainsi que des médailles en argent et bronze de l'époque de l'empereur Vespasien (69-79) à celle de l'empereur Commode (180-192).

La région était sans doute moins boisée qu'aujourd'hui, mais les invasions barbares, la chute de l'Empire romain d'Occident et l'affaiblissement de l'autorité politique qui s'ensuivit, l'insécurité liée au morcellement féodal, tout cela a facilité la reprise forestière : bois et forêts étaient alors considérés comme « zones frontières », zones de défense certes, mais aussi zones d'infiltrations ennemies. L'histoire d'Obies est jalonnée par ce genre d'incidents.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Obies (Nord).svg

Les armes de Obies se blasonnent ainsi : D’or à la croix engrêlée de gueules.[réf. nécessaire]

Obies, la place, son église

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977 mars 2011[1] Gilbert Langrand   Démissionnaire
mars 2011 en cours
(au 10 avril 2014)
Jean-Louis Baudez   Réélu pour le mandat 2014-2020[2]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2015, la commune comptait 734 habitants[Note 1], en augmentation de 4,26 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7576519959641 0541 1101 1711 1661 187
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1341 1521 0851 0691 024940893851807
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
791759762655644577548549583
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
633586594578587581653663673
2013 2015 - - - - - - -
713734-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Obies en 2007 en pourcentage[7].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,3 
5,4 
75 à 89 ans
6,8 
9,3 
60 à 74 ans
10,9 
21,0 
45 à 59 ans
23,9 
23,4 
30 à 44 ans
24,2 
17,7 
15 à 29 ans
13,9 
23,4 
0 à 14 ans
20,1 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[8].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Achard du XVIIIe siècle, avec un Christ du XVIe siècle, deux statues du XVIIIe siècle et une cloche inscrits à l'inventaire du patrimoine ; le presbytère de 1820.
  • Le château du XVIIIe siècle et son portail.
  • Plusieurs maisons et fermes inscrits pour leur architecture.
  • Trois calvaires et 15 chapelles-oratoires ont été répertoriés sur le territoire de la commune.
  • Le monument aux morts, type Le Poilu, un des trois types dans le canton, les autres types sont le stèle couronné d'un coq et celui couronné d'une pyramide.
  • Le cimetière communal d'Obies héberge 6 tombes de guerre du Commonwealth War Graves Commission de soldats tombés à la libération en novembre 1918[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « À Obies, Gilbert Langrand quitte ce soir le fauteuil de maire, après 34 ans de mandat », La Voix du Nord, édition de Maubeuge,‎ (lire en ligne)
  2. « Jean-Louis Baudez repart pour un deuxième mandat », La Sambre La Frontiere, no 1922,‎ , p. 4 (ISSN 0183-8415)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Évolution et structure de la population à Obies en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 30 juillet 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 30 juillet 2010)
  9. Obies sur le site www.inmemories.com