Traité de Prüm (855)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traité de Prüm.
Traité de Prüm
Description de cette image, également commentée ci-après
Le traité de Prüm (855) a divisé la Francie médiane de Lothaire Ier entre ses trois fils.
Type de traité frontalier
Signé 19 septembre 855
Meerssen (Lotharingie)
Parties
Signataires Lothaire II de Lotharingie Charles de Provence Louis II d'Italie

Le traité de Prüm (855) établit la division de l'empire de Lothaire Ier entre ses trois fils.

La Francie médiane s'étendait du centre de l'Italie à la Frise. Il était issu de la division de l'Empire carolingien en trois parties lors du traité de Verdun.

En 855 à Prüm (probablement au château de Schüller), Lothaire Ier partagea son empire entre ses fils :

  • l'aîné Louis II, hérita de la couronne impériale et du Royaume carolingien d'Italie (constitué par le Nord de la péninsule) ;
  • le cadet Lothaire II reçut la partie nord de l'empire, située entre la Frise et les Vosges, qui prit le nom de Lotharingie ;
  • le benjamin Charles, acquit la Provence et la Bourgogne cisjurane (territoires situés en la Vallée du Rhône et les Alpes jusqu'au lac Léman).

Lothaire Ier se fit ensuite moine à l'abbaye de Prüm, où il mourut quelques jours plus tard.

En raison de la mort de Charles en 863, le royaume de celui-ci fut partagé entre ses deux frères : Lothaire II et Louis II.

En 870, à la suite de la mort de Lothaire II, fut signé le traité de Meerssen qui consacra le partage de la Lotharingie entre les deux frères de Lothaire Ier : Charles le Chauve et Louis le Germanique.

Partitions successives de l'empire carolingien[modifier | modifier le code]