Poix-du-Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poix.

Poix-du-Nord
Poix-du-Nord
Keighley Hall.
Blason de Poix-du-Nord
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Avesnes-sur-Helpe
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Mormal
Maire
Mandat
Jean-Pierre Mazingue
2014-2020
Code postal 59218
Code commune 59464
Démographie
Gentilé Podéens, Podéennes
Population
municipale
2 195 hab. (2015 en augmentation de 4,18 % par rapport à 2010)
Densité 253 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 11′ 23″ nord, 3° 36′ 31″ est
Altitude Min. 104 m
Max. 151 m
Superficie 8,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Poix-du-Nord

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Poix-du-Nord

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Poix-du-Nord

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Poix-du-Nord

Poix-du-Nord est une commune française située dans le département du Nord (59), en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé près de la frontière de l'Avesnois et du Cambrésis, Poix-du-Nord est traversée par le ruisseau Saint-Georges, tributaire de l'Écaillon et le Ruisseau de la Fontaine-Lecomte, qui rejoint le Saint-Georges sous la Place Talma.

Poix-du-Nord est entouré des villages de Salesches, Englefontaine, Vendegies-au-bois, Neuville en Avesnois, Ghissignies et est à 13 km du Quesnoy en direction du Cateau-Cambrésis

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Poix-du-Nord
Salesches Louvignies-Quesnoy Englefontaine
Neuville-en-Avesnois Poix-du-Nord Hecq
Vendegies-au-Bois Bousies Preux-au-Bois

Robersart

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Poix-du-Nord (Nord).svg

Les armes de Poix-du-Nord se blasonnent ainsi : « De vair à trois pals de gueules. »

Histoire[modifier | modifier le code]

La fin de la Grande Guerre (1914-1918) est marquée par un drame civil. Alors que les combats font rage pour le contrôle du carrefour d'Englefontaine entre les Britanniques et les Allemands, la population civile podéenne se réfugie dans les caves des demeures du village. À cette date (fin octobre 1918) l'artillerie allemande tire encore des obus de sa position en forêt de Mormal, des obus à gaz (on estime qu'en 1918 un obus tiré sur 5 était "au gaz"). Les civils sont alors pris au piège des caves du village.

La mairie de Poix-du-Nord

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
novembre 1828 ?   Emmanuel Moitti    
mai 1842   Guillaume Carlier    
mars 1869   Pierre Joseph Drumont    
    Gustave Martinache    
(maire en 1981)[1]   Pierre Aplincourt    
mars 1983 mars 1989 Maurice Taquet[2]   Assureur
mars 1989 mars 2008 Robert Lambourg PS Instituteur et directeur d'école
mars 2008 mars 2014 Jean-Marie Cornu   Médecin généraliste
mars 2014 en cours
(au 4 avril 2014)
Jean-Pierre Mazingue[3] DVD Cadre supérieur
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2015, la commune comptait 2 195 habitants[Note 1], en augmentation de 4,18 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2681 0681 4001 5001 6861 7711 9842 0571 995
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 9881 9431 8891 6941 6681 8051 9862 3812 426
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 4442 5252 5312 1062 1882 1482 0872 0532 064
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
2 0752 1342 2592 2772 0562 0132 0192 0232 182
2015 - - - - - - - -
2 195--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Poix-du-Nord en 2007 en pourcentage[8].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,6 
4,9 
75 à 89 ans
10,8 
12,0 
60 à 74 ans
13,1 
22,3 
45 à 59 ans
21,3 
20,8 
30 à 44 ans
18,5 
19,0 
15 à 29 ans
17,4 
20,6 
0 à 14 ans
18,3 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[9].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin
  • Chapelle de la Vierge de 1848
  • Keighley Hall : après la Première Guerre mondiale, en remerciement de l'aide apportée à leurs soldats, la ville de Keighley, au Royaume-uni, finança la construction d'une salle communale sur la place Talma. La particularité de cette salle est son style anglais qui contraste avec les bâtiments de la région.
  • Monument Talma : statue de bronze élevée en l'honneur du tragédien François-Joseph Talma. Se situe près du Keighley Hall, sous une allée de marronniers. Il s'agit de la troisième statue du tragédien, qui fut réalisée par un artiste la région, François Dufour, les deux précédentes ayant été recoulées par les occupants allemands. L'une d'entre elles (la 1re ?) a été inaugurée le 25 septembre 1904[10].
  • Ancienne manufacture de chicorée Williot, fondée en 1880 par Zulmard Williot au lieu-dit Marais Beaucamp : torréfaction et brûlerie de chicorée
  • Monument aux morts : pleine d'émotion, cette statue se situe à côté de l'église, en face de la mairie.
  • Dans le cimetière communal et son extension se trouvent 96 tombes de guerre de la Commonwealth War Graves Commission de soldats morts à la libération[11],[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Alfred Basquin (1895-1957), homme politique
  • Talma, tragédien, sa famille vit toujours à Poix-du-Nord.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Keighley est une ville se situant dans le Yorkshire de l'Ouest en Angleterre au Royaume-Uni qui a fait un jumelage avec Poix-du-Nord en 1920[13].Poix est aussi jumelé avec Burgbrohl (Allemagne).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000000850614
  2. L'ancien maire, Maurice Taquet, n’est plus, La Voix du Nord, article du 29 mars 2017.
  3. « À Poix-du-Nord, Jean-Pierre Mazingue nouveau maire de la commune », L'Observateur de l'Avesnois, no 19461,‎ , p. 30 (ISSN 0183-8415)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Évolution et structure de la population à Poix-du-Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  10. Cent ans de vie dans la région, Tome 1 : 1900-1914, éditions la Voix du Nord, 1998, page 47
  11. Le cimetière communal sur www.inmemories.com
  12. L'extension du cimetière communal sur www.inmemories.com
  13. http://archive.thisisbradford.co.uk/2002/3/28/128275.html