Wargnies-le-Petit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wargnies.

Wargnies-le-Petit
Wargnies-le-Petit
Mairie de Wargnies-le-Petit.
Blason de Wargnies-le-Petit
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Aulnoye-Aymeries
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Mormal
Maire
Mandat
Geneviève Porez
2014-2020
Code postal 59144
Code commune 59640
Démographie
Population
municipale
755 hab. (2016 en diminution de 3,45 % par rapport à 2011)
Densité 145 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 17′ 44″ nord, 3° 40′ 21″ est
Altitude Min. 73 m
Max. 130 m
Superficie 5,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Wargnies-le-Petit

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Wargnies-le-Petit

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wargnies-le-Petit

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wargnies-le-Petit
Liens
Site web www.wargnies-le-petit.fr

Wargnies-le-Petit est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Wargnies-le-Petit est une commune périurbaine de l'Avesnois située dans le parc naturel régional de l'Avesnois et limitrophe de la Belgique. Le village est situé à 13 km à l'est de Valenciennes, 35 km au nord-est de Cambrai et 27 km au sud-ouest de Mons.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Wargnies-le-Petit
Wargnies-le-Grand Bry La Flamengrie
Villers-Pol Wargnies-le-Petit Preux-au-Sart
Frasnoy Preux-au-Sart Preux-au-Sart

Hydrographie[modifier | modifier le code]

une cascade
Cascade de Wargnies-le-Petit, lieu-dit de Quélipont, passage de la rivière Aunelle.

La commune est drainée par l'Aunelle[1], affluent en rive gauche de l'Hogneau, et donc un sous-affluent de l'Escaut, et par le ruisseau Saint-Jean.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village a été désigné Petit Warengi en 1163 (Cart. de l'abbaye de Cambrai), Petit Warigny en 1186 (J. de G., ann. du Hainaut, XII, 339), Petit Wargny en 1484 (manusc. de Valenciennes), Warny-le-Petit en 1740 et Petit Wargnies (doc. divers)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune se trouve sur la voie romaine reliant Bavai à Cambrai[2].

Le village était la possession de l'église de Cambrai en 1163, comme une dépendance de Preux-au-Sart.— En 1186, c'est une paroisse du décanat de Valenciennes[2].

Lors de la Guerre de Cent Ans, il a été brûlé en 1340 par le duc de Normandie, qui avait vainement tenté la prise du Quesnoy[2].

La seigneurie est réunie à celle de Wargnies-le-Grand et érigée en marquisat, en faveur de la maison d'Anneux-Crêvecoeur[2].

Au XVIe siècle, le village était placé sous l'autorité du gouverneur du Quesnoy[3].

La commune a été desservie par une gare sur la ligne de Valenciennes-Faubourg-de-Paris à Hautmont, aujourd'hui déposée. En 1881, le Baron de l'Epine, propriétaire à Wargnies-le-Petit et conseiller général de canton du Quesnoy-Ouest, demande au conseil général que le passage à niveau soit équipé d'une barrière avec gardien pour protéger le public[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement d'Avesnes-sur-Helpe du département du Nord. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la douzième circonscription du Nord.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton du Quesnoy-Est[5]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais intégrée au canton d'Aulnoye-Aymeries.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la petite communauté de communes des Vallées de l'Aunelle et de la Rhônelle, créée fin 1992, et qui a fusionné avec la communauté de communes du Pays Quercitain pour former, en 2006, la communauté de communes du Quercitain.

Dans le cadre de la mise en œuvre du schéma départemental de coopération intercommunale du Nord, celle-ci fusionne à son tour avec ses voisines pour constituer, le , la communauté de communes du pays de Mormal, dont est désormais membre la commune.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1813   Marie Philippe Delepine    
1821   Louis Ribaucour    
1842   Robert Leveque    
1853 1876 Ferdinand Colmand    
1887   Emile Colmante    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Georges Petit FN [6]  
mars 2008 En cours
(au 18 septembre 2019)
Geneviève Porez[7] UMPLR Retraitée des impôts
Réélue pour le mandat 2014-2020[8],[9],[10]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2016, la commune comptait 755 habitants[Note 1], en diminution de 3,45 % par rapport à 2011 (Nord : +0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
600378601644772792832819797
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
830809794787790851882829764
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
756741709681687683657659698
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
718662634599676711751791768
2016 - - - - - - - -
755--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges
Pyramide des âges à Wargnies-le-Petit en 2007 en pourcentage[14].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,3 
4,0 
75 à 89 ans
5,9 
10,8 
60 à 74 ans
11,5 
21,2 
45 à 59 ans
19,7 
24,0 
30 à 44 ans
22,0 
15,0 
15 à 29 ans
18,9 
25,0 
0 à 14 ans
21,7 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[15].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Principaux équipements[modifier | modifier le code]

  • L'école Paul-Deltombe[8].
  • La nouvelle salle des fêtes, à l’architecture moderne a été inaugurée en janvier 2017. Construite sur l'emplacement d'une ancienne salle vétuste, ce chantier à coûté 1,4 million d'euros, dont 436 000  de subventions[16],[7].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête de la pomme, en septembre, accompagnée d'une brocante et d'un marché de producteurs[17],[18].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La cascade de Quélipont (ou cascade de Wargnies-le-Petit), sur l'Aunelle, est située à la limite de Frasnoy, Preux-au-Sart et Wargnies-le-Petit, à proximité du château de l'Épine et de la chapelle Sainte-Appoline. On y voit les vestiges d'un moulin du XIIIe siècle, détruit par l'armée allemande en 1918. C'est un beau beau point de départ pour une promenade[19].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Paul Deltombe[20], peintre qui vécut quelques années à Wargnies-le-Petit et a peint L’Entrée du château de Wargnies-le-Petit.. L'école communale porte son nom depuis 2012[8].

Héraldique[modifier | modifier le code]

armes de Wargnies-le-Petit

Les armes de Wargnies-le-Petit se blasonnent ainsi :
D'or à trois croissants de gueules[2].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Wargnies-le-Petit: plus de 40 pêcheurs sur l’Aunelle pour la fête de la Pêche : La société de pêche, qui regroupe les pêcheurs de Wargnies-le-Petit et de Wargnies-le-Grand a organisé une fête, ce samedi », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2019).
  2. a b c d e et f « Statistique archéologique du département du Nord (Arrondissement d'Avesnes) », Bulletin de la commission historique du département du Nord, t. IX,‎ , p. 170 (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2019), disponible sur Gallica.
  3. Michaux Ainé, « Des gouvernements et des gouverneurs des villes », Mémoires de la société archéologique de l'arrondissement d'Avesnes (Nord), t. III,‎ , p. 144-234 (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2019).
  4. « Séance de mercredi 24 août », Procès-verbaux des délibérations du conseil général du Nord,‎ session d'août 1881 (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2019), disponible sur Gallica.
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. (fr) « Annuaire des Mairies du Nord (59), par EIP, Les Éditions Céline », sur http://www.google.fr (consulté le 24 février 2010)
  7. a et b « Wargnies-le-Petit: Geneviève Porez ne fera pas un nouveau mandat : Geneviève Porez ne briguera pas un troisième mandat. L’élu rappelant qu’aussitôt sa carrière professionnelle terminée, elle avait mis l’écharpe de maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2019).
  8. a b et c « Bilan des maires: à Wargnies-le-Petit, l’école baptisée Paul-Deltombe et la salle des fêtes en attente : À quelques mois des échéances municipales, nous publions le dernier bilan des maires du Quercitain. Il s’agit de celui de Geneviève Porez, maire de Wargnies-le-Petit, qui n’a pas répondu à nos sollicitations. Nous avons tenté de lister ici les réalisations, non exhaustives, effectuées depuis six ans », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2019).
  9. « Wargnies-le-Petit, Geneviève Porez reconduite à l'unanimité », L'Observateur de l'Avesnois, no 19461,‎ , p. 31 (ISSN 0183-8415)
  10. « À Wargnies-le-Petit, Geneviève Porez a été réélue maire à l’unanimité ce dimanche : Les nouveaux conseillers municipaux, issus de l’unique liste présentée aux élections municipales, se sont réunis dimanche matin, au salon d’honneur de la mairie, pour l’installation de l’assemblée », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2019).
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. « Évolution et structure de la population à Wargnies-le-Petit en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  15. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  16. « Wargnies-le-Petit: la reconstruction de la salle des fêtes en cours : Reconstruction de la nouvelle salle des fêtes oblige, c’est dans une salle des mariages pleine à craquer que Geneviève Porez, maire, a présenté ses vœux », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2019).
  17. « Wargnies-le-Petit: encore un succès pour la fête de la Pomme : Chaque année, l’association Pom’ et Terroir organise la fête de la Pomme qui est devenue au fil des ans la principale fête du village », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2019).
  18. Lucienne Cloez, « Wargnies-le-Petit : la Fête de la pomme, c’est ce dimanche : Organisée par l’association Pom et terroir, la Fête de la pomme aura lieu ce dimanche », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2019).
  19. « La cascade de Quélipont, lieu reposant pour la promenade automnale et rempli d'histoire : C'est en empruntant un petit chemin de randonnée que les promeneurs peuvent accéder à la cascade de Quélipont. L'endroit invite à la promenade, même en cette période automnale », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2019).
  20. René Le Cholleux, « Les expositions : l'expositioin Paul Deltombe », La revie Septembrionale : organe des Rosati et des sociétés savantes, artistiques et littéraires du Nord de la France,‎ , p. 79 (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2019), disponible sur Gallica.