Hargnies (Nord)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hargnies.
Hargnies
Mairie de Hargnies.
Mairie de Hargnies.
Blason de Hargnies
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Aulnoye-Aymeries
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Mormal
Maire
Mandat
Pierre Van Wynendaele
2014-2020
Code postal 59138
Code commune 59283
Démographie
Gentilé Hargniesiens, Hargniesiennes[1]
Population
municipale
599 hab. (2014)
Densité 117 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 15′ 28″ nord, 3° 50′ 55″ est
Altitude Min. 137 m
Max. 162 m
Superficie 5,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Hargnies

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Hargnies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hargnies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hargnies
Liens
Site web http://hargnies-ville.fr

Hargnies est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hargnies est une petite localité de l'Avesnois, située entre l'axe Bavay-Maubeuge et la Sambre en lisière de forêt de Mormal sur le ruisseau de Foursière et le ruisseau de Coutant, à proximité d'un coude de la Sambre.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Hargnies
La Longueville
Locquignol Hargnies Vieux-Mesnil
Pont-sur-Sambre

Histoire[modifier | modifier le code]

Les historiens ne sont pas d'accord sur l'interpretation d'un texte latin sur un Locus Hornensis ayant existé au temps des invasions romaines, qui indiquerait ou n'indiquerait pas Hargnies. Ce qui est sûr c'est que le territoire de Hargnies touche à une des sept voies romaines autour de Bavay et que des traces de la présence romaine y ont été trouvées.

Une bulle du Pape Innocent II de 1131 donne droit aux Harineggi (habitants de Harigni) de se faire enterrer à l'abbaye d'Hautmont, à condition de faire une aumône convenable. L'abbaye d'Hautmont avait alors des droits d'autel sur Harigni et, grâce à ces aumônes, y a des propriétés ensuite[2]. Des lettres du comte Baudoin d'Avesnes sur Territorium Harigniacense en 1166 et sur Harigni ont trait à de tels aumônes[3] et en 1186 un acte de Jean d'Avesnes décrit un conflit de l'abbaye avec Olbaldus, chevalier de Harigni, et son frère Nicolas concernant un tel aumône de leur ancêtre Liébert[4].

La famille d'Avesnes joue plus tard encore un rôle dans l'histoire de Hargnies, puisque c'est par Beatrix, fille de Bauduin d'Avesnes, veuve de Henri III de Luxembourg, que Hargnies passe à la famille de Luxembourg et notamment à Jean de Luxembourg, roi de Bohême et de Pologne, qui en 1321 en prêta hommage au comte d'Hainaut. Il s'en débarrasse en 1334 en le vendant au comte d'Hainaut[5]. De 1334 à la Révolution, Hargnies avait les mêmes seigneurs qu'Aymeries[6].

Tout au long de l'époque féodale, Hargnies, en tant que terre du comté de Hainaut, a changé souvent de souveraineté : Lorraine de 879 à 1051 ; Flandre de 1051 à 1280 ; Avesnes de 1280 à 1344 ; Bavière de 1345 à 1427 ; Bourgogne de 1427 à 1477 ; Autriche de 1477 à 1555 et Espagne de 1555 à 1659. Ce n'est qu'en 1678 par le traité de Nimègue, mettant fin à la guerre de Hollande, que le Hainaut, dont Hargnies fait partie, fut intégré à la France.

Charpente de l'ancienne église d'Hargnies, dessin de Viollet-le-Duc.
L'église Saint-Pierre de 1866.

Hargnies a depuis le XIIe siècle formé une paroisse avec Vieux-Mesnil. Après la Révolution, Hargnies devenait une paroisse du décanat de Berlaimont, et Vieux-Mesnil du décanat de Boussières. L'ancienne église de Hargnies du XVe siècle et démoli vers 1866, contenait une charpente intéressante décrite par Eugène Viollet-le-Duc [7]. L'église actuelle date de 1866.

Pendant la guerre de 1914-1918 Hargnies a été un des lieux de combat de la bataille de Maubeuge, novembre 1918. Pour cela, le village a reçu la Croix de guerre 1914-1918.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Hargnies (Nord).svg

Les armes de Hargnies se blasonnent ainsi : D’azur à trois clefs d’or mises en pal, les pannetons en haut et à dextre.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Claude Lemaire    
mars 2008 avril2014 Raymond Jumiaux    
4 avril 2014[8] en cours
(au 10 avril 2014)
Pierre Van Wynendaele    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 599 habitants, en augmentation de 3,99 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
305 303 421 517 489 481 516 525 572
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
586 590 596 515 544 528 500 492 444
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
486 443 423 356 395 362 366 394 403
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
402 420 408 408 450 456 571 593 599
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Hargnies en 2007 en pourcentage[13].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,4 
4,0 
75 à 89 ans
5,6 
9,6 
60 à 74 ans
10,4 
23,6 
45 à 59 ans
23,7 
22,6 
30 à 44 ans
24,4 
16,6 
15 à 29 ans
15,2 
23,6 
0 à 14 ans
20,4 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[14].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Lieux : La cense d'Oizies ou ferme du Corbeau; La seigneurie d'Oizies.
  • L'église Saint-Pierre de 1866 avec un reliquaire de Saint-Fidèle.
  • La chapelle Notre-Dame-de-Quartes de 1786 ; la chapelle Notre Dame de Walcourt, 1822, et quelques autres chapelles-oratoires sur le territoire de la commune.
  • Le cimetière communal d'Hargnies héberge 25 tombes du Commonwealth War Graves Commission, soldats morts le 5 et 6 novembre 1918 à la libération de Maubeuge[15].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.habitants.fr/habitants_hargnies_59283.html
  2. Adrien-Joseph Michaux, Notice historique sur les circonscriptions ecclésiastiques anciennes et modernes, du diocèse de Cambrai, et spécialement sur celles de ses divisions et subdivisions qui se rapportent au territoire actuel de l'arrondissement d'Avesnes, 1867, pg 218-219
  3. Statistique archéologique du département du Nord, 1867, pg 925
  4. Léopold Devillers, Description analytique de cartulaires et de chartriers accompagnée du texte de documents utiles à l'histoire du Hainaut, pg 143-144
  5. Annuaire statistique du département du Nord, 1836, pg 74-75
  6. site de l'association histoire Vieux-Mesnil-Hargnies
  7. Wikisource:Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 3, Charpente
  8. « Pierre Van Wynendaele élu maire », La Sambre La Frontiere, no 1922,‎ , p. 45 (ISSN 0183-8415)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. « Évolution et structure de la population à Hargnies en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)
  14. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)
  15. Hargnies sur le site www.inmemories.com