Papleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Papleux
Papleux
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Canton Vervins
Intercommunalité Thiérache du Centre
Maire
Mandat
Frédéric Meura
2014-2020
Code postal 02260
Code commune 02584
Démographie
Gentilé Papleusiens
Population
municipale
123 hab. (2015 en augmentation de 13,89 % par rapport à 2010)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 01′ 18″ nord, 3° 53′ 09″ est
Altitude 212 m
Min. 189 m
Max. 228 m
Superficie 1,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Papleux

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Papleux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Papleux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Papleux

Papleux est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Fontenelle Rose des vents
Le Nouvion-en-Thiérache N Floyon
Nord
O    Papleux    E
S
La Flamengrie

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  1875 Pagnier[1]    
1876   Moreau[2]    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1995 mai 2010[3] Frédéric Meura UMP Conseiller général - conseiller régional
Démissionnaire en raison de cumul de fonctions
mai 2010[4] mars 2014 Geneviève Gillet   Secrétaire de mairie de Voulpaix et de Rogny
mars 2014[5] en cours
(au 12 mai 2014)
Frédéric Meura LR  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2015, la commune comptait 123 habitants[Note 1], en augmentation de 13,89 % par rapport à 2010 (Aisne : -0,34 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
260251287280325330300235234
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
236223210176172172162150157
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
152153135137129137132131127
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
134104729191118112108123
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach-annuaire de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, 18e année, Matot-Braine, Reims, 1875, p193.
  2. Almanach-annuaire de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, 18e année, Matot-Braine, Reims, 1876, p193.
  3. Frédéric Meura a démissionné de son poste de maire à la suite de son élection comme conseiller régionale de Picardie du fait du cumul des mandats de maire, de conseiller régional et de conseiller général. Sa démission est effective le 1 mai 2010
  4. « Papleux/Mairie Geneviève Gillet prend les rênes », L'union l'Ardennais,‎ (lire en ligne)
  5. « Les maires s'installent », La Thiérache, no 2575,‎ , p. 48 (ISSN 0183-8415)
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. Dossier de l'église sur www.soissons.catholique.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]