Saint-Remy-Chaussée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Remy-Chaussée
La mairie.
La mairie.
Blason de Saint-Remy-Chaussée
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Aulnoye-Aymeries
Intercommunalité Communauté d'agglomération Maubeuge Val de Sambre
Maire
Mandat
Didier Willot
2014-2020
Code postal 59620
Code commune 59542
Démographie
Population
municipale
518 hab. (2014)
Densité 100 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 10′ 15″ nord, 3° 52′ 21″ est
Altitude Min. 136 m – Max. 182 m
Superficie 5,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Saint-Remy-Chaussée

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Saint-Remy-Chaussée

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Remy-Chaussée

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Remy-Chaussée

Saint-Remy-Chaussée est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Remy Chaussée se situe dans le sud-est du département du Nord (Hainaut) en plein cœur du parc naturel régional de l'Avesnois. Saint-Remy-Chaussée comporte des espaces boisés qui forment la Haie d'Avesnes. L'Avesnois est connu pour ses prairies, son bocage et son relief un peu vallonné dans sa partie sud-est (début des contreforts des Ardennes), dite « petite Suisse du Nord ».

Saint-Rémy Chaussée fait partie administrativement de l'Avesnois, historiquement du Hainaut et ses paysages rappellent la Thiérache.

La commune se trouve à 93 km de Lille (préfecture du Nord), à 108 km de Bruxelles (Belgique), à 125 km de Reims (Marne), à 44 km de Valenciennes, à 42 km de Mons (B), à 62 km de Charleroi (B), à 25 km de Fourmies, à 18 km de Maubeuge, à 9 km d'Avesnes-sur-Helpe (sous-préfecture) et jouxte Monceau-Saint-Waast. La Belgique se trouve à 20 km. Le département de l'Aisne se trouve à 12 km.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Remy-Chaussée
Aulnoye-Aymeries Bachant Écuélin
Monceau-Saint-Waast Saint-Remy-Chaussée Saint-Aubin
Dompierre-sur-Helpe Saint-Hilaire-sur-Helpe

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

À la fin du XVIIIe siècle, la Société Deulin a ouvert une fosse qui n'est pas parvenue à trouver le charbon, puisqu'en dehors du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Assevent (Nord).svg

Les armes de Saint-Remy-Chaussée se blasonnent ainsi : D’argent au chevron de sable, accompagné de trois trèfles du même.[2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 Jean-Pierre Legrand    
mars 2008 en cours
(au 18 avril 2014)
Didier Willot DVD Maire réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 518 habitants, en diminution de -48,76 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
437 505 605 626 702 689 720 722 750
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
737 740 666 582 520 487 443 458 409
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
388 373 347 423 413 410 426 505 506
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
536 556 470 474 487 469 1 036 511 518
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Saint-Remy-Chaussée en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,5 
5,1 
75 à 89 ans
8,7 
9,3 
60 à 74 ans
9,1 
19,5 
45 à 59 ans
24,2 
23,7 
30 à 44 ans
22,4 
20,3 
15 à 29 ans
18,7 
22,0 
0 à 14 ans
16,4 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Remi du XVIe siècle
  • Le monument aux morts.
  • Des chapelles, celle de Notre-Dame-de-Miséricorde date du XVIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Joseph Desenfans (1765-1808), général des armées de la République et de l'Empire (nom gravé sous l'Arc de Triomphe).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eugné Mannier -Etudes etymologiques, historiques et comparatives sur les noms de villes - 1861 - page 395 - chez Auguste Aubry 16 rue dauphine à Paris - archive de Biblioteca Bodveltana - numérisé par Google Books
  2. Armoiries de la famille d'Espiennes, Seigneurs d'Assevent et de Romeries. Les trèfles sont parfois décrits de sinople.
  3. N., « Le 10 avril dernier, le nouveau conseil municipal a été installé. Didier Willot a été élu maire et effectue un second mandat », L'Observateur de l'Avesnois, no 19463,‎ , p. 21
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « Évolution et structure de la population à Saint-Remy-Chaussée en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)