Raucourt-au-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raucourt.
Raucourt-au-Bois
Raucourt-au-Bois
Mairie de Raucourt-au-Bois.
Blason de Raucourt-au-Bois
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Avesnes-sur-Helpe
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Mormal
Maire
Mandat
Jean-Pierre Noël
2014-2020
Code postal 59530
Code commune 59494
Démographie
Gentilé Raucourtoises, Raucourtois
Population
municipale
176 hab. (2015 en stagnation par rapport à 2010)
Densité 169 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 12′ 38″ nord, 3° 39′ 40″ est
Altitude Min. 131 m
Max. 148 m
Superficie 1,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Raucourt-au-Bois

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Raucourt-au-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Raucourt-au-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Raucourt-au-Bois

Raucourt-au-Bois est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Raucourt-au-Bois
Louvignies-Quesnoy
Raucourt-au-Bois
Englefontaine Locquignol

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines du lieu sont fort anciennes et Raucourt-au-Bois situé le long de l’antique voie romaine qui conduisait de Bavay à Vermand, qui limite le village à l’est et le sépare de la forêt de Mormal.

Vers 1180-1200, le village est cité sous le nom de Roccurt ou Roecort. Au Moyen Âge, la première mention du village date du XIIe siècle, on le trouve mentionné dans un cartulaire (recueil de propriété) de la propriété de Cambrai. De ce long passé peu de traces sont parvenues jusqu’à nous car les conflits et destructions se suivent au cours des siècles dans cette région de passage, objet de nombreuses convoitises…

La seigneurie de Raucourt-au-Bois est entre les mains des Landas aux XVe et XVIe siècles. À la Révolution, elle appartient à Cordier qui émigre et doit vendre son château et ses terres pour éponger ses dettes. Un château a existé en face de la mairie actuelle, mais il a été détruit vers 1912. Le village n’a pas d’église. Rattaché à Louvignies-Quesnoy jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, il l’est à celle d’Englefontaine à partir de 1805.

Les vergers et l’élevage constituent la base de l’activité économique de la commune.

Traversé par le Ruisseau du Château et le ruisseau du Moulin, Raucourt-au-Bois se situe à l’orée de la Forêt de Mormal, entre Jolimetz et Englefontaine. Longé par la voie romaine “ Bavay – Vermand ”, le village est très ancien puisqu’il est cité dès le XIIe siècle dans un cartulaire de la cathédrale de Cambrai. Son seul patrimoine historique réside dans sa chapelle “ Notre-Dame de Bonsecours ” qui a fait l’objet de recherches historiques.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason famille be Sweerts (Lignage de Bruxelles).svg

Les armes de Raucourt-au-Bois se blasonnent ainsi : « Parti émanché d’argent et de gueules de dix pièces ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 Jean-Paul Maillot    
juin 2009 Jean-Paul Maillot[1]    
en cours Jean-Pierre Noël[2],[3]    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2015, la commune comptait 176 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
179 132 188 231 235 246 264 277 281
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
297 286 281 271 267 263 244 245 233
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
213 218 202 182 170 155 164 135 140
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
169 152 124 138 133 149 151 176 176
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Raucourt-au-Bois en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
1,3 
4,2 
75 à 89 ans
6,2 
11,3 
60 à 74 ans
13,7 
28,2 
45 à 59 ans
21,2 
23,9 
30 à 44 ans
23,8 
11,3 
15 à 29 ans
13,7 
21,1 
0 à 14 ans
20,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Chapelle “ Notre Dame de Bonsecours ”

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]