Diaspora marocaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marocains
المغاربة
ⵎⵓⵔⴰⴽⵓⵛ
Populations significatives par région
Drapeau de la France France 1 500 000[1]
Drapeau d’Israël Israël 1 000 000[2]
Drapeau du Benelux Benelux 900 000[3]
Drapeau de l'Espagne Espagne 900 000[4]
Drapeau de la Belgique Belgique 550 000[5]
Drapeau de l'Italie Italie 524 775[6]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 500 000[7]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 200 000[8]
Drapeau du Canada Canada 100 000[9]
Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis 100 000[10]
Drapeau des États-Unis États-Unis 82 073[11]
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 70 000[12]
Drapeau de l'Algérie Algérie 63 000[13]
Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite 60 000[14]
Drapeau de la Libye Libye 60 000[15]
Drapeau de la Suède Suède 40 000[16]
Drapeau de la Norvège Norvège 30 000[17]
Drapeau du Danemark Danemark 26 000[18]
Drapeau de l'Égypte Égypte 18 000[19]
Drapeau du Qatar Qatar 13 000[20]
Drapeau de la Tunisie Tunisie 9 500[21]
Drapeau de la Suisse Suisse 7 270[22]
Drapeau de l'Ukraine Ukraine 7 000[23]
Drapeau de l'Australie Australie 4 200[24]
Drapeau d'Oman Oman 4 000[24]
Drapeau du Brésil Brésil 3 500[25]
Drapeau de la Russie Russie 3 400[24]
Drapeau de la Syrie Syrie 3 056[26],[24]
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud 2 100[24]
Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire 1 800[24]
Drapeau de la Finlande Finlande 1 200[27]
Drapeau de la Mauritanie Mauritanie 1 056[24]
Autres
Langues Arabe
Darija
Amazighe
Hébreu
Français
Espagnol
Italien
Néerlandais
Anglais
Allemand
Religions Islam
Judaïsme
Christianisme

La diaspora marocaine regroupe la population d'origine marocaine vivant à l'extérieur du pays. Elle est la conséquence directe et conjointe du fort taux d'émigration que connaît le Maroc depuis son indépendance en 1956 et du fait que les marocains son viscéralement attachés à leur nationalité marocaine. Pourtant, et contrairement à ce que pensent beaucoup , cette nationalité transmissible, peut légalement se perdre, il suffit d'en faire la demande. C'est un terme désignant les personnes d'origine marocaine qui ont gardé un lien direct ou indirect avec le Maroc, participant ou non à la vie de la communauté marocaine hors de ses frontières, et appartenant à la première, deuxième, troisième, énième génération d'émigrants dans tel ou tel pays.

Ces personnes sont éventuellement des acteurs du lien avec le Maroc ou des symboles médiatiques (voire des stéréotypes de cet enracinement). Le journaliste Hakim El Ghissassi souligne la spécificité de la diaspora marocaine puisque « le dilemme de la double fidélité au pays d'origine et au pays d'établissement se résout dans le respect des valeurs universelles et [par] l'intégration des spécificités »[28].

Cette attitude implique aussi de se fondre dans le mimétisme social tout en donnant le meilleur de soi-même. Selon Hamadi Bekouchi, sur le plan psychologique et sociologique des relations humaines, sans oublier les points diplomatiques, politiques, économiques et entrepreneuriaux, l'émigration de la population marocaine serait un véritable atout[Pour qui ?] tant au niveau interne qu'externe au territoire[29].

Démographie[modifier | modifier le code]

Marocains du monde, le nombre de RME atteint 7,5 millions personnes en 2013 contre 1,7 million en 1998[30].

Selon Abdelilah Benkirane, le nombre des Marocains du monde a connu une hausse durant les dix dernières années pour atteindre 4,5 millions de ressortissants en 2013, contre 1,7 en 1998[30]. 70 % des membres de la communauté marocaine sont âgés de moins de 45 ans et 20 % sont nés à l'étranger[30]. Cette communauté est établie dans 100 pays des cinq continents, dont la majorité en Europe et 80 % de ses membres se répartissent entre la France, l'Espagne, l'Italie, la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne[30].

La structure socio-professionnelle de la communauté marocaine à l'étranger a connu une transformation qualitative durant les dernières années, puisque le phénomène de l'émigration a également touché les compétences marocaines dans différents domaines[30].

France[modifier | modifier le code]

Évolution historique de l'immigration marocaine en France

L'immigration marocaine en France est un phénomène ancien. C'est vers 1910 que l'ont peut situer le début du mouvement migratoire des Marocains vers la France, et à partir de 1914, la France comptait déjà plus de 15 000 travailleurs marocains. L'immigration marocaine en France n'a connu son ampleur qu'à partir des années 1970. L'arrêt de l'immigration décidé par le gouvernement, l'échec de la politique des retours et le recours au regroupement familial amorcé dès 1974, ont contribué à la transformation du mouvement migratoire marocain en France[31].

On peut distinguer trois périodes migratoires des marocains en France :

  • La première période se situe entre les deux guerres. Il s'agit des premières tentatives de l'immigration collective organisée. Cette période a été caractérisée par une immigration de contingents composés :

- de travailleurs, recrutés sur contrats, affectés principalement pour une durée temporaire aux usines d'armement, aux mines et aux secteurs agricoles. Ce n'est qu'en 1938 que fut créé au Maroc un service d'émigration pour assurer la sélection, le recrutement et l'acheminement des travailleurs marocains vers la France[31].

- de militaires affectés à la résistance contre les Allemands pendant la deuxième guerre mondiale[31].

  • La deuxième période commence dès le lendemain de la deuxième guerre mondiale (les Trente glorieuses) jusqu'à l'arrêt de l'immigration décidé par le gouvernement à cause du ralentissement de la croissance économique au début des années 1970. Il s'agit d'une immigration temporaire de main d'œuvre, composée d'hommes seuls.
  • La troisième période, couvre la période de 1974 à nos jours. En 1974, le ralentissement de la croissance économique conduit le gouvernement à décider l'arrêt de l'immigration, sauf dans le cadre du regroupement familial et de demandes spécifiques émanant d'employeurs. L'échec de la politique d'aide au retour mise en place par le gouvernement, et la crainte des difficultés de revenir en France ont poussé les immigrés marocains installés en France, à prolonger leur séjour et à faire venir leur famille. C'est à partir de cette date charnière que l'immigration marocaine va connaître des mutations profondes dans sa structure, sa composition, ces difficultés, ses revendications, son évolution, etc.

Les Marocains constituent désormais la deuxième communauté d'immigrés en France derrière les Algériens. Un total de 1.314.000 Marocains, entre immigrés et descendants directs d'immigrés, ont été recensés en France à fin 2008, selon une étude de l'Institut national de statistiques et des études économiques français (INSEE)[32].

Selon cette même étude, près de 654.000 immigrés nés au Maroc étaient installés en France en 2008, soit 12% de la population immigrée en France (5,3 millions). Celle-ci représente 8% de la population totale de France[32]. Leur nombre a presque triplé depuis 1975, année à laquelle l'immigration marocaine représentait 6% de la population immigrée[32].

Le premier quart des immigrés marocains était installé en France au milieu des années 1970, décennie qui a connu la première grande vague migratoire marocaine vers l'Hexagone[32].

L'étude révèle aussi que les descendants directs d'immigrés marocains, ceux nés et résidant en France, et ayant au moins un parent immigré, sont plus nombreux que les immigrés. Ils étaient estimés à 660.000, soit près de 10% de la population des descendants directs d'immigrés. Totalisant 6,7 millions, cette dernière catégorie représente 11% de la population de la France[32].

Le chiffre exact des Marocains et binationaux en France serait encore plus important, étant donné que l'étude ne prend pas en compte les Marocains des troisième et quatrième générations nés en France de parents français de naissance, ni les Marocains nés en France et qui n'ont pas encore opté pour la nationalité française[32].

Ainsi, en 2015, l'historien Pierre Vermeren, spécialiste du Maghreb, a estimé que, d'après les chiffres de l'INSEE de 2008, le nombre de Marocains et personnes d'origine marocaine en France était de 2,5 millions sur quatre générations : « Ce chiffre est une extrapolation qui part du chiffre de l’Institut national de la statistique et des études économiques, Insee, lequel ne concerne que les immigrés et leurs enfants, soit 1,314 million de personnes en 2008  ; or à cette date, l’immigration marocaine compte 3 voire 4 générations, dont les descendants sont considérés comme «  marocains  » à Rabat »[33].

Natalité

Selon l'INSEE, 3,7 % des enfants nés en 2011 en France métropolitaine soit 29 678 sur 792 996, ont un père né au Maroc, avec la plus forte proportion dans les départements des Vaucluse (17,1 %), Corse (14,0 %), Hérault (12,7 %), Gard (11,1 %), Lot-et-Garonne (8,2 %), Tarn-et-Garonne (8,0 %), Loiret (7,0 %), Seine-Saint-Denis (7,0 %), Val-d'Oise (6,9 %), Yvelines (6,1 %), Pyrénées-Orientales (5,8 %), Hauts-de-Seine (5,6 %), Var (5,2 %), Yonne (4,9 %), Bas-Rhin (4,7 %), Eure-et-Loir (4,4 %), Nord (4,2 %), Essonne (4,1 %), Drôme (4,0 %), Ain (4,0 %), Haute-Garonne (3,9 %), Oise (3,9 %), Côte-d'Or (3,9 %), Val-de-Marne (3,8 %), Bouches-du-Rhône (3,7 %), Alpes-Maritimes (3,5 %), Gironde (3,5 %), Loir-et-Cher (3,5 %), Meurthe-et-Moselle (3,4 %), Doubs (3,3 %), Seine-et-Marne (2,8 %), Rhône (2,3 %)[34].

Les Marocains en tête des étudiants étrangers en France

Les Marocains arrivent en tête des étudiants étrangers à avoir choisi la France pour y poursuivre leurs études. En 2012, le nombre d’étudiants marocains a atteint 32 482, soit 11,3 % du total des étudiants étrangers en France, devant les étudiants chinois (10,3 %) et algériens (8,3 %)[35].

Belgique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Diaspora marocaine en Belgique.

En Belgique, le nombre de personnes d’origine marocaine (au moins un parent né avec la nationalité marocaine) était de 550 000 au 1er janvier 2012, soit environ 3,9 % de la population du pays. Cette proportion s’élève à 6,7 % pour les moins de 15 ans. Ce chiffre a plus que doublé en vingt ans[36]. Avec un pourcentage de 4%, la population marocaine (comptant les belges d'origine marocaine) possède le pourcentage le plus élevé en Europe parmi les marocains résidents à l'étranger. Bruxelles (45% des MRE en Belgique) compte le plus de Marocains en Belgique, suivis d'Anvers (22,7%), de Liège (8,8%) et de Charleroi (5,2%)[37]. Une grande majorité des Marocains en Belgique sont originaires du Nord du Maroc (Al Hoceima, Nador, Tanger, Tétouan et Oujda[3])[38].

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Population d'origine marocaine dans la population totale des Pays-Bas[39] :

Année Population d'origine marocaine Population des Pays-Bas Pourcentage
2000 262 221 15 863 950 1,65 %
2005 315 821 16 305 526 1,94 %
2013 368 838 16 779 575 2,20 %
2014 500 000 16 829 289 3,23 %

Luxembourg[modifier | modifier le code]

Canada[modifier | modifier le code]

Au Canada, on compte depuis 2006 un nombre de 100 000 marocains dont une majorité qui réside au Québec. Parmi les 100 000 Marocains résidents au Canada, 45 000 sont de confession juive et 55 000 de confession musulmane[40].

Villes étrangères à forte communauté marocaine[modifier | modifier le code]

La capitale belge de Bruxelles reste sans doutes la ville qui détient la plus forte communauté marocaine en Europe[41]. Tout comme Borgerhout[42] (à Anvers), les habitants de la commune bruxelloise de Molenbeek sont majoritairement d'origine marocaine[43]. Schaerbeek[44], Saint-Josse-ten-Noode et Evere comptent également une communauté forte dominante parmi les étrangers résidents sur ces communes.

Personnalités publiques d'origine marocaine[modifier | modifier le code]

Dans d'autres pays[modifier | modifier le code]

Diaspora judéo-marocaine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. (en) « Statistical Abstract of Israel 2009 - No. 60 Subject 2 - Table NO.24 », Israeli government (consulté le 12 décembre 2011)
  3. a et b http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/11/16/31001-20151116ARTFIG00292-comment-la-belgique-est-elle-devenue-le-sanctuaire-du-desastre.php
  4. http://www.lemag.ma/Les-Marocains-1ere-communaute-hors-UE-affiliee-a-la-securite-sociale-espagnole_a80813.html
  5. http://m.lalibre.be/actu/belgique/renvoyons-au-maroc-nos-prisonniers-et-delinquants-marocains-51b8b42fe4b0de6db9b9594b
  6. http://www.yabiladi.com/articles/details/28320/italie-avec-membres-marocains-sont.html
  7. http://statline.cbs.nl/Statweb/publication/?VW=T&DM=SLNL&PA=37296ned&D1=a&D2=0,10,20,30,40,50,%28l-1%29-l&HD=151011-1839&HDR=G1&STB=T
  8. http://www.bladi.net/l-allemagne-immigration-marocains.html
  9. http://www12.statcan.gc.ca/nhs-enm/2011/dp-pd/dt-td/Rp-eng.cfm?TABID=2&LANG=E&APATH=3&DETAIL=0&DIM=0&FL=A&FREE=0&GC=0&GID=1118296&GK=0&GRP=0&PID=105396&PRID=0&PTYPE=105277&S=0&SHOWALL=0&SUB=0&Temporal=2013&THEME=95&VID=0&VNAMEE=&VNAMEF=&D1=0&D2=0&D3=0&D4=0&D5=0&D6=0
  10. http://www.lematin.ma/exclusif/marocains-residants-aux-emirats_soiree-artistique-en-l-honneur-de-la-communaute-marocaine/191749.html
  11. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?
  12. https://www.sharehoods.com/fr/la-communaute-marocaine-au-royaume-uni-n218.html
  13. http://www.bibliomonde.com
  14. http://www.yabiladi.com/articles/details/16555/chomage-arabie-saoudite-irreguliers-sous.html
  15. http://www.fratmat.info/news-en-continu/item/26382-libye-des-milliers-de-marocains-sur-une-poudri%C3%A8re-en-libye-1028-24-07-15
  16. Mehdi Sekkouri Alaoui (envoyé spécial à Stockholm), « Reportage : Ces Marocains d’un autre royaume », Telquel, Casablanca, no 350,‎ (lire en ligne)
  17. http://www.bladi.net/communaute-marocaine-norvege.html
  18. http://www.hibapress.com/fr/details-2015.html
  19. http://www.medias24.com/INTERNATIONAL/pdf3512-Temoignages-comment-les-Marocains-vivent-les-troubles-en-Egypte.html
  20. http://www.bqdoha.com/2013/12/population-qatar
  21. http://www.aujourdhui.ma/maroc/societe/recensement-5-565-marocains-resident-en-tunisie-117823#.VdknnPntmko
  22. http://www.swissinfo.ch/fre/les-africains-de-suisse-s-organisent/32276120
  23. http://www.leconomiste.com/article/918551-crise-en-ukraine-les-tudiants-marocains-hors-de-danger
  24. a, b, c, d, e, f et g http://www.cespi.it/migraction2/FrontSud/Marocains%20estero.pdf
  25. Selon des chiffres officiels : Plus de 1,3 million de Marocains recensés en France en 2008
  26. http://www.rfi.fr/afrique/20140509-combattants-marocains-jihad-syrie-harakat-sham-al-islam
  27. http://www.leconomiste.com/article/les-marocains-du-cercle-polaire-h2centerde-notre-envoye-special-en-finlande-abdelaziz-meftah
  28. Hakim El Ghissassi, « Diaspora marocaine : Dissoudre le dilemme de la double fidélité », L'Économiste, Casablanca, no 2411,‎ (lire en ligne)
  29. Ouafaâ Bennani (propos recueillis par), « Dites-nous Mohamed Hamadi Bekouchi, sociologue : la diaspora marocaine, une chance ou un handicap ? », Le Matin,‎ (lire en ligne)
  30. a, b, c, d et e Selon des chiffres officiels : Plus de 1,3 million de Marocains recensés en France en 2008
  31. a, b et c http://amf.chez.com/migrationmaro.htm
  32. a, b, c, d, e et f Selon des chiffres officiels : Plus de 1,3 million de Marocains recensés en France en 2008
  33. Pierre Vermeren, France-Maroc : je t’aime, moi non plus, Orient XXI, 22 janvier 2015
  34. http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/irweb/sd20111/dd/excel/sd20111_n6dbis_fe.xls
  35. http://www.aujourdhui.ma/une/special-enseignement/formation-a-l-etranger-plus-de-32-482-etudiants-marocains-en-france--102808#.U3NQXYEhC-k
  36. http://www.sudinfo.be/1056057/article/2014-07-14/550000-belges-sont-d-origine-marocaine-deux-fois-plus-qu-il-y-a-20-ans
  37. http://www.sudinfo.be/1056057/article/2014-07-14/550000-belges-sont-d-origine-marocaine-deux-fois-plus-qu-il-y-a-20-ans
  38. http://www.lalibre.be/actu/belgique/12-siecle-d-immigration-belgo-marocaine-5300f9173570c16bb1ce4c49
  39. (en)CBS - Population; sex, age, origin and generation, 1 January
  40. http://www.immigrer-au-quebec.com/maroc.php
  41. http://www.iteco.be/antipodes/Maroc/La-Belgique-marocaine
  42. http://www.dewereldmorgen.be/blog/janhertogen/2015/03/29/amazigh-de-berbers-een-meerwaarde-voor-antwerpen
  43. http://www.atlantico.fr/decryptage/molenbeek-ville-belge-ou-on-apprend-etre-terroriste-gilles-gaetner-2447610.html
  44. http://www.lefigaro.fr/international/2016/03/29/01003-20160329ARTFIG00348-molenbeek-et-schaerbeek-deux-communes-sous-influence.php

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chantal Bordes-Benayoun, « Les territoires de la diaspora judéo-marocaine postcoloniale », Diasporas : Histoire et Sociétés, Toulouse, Université de Toulouse-Le Mirail (Laboratoire Diasporas), no 1 « Terres promises, terres rêvées »,‎ , p. 99-112 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]