Nador (Maroc)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nador.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Nador
Ennaḍor / ⴻⵏⵏⴰⴹⵓⵔ
الناظور
Agglomération de Nador de nuit
Agglomération de Nador de nuit
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Oriental
Province Nador
Maire Yahya Tarik (USFP) (2011)
Code postal 62000
Démographie
Gentilé nadorien/nadorienne (nadori/nadoriya)
Population 859 590 hab. (2004[1])
Population de l'agglomération 1 105 790 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 35° 10′ 42″ Nord 2° 55′ 51″ Ouest / 35.17833, -2.93083
Altitude 61 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Nador

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Nador

Nador (en berbère: Ennador; en arabe: الناظور) est une ville méditerranéenne du nord-est du Maroc Située dans la région du Rif, dans la région administrative de l'Oriental, jouxtant la lagune de Nador. Nador est située à 92 km à vol d'oiseau d'Al hoceïma (autre ville Rifaine à l'ouest), à 140 km de la ville de Oujda (est), à 180 km d'Almería (ville espagnole d'Andalousie au nord) et son agglomération est limitrophe de Melilla. Nador et sa banlieue représentent la plus grande zone économique du nord-est marocain. Son aéroport international, Nador Aroui, est le plus grand de la région[réf. souhaitée], dépassant désormais l'aéroport d'Oujda en termes de trafic. De plus, la station balnéaire Mar Chica (en construction) est prévue pour être la plus grande du Maroc[réf. souhaitée].

Nador comptait en 2014 159 590 habitants.Cependant l'agglomération de Nador est une des principales zones industrielles du Maroc, et comptait plus de 500 000 habitants.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'agglomération de Nador est situé dans le Rif, au nord-est du Maroc à quelques kilomètres à l'est de l'enclave espagnole de Mellilia. Son activité économique est essentiellement liée à la sidérurgie ainsi qu'à la pêche. Comme beaucoup d'autres villes du Rif le trafic en tout genre que les Rifains nomme trabando (essence, aliments, etc.) avec l'Algérie et Melilla, ainsi que le transit des Marocains résidents à l'étranger via le port de Beni Ansar rapportent beaucoup d'argent.

Nador est une ville berbérophone.On y parle le berbère dans sa variété rifaine. La darija propre au nord-est marocain y est aussi parlée, ainsi que l'espagnol langue de l'ex-colonisateur.[2]

Climat[modifier | modifier le code]

Nador bénéficie d'un climat méditerranéen. Les étés sont secs et très chauds, avec des températures pouvant grimper au-dessus des 40 °C, et les précipitations sont quasiment absentes entre juin et septembre. Les automnes, quant à eux, peuvent devenir très pluvieux et les périodes de sécheresses s'ensuivent de périodes de fortes pluies orageuses. C'est aussi en automne que la dégringolade des températures est remarquable à Nador. Hivers et printemps sont eux aussi pluvieux, et les températures moyennes vont de °C à 18 °C au meilleur de la journée. Bien que rare, la neige peut tomber à Nador de décembre à février ; mais ce n'est que pour s'y maintenir de manière éphémère pendant quelques heures; en tout cas sans aucune chance de persister sur plusieurs jours.

Économie[modifier | modifier le code]

Nador est une ville méditerranéenne, située au bord d'une immense lagune (lagune de Nador ou Mar Chica) au centre d'une riche région agricole et industrielle qui connaît actuellement un essor économique. Nador est un important centre bancaire, cela s'explique par le grand nombre des M.R.E. (Marocains Résidents à l'Étranger) originaires de la région : un million quatre cent mille habitants à l'étranger (principalement en Pays-Bas, Belgique Allemagne,France et Espagne) contre cinq cent mille dans la région ; mais aussi par plusieurs facteurs liés aussi à son économie informelle.

Au niveau des infrastructures, Nador possède un aéroport international (Arouit), - sixième du pays -, un port (Beni Ansar) (passagers, marchandises et industriel), - deuxième du pays -, cinq gares de transport (Selouane, Gare de Nador-Ville, Nador Sud, Beni Ansar ville, Beni Ansar Port), des zones industrielles et des routes (Nador est desservie par la rocade côtière du nord).

La ville compte un tissu industriel avec une quarantaine d'usines[réf. souhaitée] dont une cimenterie du groupe suisse Holcim.

L'économie informelle est en voie de déclin grâce aux nombreux projets urbains en cours (port Nador West Med, projet Marchica...).

Pôle bancaire[modifier | modifier le code]

Nador-Hoceima est un important pôle bancaire dont les fonds contribuent à l'économie de la région de L'Oriental. Nador a été choisie pour abriter le deuxième plus grand siège régional de la Banque populaire du Maroc comme indique un communiqué de presse[réf. souhaitée]. Une date historique ; mercredi 8 avril 2012 eut lieu l’inauguration du nouveau siège de la Banque populaire, un grand moment qui a vu la participation d’une centaine de clients et de notables de la région, un grand rendez-vous qui s’est déroulé en présence du président du groupe Banque populaire, M. Mohamed Benchaaboun, du gouverneur de la province de Nador, M. El Akel Benthami et du président du directoire de la BP Nador-Al Hoceima, M. Mohamed Allouch. En phase avec ses ambitions affichées pour la région, le groupe se dote ainsi d’un imposant siège qui domine la ville du haut de ses trente-cinq mètres et ses sept étages, avec en prime une vue imprenable sur la Méditerranée. En plus des services centraux, l’immeuble abrite un centre d’affaires et une agence réservée à la clientèle usagère des technologies téléphoniques. De conception moderne et doté de moyens technologiques sophistiqués, il dispose également d’une galerie d’art ouverte aux artistes locaux et aux gestionnaires des terminaux mobiles.[réf. souhaitée]

Toutefois, ceci est à relativiser compte tenu de la part de marché régionale de la Banque Populaire sur les dépôts plus importants que la moyenne nationale. ( 51,4% [3] contre 26,7% sur l'ensemble du territoire [4] )

En 2014, la banque populaire régionale de Rabat-Kénitra prend la 2e place en termes de dépôts[5].

Pôle industriel Beni Ansar[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du programme de développement industriel de la région de l'Oriental appelé Med-Est, la réalisation d'un pôle industriel autour d'une zone franche portuaire à Bni Nssar a été prévue et aujourd'hui celle-ci est l'une des plus importantes du pays, il est prévue qu’après la réalisation du Nador west Med le plus grand port de la méditerranée et du Maroc[réf. souhaitée], le port de Beni Ansar sera consacré uniquement aux activités de transport de passagers et de plaisance, ainsi qu'un parc industriel à Selouane opérationnel depuis 2010.

Tourisme[modifier | modifier le code]

La lagune de Marchica[modifier | modifier le code]

Lagune de Marchica

La ville a longtemps souffert d'un manque d'infrastructure hôtelière, les visiteurs de la ville sont principalement les M.R.E. originaires de la région (ils sont plus de cinq cent mille personnes à visiter chaque année Nador) qui reviennent en été et permettent de développer l'économie régionale afin de créer une dynamique touristique dans la ville. En ce qui concerne les touristes étrangers, en 2010, la ville avait accueilli 99.624 touristes principalement des Allemands, mais aujourd'hui avec le projet Marchica, Nador tente de devenir la Nice du Maroc version écologique[citation nécessaire].

Le programme d'aménagement de Marchica Med prévoit un budget de quarante-six milliards de dirhams (/4.2 milliard d'euros) entre 2009 et 2025. La dépollution de la lagune et la construction d'une deuxième embouchure, renforçant son renouvellement en eau de mer et améliorant la qualité de l'eau de la lagune, ont été réalisés.

Le projet de développement de la lagune de Marchica, à proximité de la ville de Nador, va complètement transformer le paysage de cette région. Cette lagune, longue de vingt-cinq km et d'une superficie de 4 000 ha, est destinée à devenir une station balnéaire constituée d'un ensemble de sept zones abritant chacune des complexes résidentiels, des hôtels, des infrastructures de sport et de loisirs ainsi que des espaces pour des activités économiques et sociales. Le montant de l'investissement prévu est de quarante-six milliards de DH, dont 13,6 milliards pour le résidentiel, 3,3 milliards pour l'hébergement hôtelier, 3,1 milliards pour les équipements et services, 8,3 milliards pour les infrastructures et 17,6 milliards induits par le développement.

Ce projet permettra de générer quinze mille emplois (quatre mille sept cent directs et dix mille trois cent indirects) durant la phase de construction. Une fois que les sites commenceront à tourner à plein régime, ce seront soixante cinq mille emplois qui vont être créés, dont trente mille directs et trente cinq mille indirects. Pour mener à terme cette énorme entreprise, il convient de rappeler qu'une société anonyme à capitaux publics, «Marchica Med», a été mise sur pied par un décret du 5 mars 2008. Elle est dotée d'un capital de cinq cents MDH, réparti à parts égales entre l’État et le Fonds Hassan II. Mais pour chacun des sept projets qui composent le programme, il sera créé une filiale spécialisée dont l'actionnariat sera ouvert au privé.

La première filiale chargée de développer la cité «Atalayoun» est, d'ailleurs, en cours de constitution, a indiqué Saïd Zarrou, président du directoire de Marchica Med qui précise que c'est là «une manière pour l’État de piloter et de s'assurer de la bonne réalisation d'un programme d'une telle envergure dans le respect des normes».

Cette première cité est « un resort de classe internationale » qui sera conçue sur une superficie de 45,2 ha selon des normes écologiques avec une priorité pour les énergies renouvelables, éolien et solaire, et le recyclage des eaux usées. Elle sera donc composée d'une partie résidentielle (un hôtel de trois cent soixante-dix chambres, six cent cinquante villas et riads et deux mille deux cent trente appartements) offrant quatorze mille lits, de deux ports de plaisance, d'une académie de golf et de boutiques. Les travaux démarreront en 2009 et seront achevés en 2014.[réf. souhaitée]

Suivra après «la Cité des mers», un projet qui s'étendra sur quinze ha le long de la lagune. Elle sera constituée de trois cent vingt villas de mille neuf cent vingt lits, cent quatre-vingt-treize appartements de sept cent soixante-douze lits et deux cent quatre-vingt chambres d'hôtel de cinq cent soixante lits. Il est également prévu la construction de deux marinas, d'un marché et d'un centre de recherche. D'après le calendrier arrêté, les travaux dureront entre 2010 et 2014.

Une nouvelle ville à Nador[modifier | modifier le code]

Troisième projet, la nouvelle ville de Nador. Le chantier sera ouvert en 2012 pour s'achever en 2020[réf. souhaitée]. Cette nouvelle ville couvrant 76,3 ha sera construite sous forme de village-marina. Elle offrira trente deux mille lits. «Le Village des pêcheurs», quatrième projet, sera réalisé entre 2014 et 2018[réf. souhaitée]. Il sera composé de logements particuliers tournés vers la mer avec une capacité globale de six mille lits. Dès 2015, commencera également l'aménagement de «la Baie des flamands» où sont prévus vingt neuf mille lits. Sur soixante-dix-sept ha, cette baie combinera plusieurs types de logements, des installations et équipements pour le tourisme lacustre, la navigation de plaisance et le golf. Le chantier sera totalement livré en 2020.

Marchica sport, sixième projet, sera lancé à partir de 2017. Ce site de quatorze ha disposera d'installations sportives pour les amateurs et les professionnels de haut niveau dans différentes disciplines.

Enfin, entre 2020 et 2025, seront construits « les vergers de Marchica » dans le parc naturel de la lagune avec l'aménagement, sur quatorze ha, d'espaces réservés aux mobiles-home et à des villas fermettes.

Avec tout cela, et en plus du futur port pétrolier prévu à quelques kilomètres à l'ouest, Nador se positionnera à coup sûr comme un des premiers pôles économiques du pays.

Évolution démographique
1982 2004 2007
62 040 126 207 135 508
Recensement secondaire : 1982 ; recensement officiel : 2004 ; calculation : 2007

Au début 2003, l'Institut royal de la culture amazighe décide d'adopter officiellement l'alphabet tifinaghe pour enseigner le berbère à l'école. La municipalité de Nador décide ensuite, le , d'introduire une signalisation locale écrite en berbère rifain (elle aussi avec l'alphabet tifinaghe). Cette politique ne reste en vigueur que durant quelques heures, après quoi le ministre de l'intérieur El Mostapha Sahel annule la décision du conseil municipal et donne l'ordre de retirer tous les panneaux berbères visibles dans la cité.

Tour Medi1-Nador[modifier | modifier le code]

Près de Nador se trouve le site de transmission à longue et courte longueur d'onde Medi 1 Radio, qui diffuse à tous les pays du Maghreb. Les mâts d'antennes de Radio Medi 1 pour longueur d'onde sont environ 380 mètres de haut et sont parmi les plus hautes structures artificielles en Afrique

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]