Immigration en Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Immigration en Espagne par pays.

L'immigration en Espagne est depuis les années 1990 un phénomène de grande importance pour la démographie et l'économie du pays.

Selon l'Institut national de la statistique (Espagne), au premier janvier 2020, 6 753 098 personnes (14,36 %) étaient nées à l'étranger dont 4 578 228 (9,73 %) nées dans un pays non européen[1],[2].

Évolution de l'immigration en Espagne[modifier | modifier le code]

Évolution de la population étrangère en Espagne.

Au cours de ces dernières décennies, l'Espagne est passée du statut de pays d'émigration à celui de pays d'immigration. À partir de 1973, l'émigration des Espagnols commença à baisser en intensité, et le retour au pays de nombreux Espagnols se produisit, à la suite de la montée des prix dans presque tous les pays environnants. Le retour à la démocratie coïncide alors avec une phase d'équilibre relatif dans les soldes migratoires nets, qui se prolongea jusqu'au milieu des années 1990.

Le dynamisme qu'a montré l'économie de l'Espagne se trouve à l'origine de la forte croissance de l'immigration étrangère. Depuis l'an 2000, l'Espagne montre un des plus grands taux d'immigration au monde (de trois à quatre fois plus que le taux des États-Unis, huit fois plus que celui de la France et n'a un taux inférieur qu'à ceux de Chypre et Andorre en Europe en proportion) et a été le second pays après les États-Unis à accueillir un grand nombre d'étrangers.

A la suite d'une enquête achevée en février 2020, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur l'extrême pauvreté, Philip Alston, a déclaré que des travailleurs immigrés en Espagne vivaient « probablement dans les pires conditions que j'aie jamais vues »[3].

Les étrangers sur le sol espagnol[modifier | modifier le code]

Distribution spatiale des étrangers en Espagne (2018).
Répartition spatiale des étrangers en Espagne (2008).
Répartition spatiale des étrangers en Espagne (2013).

Les différentes nationalités présentes en Espagne présentent des distributions spatiales spécifiques. Par exemple, les Allemands et les Anglais se répartissent préférentiellement sur le littoral méditerranéen et dans les îles Baléares, les Roumains plutôt dans le centre du pays et autour de l'agglomération madrilène, et les Chinois essentiellement dans l'agglomération de Barcelone, de Madrid et d'Alicante/Murcie [4].

Les principales nationalités en Espagne
en 2017
-
Drapeau du Maroc Maroc 747 872
Drapeau de la Roumanie Roumanie 684 532
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 236 669
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 207 593
Drapeau de l'Italie Italie 189 005
Drapeau de la Colombie Colombie 145 055
Drapeau de l'Équateur Équateur 141 582
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 126 997
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 110 378
Drapeau de l'Ukraine Ukraine 102 786
Drapeau de la Bolivie Bolivie 102 236
Drapeau de la France France 95 645
Drapeau du Portugal Portugal 87 781
Drapeau du Pakistan Pakistan 80 009
Autres pays 1 441 709
Total 4 579 858


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « La población española crece hasta los 46,6 millones por el primer aumento de extranjeros en 7 años », europapress.es, 24 avril 2018.
  2. Población (españoles/extranjeros) por País de Nacimiento, sexo y año, INE- National Statistics Institute. Spain
  3. Espagne: un expert de l'ONU critique les taux de pauvreté «scandaleusement élevés», Le Figaro, 7 février 2020
  4. (en) Oliveau, Larue, Doignon et Blöss-Widmer, « Mapping foreign nationals in Spain: an exploratory approach at local level », Genus - Journal of Population Sciences, vol. 75,‎ (DOI https://doi.org/10.1186/s41118-018-0047-5, lire en ligne)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]