Diaspora azerbaïdjanaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La diaspora azerbaïdjanaise est la communauté des Azerbaïdjanais vivant en dehors de leur lieu d'origine ethnique : l'Azerbaïdjan et la région iranienne d'Azerbaïdjan. Le terme diaspora azerbaïdjanaise fait référence à la communauté mondiale des Azerbaïdjanais.

Selon Ethnologue.com, il y avait plus d'un million de locuteurs azerbaïdjanais du dialecte nord dans le sud du Daguestan, l'Arménie, l'Estonie, la Géorgie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Russie, le Turkménistan et l'Ouzbékistan à partir de 1993. D'autres sources, telles que les recensements nationaux, présence des Azerbaïdjanais dans toute l'ex-Union soviétique. Les chiffres d'Ethnologue sont obsolètes dans le cas de l'Arménie, où le conflit du Haut-Karabagh a affecté la population des Azerbaïdjanais. Ethnologue rapporte en outre que 1 million d'Azerbaïdjanais iraniens supplémentaires vivent en dehors de l'Iran, mais ces chiffres sont très probablement une référence aux Turkmènes irakiens, peuple turc distinct mais apparenté[1],[2].

Histoire de la diaspora azerbaïdjanaise[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La principale migration du peuple azerbaïdjanais a eu lieu au même moment que la migration turque entre le VIe et le XIe siècles (le haut Moyen Âge), quand elle s'est répandue dans la majeure partie de l'Asie centrale et en Europe et au Moyen-Orient. Au cours des siècles suivants, la population locale a commencé à être assimilée par les nouveaux migrants azerbaïdjanais.

Depuis son indépendance la République d’Azerbaïdjan  a commencé une politique importante orientée vers la reconnaissance dans tout le monde entier. Il est clair qu’il y a beaucoup d’azerbaïdjanais vivant dans presque tous les pays du monde. Et les citoyens azerbaïdjanais installés en dehors du territoire de l’actuel Azerbaïdjan méritent une attention particulière de la part de l’Etat azerbaïdjanais. Pour faire cela le gouvernement azéri a créé un comité qui s’occupe de la vie et de l’activité de tous les azerbaïdjanais du monde. Pendant l’Union soviétique il était difficile de créer des contacts avec les ressortissants de l’Azerbaïdjan ainsi que ceux vivant en Iran et dans beaucoup de pays étrangers. Parmi ces pays c’est la Russie où il y a le plus d’azerbaïdjanais. La communauté azérie de Russie occupe une place importante et primordiale dans la politique azerbaïdjanaise de défense de ses minorités de l’étranger. Après l’indépendance, en raison des difficultés économiques, beaucoup d’azerbaïdjanais sont partis en Russie pour y trouver un travail et nourrir leurs familles restées au pays. On estime qu’à l’heure actuelle, plus de deux millions d’entre eux y vivent toujours. Parmi ces personnes il y a des intellectuels, des ouvriers, des professeurs, des hommes d’affaires etc. On a organisé leur activité au niveau d’un comité qui tâche de résoudre les problèmes des azerbaïdjanais vivant dans ce grand pays. Bakou accorde une importance exceptionnelle à l’intégration de la diaspora azerbaïdjanaise en Russie[3].

Organisations[modifier | modifier le code]

Le Comité d'État de la République d'Azerbaïdjan sur le travail avec la diaspora a été créé pour gérer la communication avec la diaspora et pour conduire la création de nouvelles sociétés et organisations. En 2004, le comité a réalisé la création d'environ 40 nouvelles communautés azerbaïdjanaises dans le monde.

Pays Chiffres officiels
1 Russie 603 070 (recensement de 2010)[4],
2 Turquie 80,000 [5]
3 Géorgie 284,761 (2002) [6]
4 Kazakhstan 85,292 (2009)
5 Allemagne 15,219 (2006)
6 Ukraine 45,176 (2001)[7]
7 Pays-Bas
8 Kirghizistan 17,267(2009)
9 Royaume-Uni
10 États-Unis 14,205 République d'Azerbaïdjan (2000) - 40,400 Azerbaïdjanais iraniens,
11 Canada 4,580 (2011)
12 France 70,000 (2018)[8]
1 3 Ouzbékistan 44,410 (1989)
14 Turkménistan 33,365 (1989)
15 Émirats arabes unis 7,000 (2015)
16 Bélarus 5,567 (2009)
17 Lettonie 1,697 (2001)
18

Estonie

880 (2000)
19 Lituanie

788

20 Tadjikistan

800 (2000)

21 Australie

1,036

22 Autriche

1,159

23 Danemark 231
24 Arménie aucune information disponible

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Azerbaijani, South », sur ethnologue.com (consulté le 26 décembre 2017).
  2. « Armenia and Azerbaijan: Key West Peace Talks », sur 2001-2009.state.gov (consulté le 26 décembre 2017).
  3. (az) « Azərbaycan :: Baş səhifə », sur www.azerbaijans.com (consulté le 24 mai 2018)
  4. « ВПН-2010 », sur www.perepis-2010.ru (consulté le 27 décembre 2017).
  5. Tore Kjeilen, « Turkey / Peoples - LookLex Encyclopaedia », sur looklex.com (consulté le 27 décembre 2017).
  6. « Statistics Georgia », (consulté le 27 décembre 2017).
  7. « Всеукраїнський перепис населення 2001 | English version | Results | General results of the census | National composition of population: », sur 2001.ukrcensus.gov.ua (consulté le 27 décembre 2017).
  8. « La diaspora azerbaïdjanaise en France: le passé, le présent et les perspectives futures », sur http://irs-az.com/, Revue, (consulté le 22 août 2019)