Selim Amallah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Selim Amallah
Image illustrative de l’article Selim Amallah
Amallah à l'entraînement avec le RE Mouscron en 2018.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Belgique Standard de Liège
Numéro 19
Biographie
Nationalité Drapeau : Maroc Marocain
Drapeau : Belgique Belge
Nat. sportive Drapeau : Maroc Marocain
Naissance (24 ans)
Lieu Hautrage (Belgique)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. 2015
Poste Milieu offensif / Milieu relayeur
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
2001-2008Drapeau : Belgique Royal Mons
2008-2012Drapeau : Belgique RSC Anderlecht
2012-2015Drapeau : Belgique RAEC Mons
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2015-2016Drapeau : Belgique Royal Mouscron-Péruwelz 003 0(0)
2016-2017Drapeau : Belgique AFC Tubize 025 0(0)
2017-2019Drapeau : Belgique RE Mouscron 055 (14)
2019-Drapeau : Belgique Standard de Liège 068 (24)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2019- Drapeau : Maroc Maroc 08 0 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 2 mars 2021

Selim Amallah, né le à Hautrage en Belgique, est un footballeur international marocain évoluant au poste de milieu offensif au Standard de Liège. Il est également de nationalité belge.

Formé au RAEC Mons et au RSC Anderlecht, le joueur passe par le Royal Mouscron-Péruwelz et l'AFC Tubize avant de se révéler lors de son retour au Royal Excel Mouscron. Il est récompensé en 2019 par un transfert au Standard de Liège.

En 2019, il est repéré par les sélectionneurs Roberto Martinez de Belgique et Vahid Halilhodzic du Maroc alors qu'il n'a jamais joué pour une sélection nationale avec les jeunes. Se voyant demander de trancher entre son pays natal et son pays d'origine, il fait le choix de représenter le Maroc et devient Lion de l'Atlas en 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et jeunesse[modifier | modifier le code]

Mons, ville où a grandi Selim Amallah.

Selim Amallah naît à Hautrage, une commune belge francophone près de la frontière franco-belge, d'un père marocain, originaire de Nador dans le Rif, et d'une mère d'origine italienne[1]. Il grandit à Mons dans la province du Hainaut.

En club[modifier | modifier le code]

Formation à Mons et Anderlecht (2003-2015)[modifier | modifier le code]

À l'âge de quatre, il commence le football et est inscrit par son père, Houcine Amallah, au RAEC Mons, club dans lequel Houcine est entraîneur dans les catégories de jeunes[2]. Selim Amallah est entraîné par son père jusqu'en U11[réf. nécessaire]. Lors d'une rencontre au centre de formation du RSC Anderlecht à Neerpede contre les U11 du club bruxellois, il délivre cinq passes décisives[réf. nécessaire]. Grâce à ses performances, il est remarqué par les recruteurs d'Anderlecht et intègre l'équipe anderlechtoise. En septembre , alors que Selim Amallah est âgé de treize ans, il assiste au décès de sa mère, Antoinette, qui chute devant lui[3]. Victime d'une rupture d'anévrisme, elle succombe à ses blessures dans la nuit du [4]. Il est viré de l'équipe U16 du RSC Anderlecht pour des problèmes disciplinaires. Son père Houcine l'encourage alors à se concentrer sur ses études scolaires[5]. Selim Amallah, choqué par la mort de sa maman redouble plusieurs fois à l'école[réf. nécessaire]. Le jeune belgo-marocain revient au RAEC Mons en . Lors de son dernier passage au RAEC Mons, il porte le numéro 21 en hommage à la date de naissance de sa mère[6].

Des débuts difficiles (2015-2017)[modifier | modifier le code]

En , il signe son premier contrat professionnel avec le Royal Mouscron-Péruwelz[7]. Le , âgé alors de 19 ans, il fait ses débuts en Division 1 avec le club mouscronnois contre le RSC Charleroi, en remplaçant Julian Michel à la 89e minute de jeu. Le joueur entre seulement trois fois en jeu lors de la saison 2015-2016, n'ayant pas gagné la confiance de l'entraîneur Čedomir Janevski[réf. nécessaire].

Lors de la saison 2016-2017, il signe à l'AFC Tubize en deuxième division belge afin d'acquérir davantage de temps de jeu[réf. nécessaire]. Selim Amallah dispute alors sa première saison complète, sans pour autant marquer de buts. Alors que son club termine à la cinquième place du championnat, les dirigeants disent être déçu des performances du belgo-marocain[8].

Royal Excel Mouscron (2017-2019)[modifier | modifier le code]

Amallah à l'entraînement avec le RE Mouscron en 2018.

Lors du mercato d'été 2017, Selim Amallah signe son retour au RE Mouscron[9]. Lors de son premier passage dans dans le club mouscronnois, les dirigeants n'étaient pas prêts à lui offrir un contrat professionnel[8]. L'entraîneur adjoint de Mouscron, Laurent Demol, cite : « Selim m'a passé un coup de téléphone, il espérait que Mouscron lui accorde une nouvelle chance »[8]. Amallah et Demol se connaissent depuis la formation du jeune belgo-marocain au RAEC Mons[10]. Selim Amallah est testé pendant 15 jours dans le club de Mouscron. Mircea Rednic, entraîneur du club, connaît très peu Selim Amallah mais découvre le joueur lors d'un match amical contre l'AJ Auxerre[11]. Selim Amallah intègre ensuite le groupe professionnel[12]. Peu à peu, il devient titulaire au poste de milieu offensif[13]. Le , il marque son premier but sous le maillot du RE Mouscron à l'extérieur face au KV Courtrai (match nul, 1-1)[14]. Il termine la saison 2017-2018 avec 21 matchs de championnat joués, quatre buts marqués et trois passes décisives distribuées. En Coupe de Belgique, il dispute dix matchs et marque quatre buts et délivre une passe décisive.

Lors de sa deuxième saison au RE Mouscron, il dispute 19 matchs de championnat, marque trois buts et délivre deux passes décisives. En Coupe de Belgique, il dispute cinq matchs, marque deux buts et délivre deux passes décisives. Il dispute son dernier match le à l'extérieur face au Cercle Bruges. Il quitte le terrain à la 82ème sous les applaudissements du public de Mouscron présent dans le Stade Jan-Breydel[réf. nécessaire]. Le RE Mouscron termine la saison 2018-2019 à la dernière place du championnat belge.

Standard de Liège (depuis 2019)[modifier | modifier le code]

En , après avoir été courtisé par le Stade de Reims, il est transféré au Standard de Liège[15].

Le joueur dispute pour la première fois la Ligue Europa lors de sa première saison au Standard de Liège[16]. Le , il inscrit un but lors d'un match de Ligue Europa face à Arsenal[17]. Quelques jours plus tard, à l'occasion du classique belge face au RSC Anderlecht, il marque de nouveau un but qui permet à son nom de figurer à la une des journaux belges[18]. En fin de saison 2019-2020, il est courtisé par plusieurs clubs du Moyen-Orient[19]. Cependant, Selim Amallah dit être sûr de ne jamais accepter une offre des clubs des pays du Golfe tant qu'il est encore jeune[20]. Il termine sa première saison au Standard de Liège à la mi-mars (à cause de la pandémie de Covid-19) à la cinquième place du championnat belge[21].

Le début de saison 2020-2021 du Standard de Liège sous les ordres de l'entraîneur français, Philippe Montanier, est loin d'être bon[22]. Cependant, Selim Amallah remporte l'édition 2020 du Lion belge[23]. Début janvier 2021, Mbaye Leye est désigné comme nouvel entraîneur du Standard de Liège[24]. Ce dernier permet au Standard de Liège de renouer avec les bons résultats notamment en considérant Selim Amallah comme un pion essentiel de son équipe[25]. Le , il qualifie son équipe pour la finale de la Coupe de Belgique 2020-2021 grâce à une frappe lointaine[26]. Il marque l'unique but de la demi-finale contre la KAS Eupen (victoire, 0-1)[27]. Environ un mois plus tard, le , il inscrit un doublé en championnat contre cette même équipe (victoire, 0-4). Selim Amallah est couronné homme du match[28]. Le , il perd la finale de la Coupe de Belgique contre le KRC Genk (1-2) au Stade Roi Baudouin[29]. Selim Amallah dispute 90 minutes malgré une prestation moyenne[réf. nécessaire]. Le , Selim Amallah inscrit son dixième but de la saison en championnat contre le KAA La Gantoise (victoire, 2-1)[30]. En fin de saison, alors qu'il est notamment courtisé par le Club Bruges KV, Selim Amallah s'entretien avec le quotidien belge La DH Les Sports+ et révèle son envie de tenter sa chance dans un championnat étranger, donnant priorité à la Liga espagnole, championnat dans lequel il pense que son style de jeu passerait parfaitement[31]. Le , à la suite de la défaite à domicile du Standard de Liège face au KV Ostende lors du dernier match de la saison (1-3), une altercation éclate entre Selim Amallah et quelques supporters liégeois à la sortie du stade. L'international marocain se fait insulté et essuie des crachats ainsi que des jets de bière[32],[33],[34],[35]. Selim Amallah clôture sa saison au Standard de Liège avec 15 buts marqués et 4 passes décisives délivrées. Il a disputé 27 matchs en championnat, 3 en Coupe de Belgique et 6 en Ligue Europa[36]. Le Standard de Liège termine la saison à la quatrième et dernière place des « Europe Play-Offs ».

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Entre la Belgique et le Maroc[modifier | modifier le code]

Vahid Halilhodzic, sélectionneur du Maroc en 2019, titularise Selim Amallah pour son premier match officiel.

Pouvant évoluer avec la Belgique ou le Maroc en raison de sa double nationalité, le joueur hésite peu avant de trancher définitivement en faveur du Maroc[37]. Il rend visite au sélectionneur adjoint Mustapha Hadji en pour faire connaissance avec le staff marocain[38]. Lors de cette période, l'équipe du Maroc revient d'une CAN 2019 ratée[39]. L'ex-sélectionneur Hervé Renard, qui n'avait jamais encore contacté Selim Amallah auparavant, a présenté sa démission un mois avant l'arrivée de Vahid Halilhodžić[40].

Selim Amallah est évoqué par le sélectionneur de la Belgique, Roberto Martínez, fin . Il cite : « Je suis Selim Amallah de très près. Ce joueur m'impressionne beaucoup. Il est techniquement très fort au-vu de sa taille. Il marque très facilement »[41].

En , il est convoqué par le sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodžić, pour deux matchs amicaux : un face au Niger à Oujda et un autre face au Gabon à Tanger[42]. Mis sur le banc face au Niger, il se blesse avant le deuxième match amical et doit retourner en Belgique.

En , il est sélectionné par Vahid Halilhodžić pour deux matchs officiels face à la Mauritanie et le Burundi[43]. Le joueur décide de représenter définitivement le Maroc en déclarant : « J’ai réfléchi pendant un moment, mais voilà, j’ai opté pour cette nation (Maroc). C’est un choix du coeur, un choix pour ma famille »[44].

Débuts avec le Maroc[modifier | modifier le code]

Il dispute son première match avec le Maroc en tant que titulaire le face à la Mauritanie à l'occasion des qualifications pour la CAN 2021 (0-0). Il est considéré comme homme du match[réf. nécessaire]. Quatre jours plus tard, il voyage à Bujumbura au Burundi pour disputer un second match de qualification pour la CAN 2021 (victoire, 0-3). Il remplace Hakim Ziyech.

Le , à l'occasion de son troisième match avec le Maroc face au Sénégal en amical, il inscrit son premier but à la 10ème minute sur une passe décisive d'Achraf Hakimi (victoire, 3-1).

Le , le Maroc se qualifie pour la CAN 2022 après un match nul (0-0) contre la Mauritanie. L'équipe du Maroc termine à la première place de son groupe composée de la Mauritanie, du Burundi et de la République centrafricaine. Selim Amallah dispute un total quatre matchs dans ces qualifications et est titularisé à trois reprises.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Amallah possède un jeu très technique.

Bien qu'ayant commencé au poste de milieu relayeur avec l'équipe première de l'AFC Tubize, Selim Amallah passe rapidement milieu offensif.[réf. nécessaire] Sa polyvalence lui permet de jouer également sur les ailes.

Droitier de formation, Selim Amallah est reconnu pour sa technique, sa bonne vision du jeu et sa qualité de frappe, notamment en dehors du rectangle.[réf. nécessaire]

« C’est un énorme mauvais perdant. Plus jeune, quand il jouait dans le jardin avec son frère et qu’il perdait, il en pleurait. À Gand, je l’ai vu énervé tout le match[45]. »

— Houcine Amallah, père de Selim, à propos du caractère de son fils.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Statistiques de Selim Amallah au 2 mars 2021[46]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Maroc Maroc Total
Division M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2015-2016 Drapeau de la Belgique Mouscron-Péruwelz Division 1 3 0 0 - - - - - - - - - - 3 0 0
Sous-total 3 0 0 - - - - - - - - - - 3 0 0
2016-2017 Drapeau de la Belgique AFC Tubize Division 1B 24 0 3 1 0 0 - - - - - - - 25 0 3
Sous-total 24 0 3 1 0 0 - - - - - - - 25 0 3
2017-2018 Drapeau de la Belgique RE Mouscron Division 1A 29 9 4 2 0 0 - - - - - - - 31 9 4
2018-2019 Drapeau de la Belgique RE Mouscron Division 1A 23 5 5 1 0 0 - - - - - - - 24 5 5
Sous-total 52 14 9 3 0 0 - - - - - - - 55 14 9
2019-2020 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Division 1A 25 7 4 2 0 0 C3 5 2 0 2 0 0 34 9 4
2020-2021 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Division 1A 20 6 4 0 0 0 C3 6 4 0 1 1 0 27 11 4
Sous-total 45 13 8 2 0 0 - 11 6 0 3 1 0 61 20 8
Total sur la carrière 124 27 20 6 0 0 - 11 6 0 3 1 0 144 34 20

En sélection marocaine[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant liste les rencontres de l'équipe du Maroc auxquelles Selim Amallah a pris part depuis le .

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Amallah nommé au «Lion Belge» », sur Édition digitale de Mouscron, (consulté le 10 mai 2021)
  2. «Merci, Laurent Demol!», sur Édition digitale de Liège, (consulté le 10 mai 2021)
  3. (nl-BE) « Hoe een jeugdtrauma de carrière van Standard-uitblinker Selim Amallah bepaalde: “Elke match speelt hij voor zijn mama” », sur www.nieuwsblad.be (consulté le 10 mai 2021)
  4. « Les Amallah ont toujours cru en Selim, l’ex-Hurlu qui prend une nouvelle dimension », sur Édition digitale de Mouscron, (consulté le 10 mai 2021)
  5. « Standard: Le Lion belge Selim Amallah vu par son papa, Houcine », sur Édition digitale de Liège, (consulté le 10 mai 2021)
  6. « Selim Amallah au «Soir»: «Le Standard me correspond totalement» », sur Le Soir Plus, (consulté le 10 mai 2021)
  7. « Selim Amallah nouveau renfort pour Mouscron-Péruwelz », sur RTBF Sport, (consulté le 26 avril 2021)
  8. a b et c Thomas Bricmont, « Qui es-tu Selim Amallah ? », sur Site-Sportmagazine-FR, (consulté le 26 avril 2021)
  9. « Selim Amallah quitte Tubize et revient à l'Excel Mouscron », sur RTBF Sport, (consulté le 10 mai 2021)
  10. « Football: la famille Amallah a toujours cru en Selim, élu Lion Belge 2020 », sur Édition digitale de Mons, (consulté le 10 mai 2021)
  11. « L'Excel partage face à Auxerre et enregistre un retour », sur www.notele.be (consulté le 10 mai 2021)
  12. DH Les Sports+, « Amallah a convaincu », sur DH Les Sports +, (consulté le 10 mai 2021)
  13. « Selim Amallah quitte Tubize et revient à l'Excel Mouscron », RTBF Sport, (consulté le 9 mai 2018)
  14. « Mouscron sauve un point à Courtrai (1-1) », sur Le Soir, (consulté le 10 mai 2021)
  15. « Selim Amallah passe de Mouscron au Standard », sur www.rtbf.be,
  16. Sport/Foot Magazine, « Amallah persuadé que le Standard "pourra mettre Arsenal en danger" », sur Site-Sportmagazine-FR, (consulté le 10 mai 2021)
  17. « VIDÉO | Le but de Selim Amallah contre Arsenal », sur Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net (consulté le 10 mai 2021)
  18. « Selim Amallah, déçu après la défaite du Standard contre Anderlecht (1-3): «On doit continuer à se battre pour aller chercher les Playoffs 1» », sur Le Soir, (consulté le 26 avril 2021)
  19. « L'ascension de Selim Amallah au Standard », sur Standard Rouche | Site Non Officiel du Standard de Liège, (consulté le 10 mai 2021)
  20. DH Les Sports+, « Selim Amallah va fêter sa centième en Belgique: ses cinq coups d'éclat en Pro League », sur DH Les Sports +, (consulté le 26 février 2021)
  21. R. T. L. Newmedia, « Coronavirus: vers l'arrêt de la Pro League? Mehdi Bayat s'exprime » (consulté le 10 mai 2021)
  22. « L’étau se resserre autour de l’entraîneur du Standard, Philippe Montanier », sur Le Soir Plus, (consulté le 10 mai 2021)
  23. « Selim Amallah gagne le "Lion Belge" », sur RTBF Sport, (consulté le 26 février 2021)
  24. « Mbaye Leye nouvel entraîneur du Standard de Liège », sur L'Équipe (consulté le 10 mai 2021)
  25. DH Les Sports+, « Amallah est de retour à son meilleur niveau: “Plus détendu, Selim a retrouvé le sourire” », sur DH Les Sports +, (consulté le 26 février 2021)
  26. « Un missile de Selim Amallah envoie le Standard en finale », sur 7sur7.be (consulté le 10 mai 2021)
  27. « Coupe de Belgique : Le Standard s’impose à Eupen et file en finale (0-1) », sur rtbf.be (consulté le 11 avril 2021)
  28. DH Les Sports+, « Amallah homme du match, Muleka excellent: les notes des Rouches après la victoire à Eupen », sur DH Les Sports +, (consulté le 10 avril 2021)
  29. « Le Racing Genk bat le Standard de Liège et remporte la Coupe de Belgique », sur L'Équipe (consulté le 26 avril 2021)
  30. « D1A: le Standard se ressaisit et arrache la victoire au caractère contre La Gantoise (2-1) », sur Le Soir, (consulté le 10 mai 2021)
  31. (nl) « Amallah (Standard) duidelijk over vertrek: "Ik voel me klaar voor het buitenland" », sur www.voetbalprimeur.be (consulté le 29 avril 2021)
  32. « Une altercation a éclaté entre Selim Amallah et des supporters du Standard ce samedi », sur sudinfo.be, (consulté le 23 mai 2021)
  33. DH Les Sports+, « Amallah pris à partie à la sortie du stade samedi soir », sur DH Les Sports +, (consulté le 23 mai 2021)
  34. (nl-BE) « Standard-speler Selim Amallah slaags met eigen fans », sur www.nieuwsblad.be (consulté le 23 mai 2021)
  35. (nl-BE) « Hommeles bij Standard: Amallah raakt slaags met fans nadat ze hem bespuugden en zijn wagen met bier bekogelden », sur hln.be (consulté le 23 mai 2021)
  36. « Statistiques de Selim Amallah », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 23 mai 2021)
  37. « Voici la raison pour laquelle Amallah a choisi le Maroc et pas les Diables », sur www.footnews.be (consulté le 23 mai 2021)
  38. « Selim Amallah au «Soir»: «Le Standard me correspond totalement» », sur Le Soir Plus, (consulté le 23 mai 2021)
  39. « CAN 2019: le Bénin l'emporte face au Maroc et se qualifie en quarts de finale », sur BBC News Afrique, (consulté le 23 mai 2021)
  40. Rédaction, « Maroc : Hervé Renard - "on m’avait promis l’enfer" », sur Afrik-Foot, (consulté le 23 mai 2021)
  41. (nl) « Martinez volgt sterkhouder van Standard: "Hij heeft indruk gemaakt" », sur www.voetbalnieuws.be (consulté le 28 novembre 2019)
  42. Romain Lantheaume, « Maroc : Selim Amallah a rejoint le groupe ! », sur Afrik-Foot, (consulté le 23 mai 2021)
  43. « CAN 2021 - Maroc : Les 24 pour la Mauritanie et le Burundi, Harit zappé, El Arabi rappelé », sur Football 365, (consulté le 23 mai 2021)
  44. « Selim Amallah a bien fait son choix de sélection », sur Walfoot.be, (consulté le 28 novembre 2019)
  45. Amallah dans les yeux de son père: “Lâche ton ballon plus vite et tu as le niveau pour jouer à Francfort” dhnet.be
  46. « Fiche de Selim Amallah », sur footballdatabase.eu
  47. « Selim AMALLAH remporte le Lion Belge », sur Standard de Liège (consulté le 26 février 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]