Diaspora bretonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La diaspora bretonne désigne l'ensemble des populations issues de la Bretagne, en France, et qui a émigré de façon temporaire ou permanente hors des frontières de cette région, tout en conservant des liens avec celles-ci.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouvrages généraux :
    • Marcel Le Moal (préf. Gilles Servat), L'Emigration bretonne, Coop Breizh, coll. « Histoire », , 530 p. (ISBN 978-2843465833).
  • Articles universitaires :
    • Maurice Sautier, « 1964-1965. La colonie bretonne de Château-Gontier. Contribution à l'étude de l'émigration bretonne dans les régions marginales », Norois, no 54,‎ avril-juin 1967, p. 264-273 (lire en ligne)
    • André Chédeville, « L'immigration bretonne dans le royaume de France du XIe au début du XIVe siècle », Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, vol. 81, no 2,‎ , p. 301-343 (lire en ligne)
    • Jean-Luc Marais, « Les Bretons, les curés, les patrons. L'immigration bretonne et l'Église à Trélazé et Angers », Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, vol. 96, no 3,‎ , p. 323-354 (lire en ligne)
    • Catherine Fauchet, Nathalie Hugues, « La ville noire, terre de migrations bretonnes : Trélazé, 1850-1914 », Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, vol. 104, no 3,‎ , p. 201-211 (lire en ligne)
    • Thomas Perrono, « Les Bretons de Paris face au concept de diaspora », En Envor, no 6,‎ (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :