Eindhoven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eindhoven
Héraldique
Héraldique
Drapeau
Drapeau
Image illustrative de l'article Eindhoven
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Brabant-Septentrional
Maire
Mandat
Rob van Gijzel (PvdA)
depuis 2008
Code postal 5600-5658
Indicatif téléphonique international +(31)
Indicatif téléphonique local de la ville 040
Démographie
Gentilé Eidhovenois(es)
Population 217 120 hab. (2012)
Densité 2 444 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 26′ 17″ N 5° 28′ 31″ E / 51.4381, 5.4752 ()51° 26′ 17″ Nord 5° 28′ 31″ Est / 51.4381, 5.4752 ()  
Superficie 8 884 ha = 88,84 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Eindhoven

Géolocalisation sur la carte : Brabant-Septentrional

Voir sur la carte administrative de la zone Brabant-Septentrional
City locator 14.svg
Eindhoven

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Eindhoven

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Eindhoven
Liens
Site web www.eindhoven.eu

Eindhoven est une ville située dans la province du Brabant-Septentrional, dans le Sud des Pays-Bas. Il s'agit de la cinquième ville du pays avec 214 036 habitants pour une superficie de 88,28 km² (données au 1er janvier 2010). La barre des 200 000 habitants a été atteinte le 15 février 1999, et la ville continue de grandir, tendant vers les 231 000 habitants prévus en 2020[1]. Les communes voisines sont Son en Breugel, Nuenen, Gerwen en Nederwetten, Geldrop-Mierlo, Heeze-Leende, Valkenswaard, Waalre, Veldhoven, Oirschot et Best. Avec les communes alentour, l'agglomération d'Eindhoven compte près de 440 000 habitants sur une superficie d'environ 540 km². La ville d'Eindhoven fait partie de la région du même nom (qui compte près de 700 000 habitants) et du réseau urbain BrabantStad.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Eindhoven est probablement dérivé de laatste hoeve (« dernière ferme ») de Woensel[2]. Cette signification remonterait au XIe ou XIIe siècle.

L'élément Eind ('fin, extrémité, final') se retrouve beaucoup dans les indications de lieux ; la rue principale d'Eindhoven, qui fait partie de l'ancienne voie Den Bosch-Maastricht, s'appelle en effet Stratumseind, à l'endroit où elle croise la Dommel, tandis qu'au Moyen Âge, ce même chemin menait, au nord, au hameau Eindje, juste à l'extérieur des remparts de la ville.

Hof ('lopin de terre clôturé, jardin') et hoeve ('ferme') signifient à peu près la même chose dans le dialecte du sud des Pays-Bas ; le mot 'hova' désignerait à l'origine un morceau de terre d'environ 10 hectares, qui était prêté à des particuliers[2]. Cet élément apparaît très fréquemment dans les environs d'Eindhoven. À noter, entre autres, Boshoven, Geenhoven, Haspershoven, Meerhoven, Nijhoven, Riethoven, Urkhoven, Veldhoven, Vlokhoven, Westerhoven et Zonhoven. -Hoven n'est pas la forme du pluriel, mais celle d'une ancienne déclinaison du singulier, pour définir un lieu. D'ailleurs, cette inflexion -hofen/-hoven se retrouve aussi couramment dans les noms de lieux en Belgique et en Allemagne (voir : Der fränkische Dialekt (Friedrich Engels)).

D'autres explications ont été avancées mais elles sont moins plausibles.

Communications[modifier | modifier le code]

Eindhoven est desservie entre autres par des voies ferrées pour le transport des personnes et des marchandises, des lignes de bus et les autoroutes A2 (Amsterdam-Maastricht) A50 (Eindhoven-Emmeloord), A58 (Eindhoven-Flessingue) et A67 (Duisbourg-Anvers). La ville possède également son propre aéroport, l'aéroport d'Eindhoven.

Climat[modifier | modifier le code]

Eindhoven compte l'une des dix stations météorologiques du KNMI (Koninklijk Nederlands Meteorologisch Instituut = Institut météorologique du Royaume des Pays-Bas). C'est la seule station météo présente dans le triangle formé par les villes de Rotterdam, (de Bilt), Twente et Maastricht et elle fournit les données climatologiques de la région.

Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0 -0,2 1,9 3,6 7,7 10,3 12,3 12 9,7 6,4 3 1,3 5,7
Température moyenne (°C) 2,8 3,1 6 8,6 13,1 15,6 17,6 17,5 14,3 10,4 6,1 4 9,9
Température maximale moyenne (°C) 5,4 6,4 10,2 13,4 18,1 20,4 22,6 22,8 19 14,5 9,1 6,4 14
Record de froid (°C) -20,8 -14,2 -14,7 -5,9 -1,9 0,4 2,9 3,6 -0,4 -5,4 -9,5 -17,4 -20,8
Record de chaleur (°C) 15,2 18,9 22,1 28 32,5 34,4 35,8 35,8 30,2 27 18,6 16,2 35,8
Source : Le climat à Eindhoven (KNMI: gemiddelden et extremen (1971-2000))


Armoiries et drapeau[modifier | modifier le code]

Armoiries d'Eindhoven
Drapeau d'Eindhoven

Les armoiries d'Eindhoven sont d'argent à lion de gueules, parti de gueules à trois cors d'argent. Elles combinent le lion des ducs de Brabant et les cors des armoiries des seigneurs de Cranendonk. Le plus ancien témoignage de l'existence de ces armoiries est un sceau de 1355. Les armoiries actuelles ont été officiellement fixées en 1923. Avant cette date, les mêmes armoiries étaient utilisées, mais avec les couleurs du royaume (azur et or)[3].

Le drapeau d'Eindhoven a été créé par l'architecte Louis Kooken et mis en place par les membres du conseil municipal le 14 octobre 1927 avec les couleurs actuelles de la ville : rouge et blanc. La lettre « E » est reconnaissable sur le drapeau. Deux bandes d'égale largeur proviennent de la hampe, une rouge et une blanche, faisant allusion au blason. La bande blanche jouxte cinq bandes horizontales alternativement rouges et blanches, de largeur égale, qui représentent les anciennes communes de Woensel, Tongelre, Stratum, Gestel et Strijp. Ces communes font partie d'Eindhoven depuis 1920. Eindhoven a également produit un étendard à la même époque. Celui-ci ressemble au drapeau à la seule différence du coin en haut à gauche, dans lequel apparaissent les armoiries[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue sud-est d'Eindhoven pendant la guerre de Quatre-Vingts Ans, représentant la retraite de la garnison après le siège d'Eindhoven (1583)
Stratumseind, un jour après la libération, le 19 septembre 1944

Eindhoven naquit sur un terrain surélevé entre les ruisseaux Dommel et Gender. La ville reçut, en 1232, des libertés communales du comte Henri Ier de Brabant. La villa Ravensdonck se trouve aujourd'hui à l'endroit où était implanté le vieux château du XVe siècle, tout près du monastère des augustins de Mariënhage. Après le siège d'Eindhoven en 1583, les remparts furent à nouveau détruits. À l'intérieur de ces remparts se trouvait l'église Ste Catharine, datant du Moyen Âge, et détruite en 1860. L'église néogothique qui la remplace à présent a été achevée en 1867. Conçue par Pierre Cuypers, elle se fait remarquer par son chœur dirigé vers l'ouest. De 2004 à 2006, le chœur de l'église Ste Catharina du Moyen Âge a été excavé avec les restes qui y étaient enterrés, sous la direction de l'archéologue du bâti Nico Arts, originaire d'Eindhoven.

Centre de la ville pendant la fête de koninginnedag

Aux alentours de 1900, suite à l'industrialisation, les usines d'Eindhoven attirent de plus en plus de travailleurs. Citons les usines textiles Elias, De Haes, Bara (abréviation de Baekers et Raymakers), les industries du tabac Mignot & De Block, van Abbe en Lurmans, la tannerie des Frères Keunen, l'usine royale d'allumettes Mennen & Keunen, le cigarettier Brüning et le fabricant d'ampoules Philips à partir de 1891. La ville accueillait les usines et les fabricants, alors que les communes alentour avaient la charge du logement des ouvriers car il n'y avait plus de place à Eindhoven.

En 1920 naquit la ville actuelle d'Eindhoven, à l'époque aussi appelée Groot-Eindhoven (« Grand-Eindhoven »), de la fusion de la petite ville d'Eindhoven d'alors (correspondant au centre-ville actuel) et des communes avoisinantes de Woensel, Strijp, Stratum, Tongelre et Gestel en Blaarthem. La population, après la fusion, s'élevait à plus ou moins 45 000 habitants. Depuis, des rattachements plus petits ont été effectués. Une partie de l'ancienne commune de Geldrop, et à la fin des années 1990, une partie de la commune de Veldhoven, ont été ajoutées, cette dernière pour y bâtir une zone industrielle (FlightForum) et un quartier résidentiel (Meerhoven).

Eindhoven fut libérée le 18 septembre 1944 par les hommes de la 101e airborne, durant l'opération Market Garden. La ville fut alors soumise aux bombardements et aux attaques terrestres des allemands. La libération est encore célébrée chaque année avec la Lichtjesroute (« route des Lumières »).

Bien plus tard, l'usine automobile DAF contribua à l'expansion, tout comme le groupe VDL, qui produit des autobus et autocars massivement exportés. En 2003 environ 9 500 usines employaient près de 130 000 personnes dans la région.

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique de la population[modifier | modifier le code]

Evolution récente
Commune Agglomération Aire urbaine
1960 166.032 218.034 254.111
1970 188.631 264.515 314.275
1980 194.451 283.308 346.459
1990 191.467 285.921 359.092
2000 201.728 302.274 383.090
2009 212.269 325.342 407.667

Origines des habitants[modifier | modifier le code]

Valeurs absolues Structure en %
Autochtones 152.225 71,69
Allochtones occidentaux 26.034 12,26
Union européenne 16.004 7,54
Indonésie 6.363 3,00
Autres 3.667 1,73
Allochtones non occidentaux 34.082 16,05
Turquie 9.837 4,63
Maroc 5.400 2,54
Suriname 3.627 1,71
Chine 2.502 1,18
Antilles néerlandaises et Aruba 2.420 1,14
Autres 10.296 4,85

Culture et éducation[modifier | modifier le code]

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

La ville est connue pour son célèbre complexe omnisports du PSV Eindhoven dont le club de football du même nom fait partie des 3 meilleurs clubs néerlandais (avec l'Ajax Amsterdam et le Feyenoord Rotterdam).

Eindhovenois(es) notables[modifier | modifier le code]

  • Hans Dekkers, ancien cycliste néerlandais,né à Eindhoven.
  • Toine Hezemans (1943-), ancien pilote automobile néerlandais.
  • Lenny Kuhr, (1950-), chanteuse néerlandaise,née à Eindhoven.
  • René van de Kerkhof et son frère jumeau Willy van de Kerkhof (1951-), anciens footballeurs internationaux néerlandais,nés à Helmond,prés d'Eindhoven.
  • Peter Kox, (1964-), pilote automobile néerlandais,né à Eindhoven.
  • Mike Hezemans (1969-),ancien pilote autombile néerlandais et fils de Toine Hezemans,né à Eindhoven.
  • Peter Aerts (1970-),pratiquant de kick boxing néerlandais puis cousin de Maikel Aerts,né à Eindhoven.
  • Phillip Cocu (1970-), ancien footballeur international néerlandais,né à Eindhoven.
  • Maikel Aerts (1976-), ancien footballeur néerlandais,au poste de gardien de but puis cousin de Peter Aerts,né à Eidhoven.
  • Wilfred Bouma (1978-), footballeur international néerlandais,né à Helmond,prés d'Eindhoven.
  • Sander van Doorn (1979-), DJ néerlandais,né à Eindhoven.
  • Christijan Albers (1979-),pilote automobile néerlandais,né à Eindhoven.
  • Hans Dekkers , cycliste néerlandais,né à Eindhoven.
  • Theo Eltink (1981-), ancien cycliste néerlandais,né à Eindhoven.
  • Otman Bakkal (1985-), footballeur néerlandais d'origine marocaine,né à Eindhoven.
  • Robbert van Eijndhoven or "Siv HD", streamer néerlandais (League of Legends...)

Jumelage[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bevolkingsprognose 2008-2020, gemeente Eindhoven
  2. a et b Hoe is de stad aan de naam Eindhoven gekomen, gemeente Eindhoven
  3. a et b gemeentewapen en vlag gemeente Eindhoven