Venlo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Venlo
Blason de Venlo
Héraldique.
Drapeau de Venlo
Drapeau.
Venlo
Centre-ville de Venlo.
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Drapeau de la province de Limbourg Limbourg
Bourgmestre
Mandat
Antoin Scholten (VVD)
2018-2024
Code postal 5900-5950
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Population 101 155 hab. (2018[1])
Densité 1 171 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 22′ 00″ nord, 6° 10′ 00″ est
Superficie 8 641 ha = 86,41 km2
Localisation
Localisation de Venlo
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
Voir sur la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Venlo
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
Voir sur la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Venlo
Géolocalisation sur la carte : Limbourg
Voir sur la carte administrative du Limbourg
City locator 14.svg
Venlo
Liens
Site web www.venlo.nl

Venlo (en ancien néerlandais : Venloo) est une commune et ville néerlandaise, située en province de Limbourg et comptant 101 155 habitants lors du recensement de 2018, effectué par le Bureau central de la statistique (CBS).

Origine[modifier | modifier le code]

L'origine du nom Venlo n'est pas connue avec certitude. La théorie la plus courante est que « ven » désigne une lande marécageuse et « lo » un bois ou une clairière, faisant de Venlo le « bois du marais » ou la « clairière dans la lande ». Ven a la même origine que le mot fagne en français ou Fenn_(Geographie) (de) en allemand. Voir Venlo en andere lo-namen.

Histoire[modifier | modifier le code]

De la Préhistoire au Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Des traces de cultures agricoles à l'âge du bronze et du fer à l'emplacement de l'actuelle ville existent, ainsi que plusieurs tertres funéraires. Les mieux connus se trouvent dans la vallée des larmes (Jammerdal), proche de la frontière allemande.

Le peuplement de Venlo remonte à l'époque romaine.

Au Moyen Âge, Venlo est un centre commercial important sur la Meuse. Le comte Reinald II de Gueldre confère en 1343 des droits municipaux à la ville. Elle devient membre de la Hanse en 1375.

En 1543, le duché de Gueldre devient une des dix-sept provinces des Pays-Bas des Habsbourg détenus par Charles Quint en tant que descendant de Charles le Téméraire, et qu'il attribue en octobre 1555 à son fils Philippe, qui devient aussi roi d'Espagne en janvier 1556.

La guerre de Quatre-Vingts Ans et la naissance des Provinces-Unies[modifier | modifier le code]

Venlo vers 1850.

Le règne de Philippe II est marqué par l'insurrection des Pays-Bas (révolte des Gueux, 1566) qui devient ensuite une guerre, la guerre de Quatre-Vingts Ans (1568-1648). En 1581, les insurgés proclament la déchéance de Philippe II de ses droits sur les Pays-Bas (acte de La Haye), point de départ d'un nouvel Etat, les Provinces-Unies. Mais la guerre va encore continuer pendant 70 ans.

Vers 1590, le duché de Gueldre est de facto scindé en deux parties, la moitié sud restant sous le contrôle du roi d'Espagne[2], tandis que le nord est solidement sous le contrôle des Provinces-Unies.

Lors du traité de Münster de janvier 1648 qui met fin à cette guerre, Venlo se trouve dans les territoires qui restent au roi d'Espagne. La situation change à la suite de la guerre de Succession d'Espagne : les Pays-Bas espagnols passent à la maison d'Autriche, formant ce qu'on appelle les Pays-Bas autrichiens.

De la conquête française à la séparation de la Belgique et des Pays-Bas (1794-1839)[modifier | modifier le code]

La ville est conquise en 1794 à la suite d'un siège par les armées de la République française. Les Pays-Bas autrichiens deviennent alors des départements français, jusqu'au congrès de Vienne de 1815.

Après la chute de Napoléon en 1814, le congrès de Vienne attribue les anciens Pays-Bas autrichiens au Royaume uni des Pays-Bas. Venlo fait alors partie de la province du Limbourg. En 1830, lorsque la Belgique obtient son indépendance, le Limbourg lui revient, mais en 1839, il est scindé entre une partie belge et une partie néerlandaise, où se trouve Venlo. Contrairement au reste du Limbourg, Venlo (ainsi que Maastricht), ne deviendra pas membre de la Confédération allemande[pas clair].

La destruction des murailles de la ville est décidée en 1867, permettant ainsi son expansion, en réduisant la pression sur le centre-ville et autorisant la mise en place d'une infrastructure routière appropriée.

Seconde Guerre mondiale (1939-1945)[modifier | modifier le code]

Le , la ville est le théâtre de ce qu'on appelle l'incident de Venlo : deux agents secrets britanniques sont capturés par un commando de SS prétendant être des réfugiés allemands antinazis.

À la fin de la guerre, Venlo subit d'importantes destructions, à la suite des bombardements alliés visant à détruire le pont sur la Meuse, ainsi qu'un aéroport de la Luftwaffe proche de la ville.

La ligne de front passe dans la ville pendant trois mois où les Alliés ne parviennent pas à s'en emparer complètement. Elle est finalement libérée le par l'armée américaine.

Culture[modifier | modifier le code]

Les bombardements de la Seconde Guerre mondiale ont détruit beaucoup de monuments historiques du centre-ville. Parmi ceux qui ont été épargnés, la mairie du XVIIe siècle sur la place du marché, est un monument majeur de la ville. Le tracé médiéval des ruelles du centre, très rare aux Pays-Bas, a lui aussi été bien préservé. De nombreuses associations culturelles y sont actives, comme celle chargée de l'organisation du carnaval, Jocus, ainsi que de nombreuses associations de musique et de théâtre. Le musée du Limburg présente l'histoire et la culture du Limbourg.

Économie[modifier | modifier le code]

Le géant de l'imprimerie Océ ainsi que l'entreprise de transport Frans Maas ont leur origine à Venlo. Le secteur du transport en particulier a connu au cours du XXe siècle une importante croissance, profitant de la situation stratégique de la ville située près d'une frontière, ainsi qu'au croisement de la Meuse et des voies de chemins de fer. La Meuse n'est actuellement utilisée que dans une moindre mesure dans l'infrastructure des transports.

L'économie du centre-ville profite également beaucoup des voisins allemands, qui viennent visiter la ville et y faire du shopping. La proximité de la ville avec la frontière a par ailleurs favorisé une autre forme de tourisme, liée à la consommation de cannabis.

Sport[modifier | modifier le code]

Dans le domaine sportif, le club de football VVV Venlo défend les couleurs de la ville en première division.

Villes jumelées[modifier | modifier le code]

Ces villes ont en commun, outre leur taille comparable, de toutes se situer à proximité d'une frontière.

Évènements[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « CBS Statline », sur cbs.nl (consulté le ).
  2. Philippe II et ses successeurs sont rois d'Espagne en tant que descendants des Rois Catholiques et détiennent les Dix-Sept Provinces des Pays-Bas en tant que descendants des ducs de Bourgogne, notamment Charles le Téméraire. Les Pays-Bas espagnols font en fait partie du Saint Empire (cercle de Bourgogne), dont les Provinces-Unies se séparent officiellement en 1648.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]