Algésiras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Algésiras (homonymie).
image illustrant une commune d’Andalousie
Cet article est une ébauche concernant une commune d’Andalousie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Algésiras
Algeciras
Blason de Algésiras
Héraldique
Drapeau de Algésiras
Drapeau
La Plaza Alta (Grande Place) et l'église Nuestra Señora de la Palma
La Plaza Alta (Grande Place) et l'église Nuestra Señora de la Palma
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Municipalité
Communauté autonome Andalousie Andalousie
Province Flag Cádiz Province.svg Province de Cadix
Comarque Campo de Gibraltar
District judic. Algésiras
Budget 120 684 279 18 €[1] (2005)
Maire
Mandat
José Ignacio Landaluce Calleja (PP)
2015-2019
Code postal 11200 à 11209
Distance de Madrid 662 km
Démographie
Gentilé Algecireño, algecireña
Population 118 920 hab. (2015)
Densité 1 386 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 07′ 47″ Nord, 5° 26′ 52″ Ouest
Altitude 20 - 785 m
Superficie 8 580 ha = 85,80 km2
Rivière(s) Le Palmones
Los ríos de la Miel
Bordée par Mer Méditerranée
Divers
Saint patron Virgen de la Palma
Localisation
Algésiras dans la province de Cadix
Algésiras dans la province de Cadix

Géolocalisation sur la carte : Andalousie

Voir sur la carte administrative d'Andalousie
City locator 14.svg
Algésiras

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Algésiras

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Algésiras
Liens
Site web www.algeciras.es

Algésiras (en espagnol : Algeciras) est une commune d'Espagne, appartenant à la province de Cadix et à la région d'Andalousie.

Algésiras est la 12e ville la plus peuplée d'Andalousie, et la 56e d'Espagne. Ville principalement orientée vers l'industrie, elle est connue pour son port qui est, avec 94,93 millions de tonnes de marchandises, le 1er du pays et le 5e d'Europe derrière Rotterdam, Hambourg, Anvers et Brême, et devant Marseille.

La ville est très connue des marocains résidents en Europe qui y prennent généralement le ferry vers Tanger.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Algésiras se trouve à l'extrême sud de l'Espagne, à l'extrémité Est du détroit de Gibraltar qui le sépare du Maroc. La cité fait face à la ville britannique Gibraltar et à la ville espagnole de La Línea de la Concepción. Elle se situe, par la route, à environ 100 km de Cadix, 140 km de Malaga et 180 km de Séville.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Los Barrios Rose des vents
N Baie de Gibraltar
(ou baie d'Algésiras)
O    Algésiras    E
S
Tarifa Détroit de Gibraltar

Accès et transports[modifier | modifier le code]

Algésiras dispose d'un important réseau routier vers Séville et Malaga. L'Autoroute espagnole A-7, appelée l'autoroute de la Méditerranée, part d'Algésiras et borde la mer jusque Barcelone. L'autoroute espagnole A-48 relie Cadix à Algésiras en passant par Vejer de la Frontera et Tarifa.

Algésiras est également le terminus de l'autoroute AP-7 qui part de La Jonquera à la frontière française, et mesure 1 380 km, celle-ci correspond à la route européenne E15 qui part d'Inverness au Royaume-Uni et qui traverse l'Europe sur 3 610 km.

Des bus permettent le déplacement à l'intérieur et à l'extérieur de la ville. La gare routière (estación de autobuses San Bernardo) permet également d'effectuer des longs trajets :

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Façade maritime[modifier | modifier le code]

La playa del Rinconcillo

Le littoral abrite plusieurs plages dont la plage de Rinconcillo (es) au nord et la plage de Getares (es) au sud. Entre les deux, le bord de mer est principalement occupé par les installations portuaires.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat à Algésiras est un climat de transition entre les climats océanique et méditerranéen. Les amplitudes thermiques sont faibles, avec des hivers plus doux que dans le reste du pays, et des étés relativement frais. Le territoire est fortement soumis aux vents, qui rendent le temps très changeant, en particulier en hiver. Les précipitations sont réparties de façon irrégulière dans l'année, avec de fortes pluies en hiver et des étés assez secs. Algésiras est également l'une des villes les plus ensoleillées d'Espagne.

Relevé météorologique d'Algésiras
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 11,1 11,1 12,2 13,3 15,6 17,8 20 20,6 20 16,7 13,9 12,2 15,4
Température moyenne (°C) 13,6 13,9 15 16,1 18,7 21,1 23,6 24,2 23,1 19,2 16,4 14,5 18,3
Température maximale moyenne (°C) 16,1 16,7 17,8 18,9 21,7 24,4 27,2 27,8 26,1 21,7 18,9 16,7 21,2
Record de froid (°C) 1 4 2 7 6 14 14 12 12 11 6 1 1
Record de chaleur (°C) 23 24 27 31 31 35 41 37 33 31 29 25 41
Précipitations (mm) 121,9 106,7 106,7 66 38,1 10,2 0 2,5 25,4 76,2 149,9 132,1 835,7
Ce tableau est sujet à caution car il ne cite pas ses sources.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'avenue Virgen del Carmen, l'une des plus importantes rues de la ville.

Habitée sans interruption depuis l'homme de Néanderthal, Algésiras a été une ville importante depuis l'époque phénicienne. Les Romains ont fondé trois villes sur l'emplacement actuel de la ville : Iulia Traducta, Caetaria (l'actuel Getares) et Portus Albus. Algésiras a beaucoup souffert après la chute de l'Empire romain et l'invasion des barbares germaniques et ses alliés, spécialement les Vandales.

Conquise par Byzance et le royaume wisigoth, la cité subit l'invasion des arabes qui bâtissent leur première ville sous le nom de « alcaetaria » (ajoutant l'article défini arabe au nom de la ville romaine préexistante) ou « aljezirah alkhadra » الجزيرة الخضراء (« l'Ile Verte »). En 858, Algésiras est pillée par le chef viking Hasting[2].

Puis elle passa sous domination musulmane au Moyen Âge de 711 à 1492 ou Ibn `Âmir Al-Mansûr où Almanzor est né vers 937-938 qui était un chef militaire et homme d'État d'al-Andalus. Al-Mansûr signifie « le Victorieux » en arabe et est devenu « Almanzor » en espagnol.

Elle redevint espagnole après sa reconquête en 1492 sur les maures par Alphonse XI de Castille, après un siège de deux ans, où les Maures firent usage du canon, encore inconnu en Europe. Occupée à nouveau par les Arabes, elle fut détruite par le roi Muhammad V de Grenade.

La ville se développa en 1704 grâce à l'afflux des réfugiés espagnols de Gibraltar, qui s'enfuyaient du Rocher dont les Anglais s'étaient emparés.

L'amiral Linois y battit une escadre britannique en 1801 (bataille d'Algésiras).

Le port[modifier | modifier le code]

Vue du port d'Algésiras.

Le port d'Algésiras est situé à l'entrée du détroit de Gibraltar. Il assure un important trafic de passagers (4,5 millions par an) et de véhicules (1 million) entre l'Espagne et le Maroc. Le trafic portuaire s'élève à 94,9 Mt en 2015. Le trafic de conteneurs représente les deux tiers du volume de marchandises en transit. Le port de la baie d'Algésiras connaît une forte croissance de son trafic de conteneurs en raison de sa situation. Avec 3,6 millions EVP échangé en 2011, il est devenu le deuxième port de conteneurs de la mer Méditerranée après Valence (4,3 millions EVP en 2011). C'est un hub, c'est-à-dire un port de transbordement, qui accueille de gros porte-conteneurs sur les lignes reliant l'Europe à l'Asie ou l'Amérique à l'Asie via la Méditerranée et le canal de Suez. Les conteneurs sont ensuite chargés sur des navires plus petits pour atteindre leur destination finale[3].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école polytechnique supérieur d'Algésiras, rattachée à l'Université de Cadix.

Algésiras dispose de 22 écoles primaires et 13 écoles secondaires.

La ville accueille une antenne de l'université de Cadix (UCA), le Campus « Bahía de Algeciras », où 3 000 étudiants sont inscrits. L'université est répartie entre cette ville, Cadix, Puerto Real et Jerez de la Frontera pour un total de 20 000 étudiants. On y trouve à Algésiras l'école polytechnique supérieur, l'école d'infirmiers et l'école d'études juridiques et économiques.

Algésiras abrite également une école d'art et un conservatoire de musique.

Santé[modifier | modifier le code]

L'hôpital Punta de Europa.

L'hôpital régional Punta de Europa (en français, Pointe de l'Europe) dispose actuellement[Quand ?] de 326 lits, parmi lesquels 296 sont opérationnels et 30 sont réservés. Il abrite une unité d'hospitalisation de santé mentale (bien que les soins pour les malades mentaux sont souvent prodigués dans l'ancien hôpital de la Croix-Rouge, qui possède également une unité de soins médicaux), un service de pédiatrie et une unité de soins palliatifs.

Sports[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Ministère espagnol des administrations publiques.
  2. Michel Dillange, Les comtes de Poitou, ducs d'Aquitaine : 778-1204, Mougon, Geste éd., coll. « Histoire », , 303 p., ill., couv. ill. en coul. ; 24 cm (ISBN 2-910919-09-9, ISSN 1269-9454, notice BnF no FRBNF35804152), p. 57-58.
  3. Sources : Puertos del Estado et Puerto de Bahía de Algeciras