Boisbenâtre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boisbenâtre
Boisbenâtre
Boisbenâtre et la vallée de la Sienne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados, puis Manche
Arrondissement Vire, puis Mortain, puis Avranches
Canton Saint-Sever, puis Saint-Pois, puis Villedieu-les-Poêles
Intercommunalité Villedieu Intercom
Commune Coulouvray-Boisbenâtre
Statut Ancienne commune
Code postal 50670
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 08″ nord, 1° 05′ 47″ ouest
Historique
Date de fusion 1850
Commune(s) d’intégration Coulouvray-Boisbenâtre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 15.svg
Boisbenâtre

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Boisbenâtre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Boisbenâtre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Boisbenâtre

Boisbenâtre est une ancienne commune française du département du Calvados et la région Normandie, fusionnée avec Coulouvray en 1850, fusion créant la commune de Coulouvray-Boisbenâtre dans le département de la Manche.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Le Bois Benastre en 1398[1], ecclesia de Bosco Benastre en 1412[2] et vers 1480[3], Boys Benastre vers 1480[3], Boisbenastre entre 1612 et 1636[4], Boisebenastre en 1648[5], Bois Benastres en 1677[6], Boisbenatre en 1689[7], Bois benatre en 1694[8], Bois-Benastre en 1709[9], Bois Benastres en 1713[10], Bois benatre en 1716[11], Bois Benastre en 1719[12], Bois benâtre en 1720[13], Bois-Benastres en 1735[14] et en 1763[15], Boisbena[tre] entre 1740 et 1756[16], Boisbenatre entre 1753 et 1785[17] et en 1793[18], Bois-Benatre en 1801[19] et en 1837[20].

Le toponyme est tardif, de formation romane, constitué de l'appellatif bois et du nom de famille Bénastre, soit « le bois de (la famille) Bénastre » [21].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune, alors dans le département du Calvados, est réunie à Coulouvray, commune du département de la Manche, par la loi du , formant ainsi la commune de Coulouvray-Boisbenâtre[22]. Elle est attribuée au département de la Manche.

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821
192182182210
1831 1836 1841 1846
187196203204
(Sources : EHESS[23])

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Tombe du meunier Lefrant

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 83.
  2. Pouillé du Diocèse d’Avranches, 1412, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 159E.]
  3. a et b Pouillé du Diocèse d’Avranches, vers 1480, in Auguste Longnon, op. cit., p. 176A.
  4. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BnF, ms. fr. 4620].
  5. « Benefices du dioceze d’Avranches », p. 9, in Pouillié general contenant les benefices de l’Archevesché de Rouen […], chez Gervais Alliot, Paris, 1648.
  6. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BnF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275]
  7. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BnF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  8. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BnF, IFN-7710251].
  9. Dénombrement du Royaume par Generalitez, Elections, Paroisses et Feux, vol. II, Saugrain, Paris, 1709, p. 68a.
  10. Dénombrement des généralités de 1713 [BnF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  11. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  12. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  13. G. Mariette de la Pagerie, Carte topographique de la Normandie; feuille 3 : Fougères, Vire et Avranches, 1720 [BnF, fonds Cartes et Plans, cote Ge DD 2987 (1009, III) B].
  14. Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 64b.
  15. Abbé Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, Amsterdam, t. I, 1763, p. 669b.
  16. G. Albrizzi, Carta geografica del governo della Normandia, Venise, 1740/1754.
  17. Carte de Cassini.
  18. Site Cassini.
  19. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris, 1801-1870.
  20. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 344a.
  21. François de Beaurepaire (op. cit., loc. cit.) relève ce nom à Contrières en 1647. Il semble avoir aujourd'hui disparu, du moins dans la Manche.
  22. « Le Cadastre ancien », sur archives.numerisees.calvados.fr, Archives départementales du Calvados (consulté le 19 octobre 2016) (« Boisbenatre », champ saisi en « VOUS CONNAISSEZ LE LIEU ? »).
  23. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Boisbenâtre », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 19 octobre 2016)