Braffais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Braffais
L'église Saint-Martin.
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton Isigny-le-Buat
Intercommunalité Communauté de communes Avranches - Mont-Saint-Michel
Code postal 50870
Code commune 50071
Démographie
Population 192 hab. (2013)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 25″ nord, 1° 15′ 40″ ouest
Altitude Min. 56 m – Max. 182 m
Superficie 5,79 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Le Parc
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 15.svg
Braffais

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Braffais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Braffais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Braffais

Braffais est une ancienne commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, intégrée le au sein de la commune nouvelle du Parc.

Elle est peuplée de 192 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Jean Adigard des Gautries identifie le mot « Braffais » dès les années 1060. Les premières attestations, vers 1180, utilisent la graphie « Braffes »[1]. L'origine du mot est indéterminée, peut-être gauloise.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Braffais intègre avec deux autres communes la commune du Parc[2] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Il n'est pas créé de communes déléguées, les communes de Braffais, Plomb et Sainte-Pience sont supprimées et le chef-lieu de la commune nouvelle est établi au lieu-dit le Parc.

Appartenant à la communauté de communes du Val de Sée, le territoire intègre en 2016 la communauté de communes Avranches - Mont-Saint-Michel.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires[1]
Période Identité Étiquette Qualité
1884 1901 Jean Cossé SE  
1902 1910 Ferdinand Chapel SE  
1910 1935 Henri de La Broise SE  
1935 1939 Séraphin Benoit SE  
1939 1945 Henri Vimont SE  
1945 1968 Pierre Lebrun SE  
1968 1983 Albert Lepeltier SE Agriculteur
1983 mars 2008 Jean Lebel SE Agriculteur
mars 2008 mars 2014 Guy de La Broise SE Cadre commercial (retraité)
mars 2014[3] décembre 2015 Christophe Cossé SE Contremaitre
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 192 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Braffais[4]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
450 363 486 445 441 404 397 441 451
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
442 441 448 422 401 362 339 333 325
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
340 332 317 293 279 281 280 319 287
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2013
275 244 225 212 181 163 172 190 192
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin a été en grande partie reconstruite dans la première moitié du XVIIIe siècle. En face de l'église se trouve le manoir de la Martinière, appelé le Château car probablement situé à l'emplacement du premier château de Braffais. Le manoir du Domaine, construit à la même époque, est bâti sur les vestiges (escalier…) datant du XVe siècle[1].

Le viaduc autoroutier du Saultbesnon, mis en service en 2003, relie Braffais à Plomb en enjambant l'autoroute A84. L'aire de repos dite de la Baie, qui comprend une passerelle avec hauban passant au-dessus de l'autoroute, se trouve aussi dans la commune[1].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le sieur L. de Cantilly, qui fait partie des défenseurs du Mont-Saint-Michel en 1434[1].

Les résistants Roger Danjou et Guy Môquet sont liés à la commune. Le second en est originaire par sa mère[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche [détail des éditions]
  2. « Recueil des actes administratifs de novembre 2015 », sur le site de la préfecture de la Manche (consulté le 5 février 2016).
  3. « Braffais (50870) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 mai 2014)
  4. Date du prochain recensement à Braffais, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :