Canton de Saint-Pois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Saint-Pois
Canton de Saint-Pois
Situation du canton dans l'arrondissement d'Avranches.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement(s) Avranches
Circonscription(s) 2e
Chef-lieu Saint-Pois
Code canton 50 39
Histoire de la division
Création 1790
Disparition 2015
Démographie
Population 2 835 hab. (2012)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Superficie 92,20 km2
Subdivisions
Communes 10

Le canton de Saint-Pois est une ancienne division administrative française, située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • De 1833 à 1848, les cantons de Saint-Pois et de Sourdeval avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département.[1]
Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Julien Noël   Avocat, puis sous-préfet de Mortain
1848 1867 Comte Louis d'Auray
marquis de Saint-Pois
Droite Propriétaire, maire de Saint-Pois
1867 1870 Guy Laurent   Notaire à Juvigny-le-Tertre puis juge de paix à Saint-Pois
1871 1889 Comte Louis d'Auray
marquis de Saint-Pois
Droite Maire de Saint-Pois
1889 1901 Alexandre Bidois Républicain Juge de paix
1901 1928 Gustave Datin Républicain Notaire, maire de Saint-Pois
1928 1937 André Piquois RG Notaire
1937 1940 Jean Lucq URD Médecin à Saint-Pois, nommé conseiller départemental en 1943[2]
1945 1964 Jean Lucq DVD  
1964 1982 Gonzague de Broglie DVD puis UDF-PR Maire de Lingeard (1946-1989)
1982 1994 Albert Goujon UDF Trésorier principal des finances
1994 2008 Gérard Chénel RPR Maire de Lingeard
2008 2015 Philippe Bas UMP Conseiller d'État, secrétaire général de l'Élysée, ministre (2005-2007), vice-président du conseil général, sénateur depuis 2011


Le canton participe à l'élection du député de la deuxième circonscription de la Manche, avant et après le redécoupage des circonscriptions pour 2012[3].

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-Pois comptait 2 835 habitants en 2012 (population municipale) et regroupait dix communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, les communes de Lingeard, Le Mesnil-Gilbert, Saint-Laurent-de-Cuves et Saint-Michel-de-Montjoie sont rattachées au canton d'Isigny-le-Buat et les communes de Boisyvon, La Chapelle-Cécelin, Coulouvray-Boisbenâtre, Saint-Martin-le-Bouillant, Saint-Maur-des-Bois et Saint-Pois à celui de Villedieu-les-Poêles.

Ancienne commune[modifier | modifier le code]

La commune de Boisbenâtre, absorbée en 1850 par Coulouvray, était la seule commune supprimée, depuis la création des communes sous la Révolution, incluse dans le territoire du canton de Saint-Pois[4]. La commune prend alors le nom de Coulouvray-Boisbenâtre.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
4 7514 3313 7073 3863 1372 9212 9102 8172 835
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[5] puis population municipale à partir de 2006[6])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]