Chasseguey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chasseguey
Chasseguey
L'église Saint-Jean-Baptiste.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton Isigny-le-Buat
Intercommunalité Mont-Saint-Michel-Normandie
Statut Commune déléguée
Maire délégué Monique Cherbonnel
2017-2020
Code postal 50520
Code commune 50125
Démographie
Gentilé Chasseguéens
Population 97 hab. (2016)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 38′ 29″ nord, 1° 03′ 53″ ouest
Altitude Min. 92 m
Max. 210 m
Superficie 3,06 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Juvigny les Vallées
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 15.svg
Chasseguey

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Chasseguey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Chasseguey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Chasseguey

Chasseguey est une ancienne commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 97 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en Avranchin, à l'ouest du Mortainais. Son bourg est à 9 km au nord de Saint-Hilaire-du-Harcouët, à 12 km à l'ouest de Mortain, à 15 km au sud-est de Brécey et à 23 km à l'est d'Avranches[1].

Couvrant 306 hectares, le territoire de Chasseguey est le moins étendu du canton de Juvigny-le-Tertre.

Communes limitrophes de Chasseguey[2]
Reffuveille Le Mesnil-Rainfray Le Mesnil-Rainfray
Le Mesnillard Chasseguey[2] La Bazoge
Le Mesnillard Le Mesnillard La Bazoge,
Chèvreville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Chacegne vers 1210 et en 1238[3], Chacegney 1348[3], Chacegney et Chaceguey en 1369 et 1370[4], Chaceguey en 1371 et 1372[5], Chassegne en 1394[3], Chassegney en 1398[3], ecclesia de Chaceguey en 1412[6], ecclesia de Chasseguey vers 1480[7], Passegay en 1631[8] et en 1635[9], Chassegay entre 1612 et 1636[10], Chaceguey en 1677[11].

Selon René Lepelley, le toponyme est issu de l'anthroponyme roman Cassinius[12].

Le déterminant -le-Roussel, employé en 1804[13], est d'origine inconnue.

Le gentilé est Chasseguéen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie annexe.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
v. 1840 ? François-Anne Boiton[14]    
v. 1861 ? M. de Verdun[15]    
juin 1995[16] mars 2008 Gustave Pigeon SE Magasinier
mars 2008[17] décembre 2016 Monique Cherbonnel[18] SE Directrice d'EHPAD

Le conseil municipal est composé de sept membres dont le maire et deux adjoints[18].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[20],[Note 2].

En 2016, la commune comptait 97 habitants, en augmentation de 27,63 % par rapport à 2011 (Manche : 0,44 %, France hors Mayotte : 2,49 %). Chasseguey a compté jusqu'à 262 habitants en 1856. Elle est la commune la moins peuplée du canton de Juvigny-le-Tertre.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
230186186235216248248256246
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
262230211217217210191176166
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
165166186162170178162160170
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
18313911412110487797794
2016 - - - - - - - -
97--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Jean-Baptiste, du XVIe siècle. Elle abrite une dalle funéraire du XVe siècle classée à titre d'objet aux Monuments historiques[23].
  • Château du XVIIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a b c et d François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 99.
  4. Comptes du Diocèse d’Avranches, dressés en 1369/1370 et 1371/1372, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 143F. Longnon fait figurer Chacegney en note, en tant que variante de Chaceguey.
  5. Ibid., p. 150D.
  6. Pouillé du Diocèse d’Avranches, 1412, in Auguste Longnon, op. cit., p. 159D.
  7. Pouillé du Diocèse d’Avranches, vers 1480, in Auguste Longnon, op. cit., p. 176A.
  8. Nicolas Tassin, « Gowernement de Granuille & du mont St Michel », Plans et profilz des principales villes de la province de Normandie, avec la carte générale et les particulières de chascun gouvernement d’icelles, 1631 [Médiathèque de Lisieux].
  9. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  10. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  11. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  12. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2, notice BnF no FRBNF36174448), p. 93
  13. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. I (A-CNO), an XIII (1804), p. 648b.
  14. Annuaire du département de la Manche, 12e année 1840, p 226.
  15. Annuaire du département de la Manche, 33e année 1861, p 102.
  16. « Gustave Pigeon, maire sortant, ne repart pas », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 mars 2015)
  17. « Monique Cherbonnel nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 mars 2015)
  18. a et b Réélection 2014 : « Chasseguey (50520) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 juin 2014)
  19. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 .
  23. « Dalle funéraire de Jean d'Argouges ou de Gilles de Carbonnel », notice no PM50000209, base Palissy, ministère français de la Culture.