Tessy-sur-Vire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Manche
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Manche.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Tessy-sur-Vire
L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Condé-sur-Vire
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Statut commune déléguée
Maire délégué Michel Richard
2016-2020
Code postal 50420
Code commune 50592
Démographie
Gentilé Tessyais
Population 1 432 hab. (2013)
Densité 90 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 28″ nord, 1° 03′ 39″ ouest
Altitude Min. 34 m – Max. 210 m
Superficie 15,90 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Tessy-Bocage
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 15.svg
Tessy-sur-Vire

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Tessy-sur-Vire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Tessy-sur-Vire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Tessy-sur-Vire

Tessy-sur-Vire est une ancienne commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 1 432 habitants[Note 1], commune déléguée au sein de Tessy-Bocage depuis le 1er janvier 2016.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tessy-sur-Vire est au sud du Pays saint-lois, dans le bocage normand. Elle est limitrophe du Calvados. L'atlas des paysages de la Basse-Normandie la place en grande partie au cœur de l'unité de la vallée de la Vire caractérisée par «  des paysages variés mais déterminés par un encaissement profond du cours d’eau », et sa partie ouest en Bocage en tableaux, constitué d'« une série de vallées parallèles sud-ouest/nord-est » aux « amples tableaux paysagers »[1],[2].

Son bourg est à 10 km au sud-ouest de Torigni-sur-Vire, à 18 km au sud de Saint-Lô, à 20 km au nord-est de Villedieu-les-Poêles et à 23 km au nord-ouest de Vire[3]. Il est sur la route départementale 13 qui le relie à Villebaudon et Granville à l'ouest et à Torigni-sur-Vire et Caen à l'est. Au nord, la RD 28 permet de rejoindre Saint-Lô et, au sud, Pont-Farcy et Vire sont accessibles par la RD 374 (qui devient RD 21 puis 52 dans le Calvados).

Son territoire est bordé à l'est par la Vire qui y empreinte une vallée encaissée. Son petit affluent, le ruisseau de Beaucoudray traverse le sud de la commune.

Le point culminant (210 m) se situe en limite de commune, sur une pente au sud-ouest, près du lieu-dit la Grimaudière. Le point le plus bas (34 m) correspond à la sortie de la Vire du territoire, au nord. En dehors de son agglomération, la commune est bocagère.

La pluviométrie annuelle avoisine les 1 000 mm[4].

Les principaux lieux-dits sont, du nord-ouest à l'ouest, dans le sens horaire, la Mazurie, les Landes, le Buisson, la Poëmellière, le Val, la Sénécallerie, la Fouquerie, Behie, le Champ Benoît, la Calottière, l'Azerie, la Campagne, la Botinière, les Ferrières, le Bourg, les Granges, le Merlerot, l'Allefosse, le Hamel, la Léverie, les Longs Champs, la Queue de Renard, Mourocq, la Croix de Fincel, Mourocq de Haut, le Champ de Mourocq, la Prévosterie, la Fultière, les Cinq Chemins, Chantepie, Fincel, le Hamel ès Montais, la Rogerie, les Valettes, la Blosière, la Roulandière, la Maison Duchemin, la Croix Saint-Jacques, la Grimaudière, la Carrière, le Grand Clos, le Mesnil Ours, la Hervière, les Croix, la Fresnée, les Dadinières, le Village Ladroue, Hamel Dumont, la Poterie, la Viardière, Château de le Millerie, les Petites Milleries, la Mancellière[5].

Communes limitrophes de Tessy-sur-Vire[6]
Moyon,
Chevry
Fervaches Domjean
Beaucoudray Tessy-sur-Vire[6] Fourneaux
Montabot Gouvets Pont-Farcy (Calvados)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Tessy, Tedeciaco villa au VIe siècle, serait issu d'un anthroponyme latin, Teudicius, ou roman, Tascius, suivi du suffixe -acum/-acus[7],[8].

En 1854, Tessy devient Tessy-sur-Vire[9].

Le gentilé est Tessyais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de la Seconde Guerre mondiale, Tessy-sur-Vire est libérée par le 22e régiment d'infanterie américain le 1er août 1944[10], à l'issue de l'opération Cobra.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Tessy-sur-Vire

Les armes de la commune de Tessy-sur-Vire se blasonnent ainsi :
De gueules au pont en dos d'âne de trois arches d'or maçonné de sable, posé sur des ondes d'argent agitées d'azur mouvant de la pointe[11].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Candidats ou listes ayant optenu plus 5 % des suffrages exprimés lors des dernières élections politiquement significatives :

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[16]
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1792 Pinel de la Millerie    
1792  ? Guillaume Godard    
 ? vers 1830 Charles Louis    
1830 1831 Jean-Jacques Le Corps    
 ? vers 1848 Gustave Loyer    
1848 1851 Georges Le Corps Dumont    
1852 1861 Jean Pézeril Beaumont    
avant 1868 1887 Le Guédois    
1887 1909 Jules Gustave Le Sage    
         
1995[17] mars 2008 Serge Plandière    
mars 2008[18] en cours Michel Richard[19] SE Adjoint technique territorial
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[19].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 1 432 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Tessy-sur-Vire[20]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Tessy a compté jusqu'à 1 715 habitants en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 315 1 680 1 666 1 715 1 636 1 643 1 649 1 573 1 631
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 581 1 613 1 556 1 487 1 478 1 461 1 417 1 404 1 336
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 352 1 314 1 254 1 172 1 255 1 251 1 272 1 186 1 253
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2013
1 348 1 420 1 461 1 474 1 415 1 427 1 474 1 454 1 432
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le mur à abeilles.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau du Royaume-Uni Lydiard Tregoze (en) (Royaume-Uni) et Drapeau du Royaume-Uni Lydiard Millicent (Royaume-Uni).

Sports[modifier | modifier le code]

L'Entente cantonale Tessy-Moyon Sport fait évoluer une équipe de football en ligue de Basse-Normandie et deux autres en divisions de district[23].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] « www.basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr (Dreal Basse-Normandie) - Les unités de paysage : Unité 7.3.1 : La vallée de la Vire » (consulté le 28 août 2013)
  2. [PDF] « www.basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr (Dreal Basse-Normandie) - Les unités de paysage : Unité 4.3.3 : Le Bocage en tableaux » (consulté le 28 août 2013)
  3. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  4. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  5. Tessy-sur-Vire sur Géoportail.
  6. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  7. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  8. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 252
  9. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. « Tessy-sur-Vire (Manche) », sur normandie44lamemoire.com (consulté le 20 novembre 2014)
  11. « GASO, la banque du blason - Tessy-sur-Vire Manche » (consulté le 9 juillet 2012).
  12. « Résultats des élections européennes 2014 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 20 novembre 2014)
  13. « Résultats des élections législatives 2012 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 20 novembre 2014)
  14. « Résultats de l'élection présidentielle 2012 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 20 novembre 2014)
  15. « Résultats des élections européennes 2009 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 26 août 2015)
  16. Source= Almanach de la Manche ; registres de Tessy
  17. « Le maire Serge Plandière ne se représente pas », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 20 novembre 2014)
  18. « Michel Richard élu maire de la commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 20 novembre 2014)
  19. a et b Réélection 2014 : « Le maire Michel Richard attaque son second mandat », sur Ouest-france.fr (consulté le 7 avril 2014)
  20. Date du prochain recensement à Tessy-sur-Vire, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  22. « Tessy-sur-Vire sur la site de la communauté de communes » (consulté le 21 janvier 2011)
  23. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – Entente cantonale Tessy Moyon Sport » (consulté le 28 août 2013)
  24. « Ouest-france.fr - «La poupée qui fait non» serait née à Tessy-sur-Vire » (consulté le 31 juillet 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]