Percy (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Percy.
Percy
L'église Saint-Jean-Baptiste.
L'église Saint-Jean-Baptiste.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Villedieu-les-Poêles
Intercommunalité Intercom du bassin de Villedieu
Maire
Mandat
Charly Varin
2014-2020
Code postal 50410
Code commune 50393
Démographie
Gentilé Percyais
Population
municipale
2 298 hab. (2012)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 01″ N 1° 11′ 21″ O / 48.916944, -1.18916748° 55′ 01″ Nord 1° 11′ 21″ Ouest / 48.916944, -1.189167  
Altitude Min. 60 m – Max. 275 m
Superficie 37,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Percy

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Percy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Percy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Percy
Liens
Site web www.percy.fr

Percy est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 2 298 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au sud du Pays saint-lois. Son bourg est à 9 km au nord de Villedieu-les-Poêles, à 26 km au sud-ouest de Saint-Lô et à 27 km au sud-est de Coutances. Couvrant 3 704 hectares, le territoire de Percy est le plus étendu de son canton.

Le bourg de Percy est traversé par la route départementale no 999 (ancienne route nationale 799) qui est, sur le territoire, la voie de la Liberté. Elle mène à Saint-Lô au nord et à Villedieu-les-Poêles au sud. La D 58 qui la croise dans le bourg permet au nord-ouest de retrouver Hambye et au sud-est Le Chefresne et Saint-Sever-Calvados. Traversant le bourg en parcours commun avec cette dernière, la D 98 rejoint Sourdeval-les-Bois à l'ouest et Montabot à l'est. Le territoire est parcouru par quelques autres départementales permettant de rejoindre les différentes communes limitrophes, parfois par différents parcours et lieux-dits. L'A84 est accessible au sud à La Colombe (sortie 38) ou à l'est à Pont-Farcy (sortie 39).

Percy est entièrement dans le bassin de la Sienne qui délimite le territoire à l'ouest. Le nord est quant à lui délimité par son principal affluent, la Soulles, qui prend sa source sur la commune, au pied du mont Robin, et qui rejoint le fleuve côtier une cinquantaine de kilomètres plus loin. Une importante partie de la commune, dont le bourg, est drainée par la Gièze qui conflue avec la Sienne sur le territoire. Les eaux du sud et du nord-ouest sont collectées par deux petits affluents de la Sienne, respectivement le Tancray et la Doquette qui bordent la commune.

Le point culminant (275/276 m) est le mont Robin, à l'est. Le point le plus bas (60 m) correspond à la sortie de la Sienne du territoire, au nord-ouest. La commune est bocagère.

Les lieux-dits sont, du nord-ouest à l'ouest, dans le sens horaire : la Grande Vérablière, le Mesnil Coq, le Hamel Bertrand, le Hamel Bélanger, le Hamel au Doyen, Saint-Jean, la Cannière, la Gouisserie, le Clos Luc, la Norgère, la Logerie, le Hamel Bouteiller, la Petite Vérablière, les Barillières, la Pérelle, les Villains, la Henrière, l'Hôtel Morel, la Morlière, la Séroudière, les Baretières, la Castelière, le Festel, la Rouillerie, la Foulnelière, la Basserie, la Cannerie, le Mesnil Céron, la Binoudière (au nord), la Quéverie, la Renardière, la Davoudière, le Bois Morand, le Passelais, les Forges, la Huberdière, la Guillerie, le Vaudinet, le Hamel au Breton, la Maugerie, le Hamel Mincent, la Rivière, la Bossardière, la Malzardière, la Jametière, la Supplière, la Goupillière de Haut, la Tillandière, le Mont Fiquet, la Bergerie, le Mont Robin, les Hauts Vents, la Halle ès Monniers, la Fresnée, la Douve, le Bourg, la Croûte, la Crespinière, la Ménardière, la Masurie, les Hortensias, le Hamel Soismier, la Cavée, les Bretonnières (à l'est), la Hoctière, la Benoistière, le Pont Bacon, l'Arondel, le Hamel Baisnée, la Crique, le Hamel Chapon, la Bessinière, la Grange Carrée, le Hamel Genestey, la Durandière, le Moulin de Haut, la Gollerie, la Jacopière, la Maladrerie, le Vaugueux, la Blinière, la Noblerie, la Hassonnière, le Laurier, le Cardronnet (au sud), les Torchamps, le Hamel Châtel, la Gannerie, l'Asquerie, la Cage, la Caliperie, la Roche, la Mancellière, la Petite Mancellière, le Pavillon, la Petite Mancellière (deux lieux-dits à ce nom), le Hamel Charles, la Grande Mancellière, le Hamel ès Hervy, la Quesnellière, la Roctinière, le Hoc, le Hamel Canuet, la Vallerie, le Hamel Bertrand, la Monnerie, le Moulin de Bas, la Marquetière, la Voisinière, la Commune Ozon, le Hamel Blouet, les Grands Camps, Launay Brun, le Hamel aux Cerfs, le Hamel Jouaudin, le Hamel Blastier, Landaiserie, le Hamel Hubert, la Fétardière, la Goupillière, Sienne, l'Épinière, les Bagotières, le Hamel Castel, le Hamel Guilbert, la Rairie, le Hamel Guesnier (à l'ouest), le Hamel aux Louveaux, la Mare Olive, le Hamel Pinteur, le Val Bourdon, les Blanchamps, le Hamel Légard, les Berzelières, la Croix des Tondières, le Ronceray et la Porte aux Villains[2].


Communes limitrophes de Percy[3]
Hambye Maupertuis Villebaudon,
Beaucoudray,
Montabot
Hambye,
Sourdeval-les-Bois
Percy[3] Montabot,
Le Chefresne
Montaigu-les-Bois,
La Bloutière
La Colombe Le Chefresne

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Persei en 1027. Le toponyme est dérivé de l'anthroponyme latin Persius suivi du suffixe -acum[4].

Le gentilé est Percyais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Percy

Les armes de la commune de Percy se blasonnent ainsi :
De sable au chef dentelé d'or[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Candidats ou listes ayant optenu plus 5 % des suffrages exprimés lors des dernières élections politiquement significatives :

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et cinq adjoints[9].

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ?  ? M. Ganne de Beaucoudray[10]    
1873 1877 Célestin Alphonse Bloüet    
1936 1943 Émile-Eugène Lebrun[11]   Chirurgien-dentiste
1943 1944  ?    
1944 1945 Émile-Eugène Lebrun[11]   Chirurgien-dentiste
1945 1971 Philippe Texier-Hugou[11]   Vétérinaire
1971 1995 Michel Loreille[11]   Médecin
1995 mars 2008 Jean Le Maux[11] DVD Vétérinaire, conseiller général
mars 2008 mars 2014 Philippe Le Gallet   Entrepreneur
mars 2014[12] en cours Charly Varin DVD Collaborateur, conseil général de la Manche
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 2 298 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour Percy[13]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 1]. Percy a compté jusqu'à 3 258 habitants en 1851.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 950 2 952 3 056 3 006 3 182 3 184 3 215 3 215 3 258
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 965 3 003 2 974 2 974 2 850 2 716 2 721 2 606 2 591
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 571 2 554 2 532 2 328 2 364 2 343 2 432 2 295 2 385
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
2 391 2 371 2 259 2 263 2 143 2 129 2 207 2 216 2 298
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2004[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Manoir de Montfiquet (XVIe siècle).
  • Manoir du Mesnil-Céron (XVIe).
  • Manoir de Saint-Martin (XVIIIe).
  • Manoir de Sienne (XVIIIe/XIXe).
  • Chapelle Saint-Hubert (XVIIIe/XIXe).
  • Église Saint-Jean-Baptiste (XXe).
  • Une partie du mur d'enceinte de l'abbaye de Hambye, mur qui fait l'objet d'un classement au titre des Monuments historiques depuis le 2 mai 1995[16], est sur le territoire de Percy.
  • L'école élémentaire porte les noms de Blanche et Théophile Maupas (l'un des fusillés de Souain, réhabilité en 1934).

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Union sportive de Percy fait évoluer deux équipes de football en division de district[17].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Percy a donné son nom à la famille anglaise dont descendent les comtes de Northumberland (Henri Percy (1er comte de Northumberland), Henri Percy (9e comte)…) et, plus tard, Thomas Percy, évêque de Dromore. Les descendants du Bienheureux Thomas Percy sont établis en Belgique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Percy sur Géoportail.
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎
  5. « GASO, la banque du blason - Percy Manche » (consulté le 20 avril 2011).
  6. « Résultats des élections européennes 2014 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 9 août 2014)
  7. « Résultats des élections législatives 2012 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 9 août 2014)
  8. « Résultats de l'élection présidentielle 2012 », sur www.interieur.gouv.fr, ministère de l'Intérieur (consulté le 9 août 2014)
  9. « Percy (50410) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 3 mai 2014)
  10. Annuaire du département de la Manche, 33e année, 1861, p. 101
  11. a, b, c, d et e « Ouest-France : Le tout dernier journal des municipales » (consulté le 9 avril 2008)
  12. « Charly Varin, comme attendu, nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 9 août 2014)
  13. Date du prochain recensement à Percy, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2012.
  16. « Abbaye de Hambye (également sur commune de Percy) », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – US Percy » (consulté le 29 août 2014).
  18. a et b « Site de l'AFCCRE » (consulté le 1 janvier 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :