Georges Maniakès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Maniakès (Γεώργιος Μανιάκης en grec) est un général byzantin du XIe siècle. Il est surtout renommé pour sa partielle reconquête de la Sicile qui commença en 1038.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Maniakès se fit d'abord remarquer durant une campagne en 1031, pendant laquelle il prit Edessa aux Seldjoukides, ainsi que d'autres territoires de l'actuelle Syrie.

Il était assisté dans son expédition en Sicile par la garde varègue dirigée par Harald Hardråda, futur roi de Norvège, ainsi que par 300 mercenaires normands prêtés par le roi Guaimar IV. Son expédition échoua en 1042, non sans que lui et ses troupes n'aient semé la mort et la destruction sur leur passage. Il mit à l'écart son amiral Stéphen et humilia le chef du contingent lombard, Arduin. Cela lui valut la désertion des Lombards ainsi que des Normands présents. Il fut alors rappelé à Constantinople par le basileus Constantin IX en 1042.

Il se révolta contre celui-ci en 1042 et fut proclamé empereur par ses troupes et marcha vers la capitale en 1043. Il affronta les troupes de l'empereur près de Thessalonique. Victorieux au début de l'affrontement, il fut gravement blessé et mourut peu après. La rébellion cessa avec sa mort.