Le Meilleur (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Meilleur

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le diamant d'un terrain de baseball : le théâtre des exploits de Roy Hobbs.

Titre original The Natural
Réalisation Barry Levinson
Scénario Roger Towne
Phil Dusenberry
d'après le roman The Natural de Bernard Malamud
Acteurs principaux
Sociétés de production TriStar
Delphi II Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1984
Durée 134 min (version cinéma)
144 min (director's cut)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Meilleur (The Natural) est un film américain inspiré par le roman éponyme de Bernard Malamud et réalisé par Barry Levinson. Sorti en 1984, le film décrit l'univers du baseball des années 1930 où un ancien joueur prometteur veut rattraper le temps perdu.

Tourné principalement à Buffalo, Le Meilleur a obtenu quatre nominations aux Oscars.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Roy Hobbs, un jeune joueur de baseball prometteur au lancé de feu, voit son souhait de faire une carrière professionnelle anéanti par un coup de revolver. Suite à ce drame, il reste en convalescence à l'hôpital durant deux ans. Une quinzaine d'années plus tard, alors qu'il est plus proche de l'âge de la retraite sportive que celui de ces débuts, il est recruté par le club professionnel des New York Knights. Au fil des matchs, il démontre qu'il est le meilleur.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, cette fiche est établie à partir du générique du film.

Distribution[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, les acteurs mentionnés sont ceux dont le rôle est clairement identifié au générique du film.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Inspirations du film[modifier | modifier le code]

Joe Jackson et le scandale des Black Sox sont une des sources d'inspiration de l'histoire du film.

Le scénario écrit par Roger Towne et Phil Dusenberry est une adaptation du roman The Natural de Bernard Malamud, lauréat du prix Pulitzer de la fiction en 1967 pour son roman The Fixer[8]. L'histoire est inspirée par l'affaire Eddie Waitkus[9], un joueur de baseball qui s'est fait tirer dessus par Ruth Ann Steinhagen en 1949[10]. Roy Hobbs est également inspiré par un autre joueur : Joe Jackson. En effet, le personnage principal du film est approché par le Juge pour truquer les matchs auxquels il prend part, ce qui rappelle le scandale des Black Sox dans lequel Joe Jackson a été impliqué[11].

D'autres scènes sont inspirées par de faits réels comme celle où Roy Hobbs fait voler en éclats une horloge après un Coup de circuit. En effet Bama Rowell, alors joueur des Braves de Boston, explosa la montre géante d'Ebbets Field de cette manière le 30 mai 1946[11].

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Le film est réalisé en partie en studio, au Laird international studios de Culver City, en Californie et à Buffalo, dans l'État de New York[12],[13]. Après avoir vu quatre douzaines de terrains, l'équipe de production jette son dévolu sur le War Memorial Stadium de Buffalo[3] construit en 1937 (et détruit en 1988)[14]. En plus du stade, qui semble parfait aux yeux du directeur artistique du film, Mel Bourne[3], la ville en elle-même correspond à la vision que l'équipe a d'une cité des années 1920 et 1930[3].

Réception[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

À sa sortie, le 11 mai 1984, le film est diffusé sur près de 1 000 écrans et engrange plus de 5 millions de dollars le premier week-end, le classant ainsi en première position du box-office américain[15]. Le week-end suivant, il récidive en réalisant de nouveau le meilleur résultat pour ainsi atteindre la somme de 12 656 951 $ en 9 jours d'exploitation[16]. Finalement, après dix semaines d'exploitation aux États-Unis, le film atteint une somme de 42 767 283 $ et 47 951 979 $ si on inclut le Canada[17], le positionnant ainsi à la quatorzième place au classement du box-office nord américain sur l'année 1984[18].

Le film sort en France le 19 septembre 1984. Pour sa première semaine, il attire presque 75 000 spectateurs[19] mais le nombre d'entrées n'atteindra finalement pas le million.

Critiques[modifier | modifier le code]

Alors que le public américain s'est très vite attaché au film, grâce au sujet du film très ancré dans la culture du pays, les critiques ont, pour certains, émis des avis plutôt négatifs. Pour Roger Ebert, Le Meilleur est avant tout un film qui met en avant l'idolâtrie faite à Robert Redford[20].

Globalement le film obtient de bonnes critiques sans pour autant être considéré comme un film sans faille :

« Le Meilleur est construit impeccablement. [...] C'est une fable sur la réussite et l'échec en Amérique. Robert Redford joue un débutant vieillissant [...] confronté à ses démons du passé et faisant face au présent. Il est parfaitement moulé dans son rôle. Cependant, les personnages féminins laissent un mauvais goût car ils schématisent et d'une façon simpliste l'opposition de celle jouant l'ange (Glenn Close) à celle qui joue la garce (Kim Basinger). »

— Variety[21].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le Meilleur a reçu la récompense du meilleur film étranger aux Hochi Film Awards, en 1984[22]. En plus de ce prix, le film a été nommé dans plusieurs catégories d'autres cérémonies, dont quatre aux Oscars en 1985.


Voici le détail des nominations :

  • Le Meilleur a été nommé pour le prix Artios de la meilleure distribution dans un film, décerné par la Casting Society of America (récompense remportée par Amadeus)[26].

Musique[modifier | modifier le code]

Randy Newman durant un concert en 2008.

La bande originale a été composée par Randy Newman (récompensé, depuis, par l'Oscar de la meilleure chanson originale pour Monstres et Cie[23]), pour qui c'est la quatrième composition pour un film[28]. La partition qu'il a composé est comparé à celles d'Aaron Copland et est même décrite comme « coplandesque » par la critique spécialisée[29]. De plus, l'orchestration faite par Newman avec l'utilisation d'un leitmotiv est proche de ce que pratiquait Richard Wagner[30]. Le thème principal du film est tellement ancré dans l'esprit des américains qu'il est encore utilisé dans d'autres films de baseball et notamment dans les scènes où les joueurs rentrent sur le terrain[31].

L'album de la musique du Meilleur, produite par Newman, Lenny Waronker, David Foster et Michael Boddicker[32], est sorti sous le label Warner Bros. Records en juin 1984[33], soit quelques semaines après la sortie du film.

L'album dure 33 minutes et 42 secondes, et est décomposé en quatorze pistes[34] :

  1. Prologue 1915-1923 (5:20)
  2. The Whammer Strikes Out (1:56)
  3. The Old Farm 1939 (1:07)
  4. The Majors: The Mind Is A Strange Thing (2:14)
  5. Knock The Cover Off The Ball (2:17)
  6. Memo (2:02)
  7. The Natural (3:33)
  8. Wrigley Field (2:13)
  9. Iris And Roy (0:58)
  10. Winning (1:00)
  11. A Father Makes A Difference (1:53)
  12. Penthouse Party (1:10)
  13. The Final Game / Take Me Out To The Ball Game (4:37)
  14. The End Title (3:22)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Équipe complète du film sur IMDb, consultée le 3 septembre 2009.
  2. (en) Chiffres du film sur IMDb, consultée le 3 septembre 2009.
  3. a, b, c et d (en) Article consacré au film sur le site de Turner Classic Movies, consultée le 3 septembre 2009.
  4. a et b (en) Spécifications technique du film sur IMDb, consultée le 3 septembre 2009.
  5. (en) Fiche du film sur IMDb, consultée le 3 septembre 2009.
  6. (en) Dates de sortie du film sur IMDb, consultée le 3 septembre 2009.
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n Distribution des voix françaises du film sur Voxofilm, consultée le 3 septembre 2009.
  8. (en) Lauréats des prix Pulitzer sur le site du prix Pulitzer, consultée le 3 septembre 2009.
  9. (en) Mentionné sur la page d'accueil du site consacré Eddie Waitkus, consultée le 3 septembre 2009.
  10. (en) The Shooter sur le site consacré à Eddie Waitkus, consultée le 3 septembre 2009.
  11. a et b (en) Anecdotes liées au film sur IMDb, consultée le 3 septembre 2009.
  12. Mentionné au générique du film.
  13. (en) « Film Starring Redford To Be Shot in Buffalo » sur le site du New York Times, consultée le 3 septembre 2009.
  14. (en) Fiche du War Memorial Stadium sur Baseball Parks of the Minor Leagues, consultée le 3 septembre 2009.
  15. (en) Box-office du 11 au 13 mai 1984 sur Box Office Mojo, consultée le 4 septembre 2009.
  16. (en) Box-office du 18 au 20 mai 1984 sur Box Office Mojo, consultée le 4 septembre 2009.
  17. (en) Chiffres du box-office du Meilleur sur Box Office Mojo, consultée le 4 septembre 2009.
  18. (en) Box-office nord américain de 1984 sur Box Office Mojo, consultée le 4 septembre 2009.
  19. Box-office français de septembre 1984 sur Box Office Story, consultée le 4 septembre 2009.
  20. (en) Critique du film par Roger Ebert sur rogerebert.com, consultée le 4 septembre 2009.
  21. (en) Critique du film sur le site de Variety, consultée le 4 septembre 2009.
  22. (en) Liste des lauréats aux Hochi Film Awards, en 1984 sur IMDb, consultée le 3 septembre 2009.
  23. a et b (en) Base de données officielle des vainqueurs et nommés de l'académie sur le site de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences.
  24. (en) Liste des lauréats aux Golden Globes, en 1985 sur IMDb, consultée le 3 septembre 2009.
  25. (en) Liste des lauréats aux Awards of the Japanese Academy, en 1985 sur IMDb, consultée le 3 septembre 2009.
  26. (en) Liste des lauréats à cérémonie organisé la Casting Society of America, en 1985 sur IMDb, consultée le 3 septembre 2009.
  27. (en) Liste des lauréats à cérémonie organisé la Writers Guild of America, en 1985 sur IMDb, consultée le 3 septembre 2009.
  28. (en) Filmographie de Randy Newman en tant que compositeur sur IMDb, consultée le 3 septembre 2009.
  29. (en) « Aaron Copland - America’s composer » sur Essortment, consultée le 4 septembre 2009.
  30. (en) « Movie Scores » sur bassbone.com, consultée le 4 septembre 2009.
  31. (en) Article sur le film sur Monsters & Critics, consultée le 4 septembre 2009.
  32. (en) Onglet Credits sur la fiche de la Bande originale du film sur Artist direct, consultée le 4 septembre 2009.
  33. (en) Informations chronologique sur la carrière de Randy Newman sur un site dédié au compositeur, consultée le 3 septembre 2009.
  34. (en) Fiche de l'album sur SoundtrackNet, consultée le 3 septembre 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]