Décembre 2002

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Décembre 2002
Nombre de jours 31
Premier jour Dimanche 1er décembre 2002
7e jour de la semaine 48
Dernier jour Mardi 31 décembre 2002
2e jour de la semaine 1

Calendrier
décembre 2002
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
48             1er
49 2 3 4 5 6 7 8
50 9 10 11 12 13 14 15
51 16 17 18 19 20 21 22 
52 23 24 25 26 27 28 29 
1 30 31
2002Années 2000XXIe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Novembre 2002 Janvier 2003 Suivant
Décembre précédent et suivant
Précédent Décembre 2001 Décembre 2003 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événements[modifier | modifier le code]

Dimanche 1er décembre 2002[modifier | modifier le code]

Lundi 2 décembre 2002[modifier | modifier le code]

Mardi 3 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • En France, quelque 150 tziganes roumains de trois bidonvilles et d'un squat du val-de-Marne sont évacués par la police et placés en détention administrative. 56 seront libérés les 5 et 6 décembre pour « vices de procédures ».
  • À la suite du repérage de nappes de fioul en provenance du pétrolier Prestige, déclenchement du plan Polmar sur la côte atlantique.

Mercredi 4 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • Au siège de l'OTAN, au retour d'une visite à Ankara où il a obtenu de la Turquie qu'elle ouvre ses bases aériennes à l'aviation civile alliée dans la perspective d'une offensive contre l'Irak, le secrétaire d'État américain Paul Wolfowitz, déclare : « Nous avons déjà rassemblé une puissante coalition ... Un grand nombre d'alliés ont indiqué qu'ils seraient avec nous, quoi qu'il arrive ».
  • En Argentine, marche sur la Plaza de Mayo à Buenos Aires pour réclamer de la nourriture pour les enfants pauvres. Selon la CTA, toutes les 25 minutes un enfant meurt à cause de la pauvreté.
  • Au Venezuela, l'opposition, soutenue par l'organisation patronale « Fedecamaras », certains syndicats et la quasi-totalité des médias, déclenche une grève générale, qui va paralyser le secteur pétrolier, et de nombreuses manifestations pour réclamer la démission du président Hugo Chávez.
    • Le 10 décembre, apparition de drapeaux américains dans les manifestations.
    • Le 14, on dénombre plus d'un million de manifestants dans les rues.
    • Le 29, plusieurs centaines de milliers à Caracas.

Jeudi 5 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • Le président Jacques Chirac inaugure à Paris le « Mémorial national de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie » en hommage aux 23 000 soldats français et harkis tombés en Afrique du Nord.
  • Le premier ministre israélien dicte ses conditions pour la création d'un « État palestinien » :
    • il serait réduit à environ 40 % de la Cisjordanie et aux trois quarts de la bande de Gaza,
    • il serait démilitarisé, ne pourrait contrôler ni ses frontières, ni son espace aérien, ni sa politique étrangère,
    • Yasser Arafat devra se retirer.

Vendredi 6 décembre 2002[modifier | modifier le code]

Samedi 7 décembre 2002[modifier | modifier le code]

Dimanche 8 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • En France : dans une élection législative partielle des Yvelines, le candidat UMP Philippe Brillault pour lequel Alain Juppé s'était personnellement engagé, est largement distancé par l'UDF Christian Blanc, qui sera élu au second tour.
  • En Serbie, nouvelle élection présidentielle, 56 jours après le scrutin du 12 octobre, annulé pour insuffisance de taux de participation. Le président Vojislav Koštunica obtient 58 % des voix devant le candidat nationaliste Vojislav Seselj (35 %). Cependant le taux de participation étant de nouveau inférieur à 50 % le scrutin est à nouveau invalidé.
  • Chadwick (Chad) A. Trujillo et Michael (Mike) E. Brown découvrent un satellite (S/2001 (47171) 1) à l'astéroïde transneptunien (47171) 1999 TC36.

Lundi 9 décembre 2002[modifier | modifier le code]

Mardi 10 décembre 2002[modifier | modifier le code]

Mercredi 11 décembre 2002[modifier | modifier le code]

Jeudi 12 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • Le président Jacques Chirac reçoit le rapport de la « commission de réflexion sur le statut pénal du président de la république », présidée par Pierre Avril. Le texte recommande :
    • d'inscrire dans la Constitution, le principe de l'« inviolabilité » du chef de l'État, tant au pénal qu'au civil.
    • d'instaurer en contrepartie, en cas de « manquement à ses devoirs », une procédure de destitution par le parlement, inspirée par l'impeachment des États-Unis.
  • Dans l'affaire du financement du RPR, un juge de Nanterre, Alain Philibeaux, engage des poursuites contre X pour « prise illégale d'intérêt » et « recel de prise illégale d'intérêt ».
  • Sommet de l'Union européenne, du 12 au 13 décembre, à Copenhague (Danemark). L'élargissement de l'Union à dix nouveaux membres, à compter du 1er mai 2004, est entérinée. L'ouverture de négociations sur l'intégration de la Turquie est fixée à décembre 2004, et non dès 2003 comme le souhaitaient Ankara et Washington.
  • En Inde, les élections régionales dans le Goujerat sont remportées par les nationalistes hindous du BJP, déjà au pouvoir dans cet État.
  • Le gouvernement nord-coréen de Pyongyang annonce la reprise « immédiate » de son programme de production de plutonium, en principe gelé depuis 1994. Le 22, les équipements installés sur le site de Yongbyon par l'AIEA, sont démantelés, et le 27, les deux inspecteurs de l'AIEA présents sur le site sont expulsés.

Samedi 14 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, lors de sa troisième visite en Corse, rencontre une trentaine d'élus à Bastia et annonce la prorogation du statut de zone franche jusqu'en 2006.
  • Le premier ministre espagnol José María Aznar se rend en Galice, où il est accueilli par des manifestants hostiles. Il demande « pardon » pour les « erreurs commises ».
  • À Londres, du 14 au 16 décembre, congrès de l'opposition irakienne, réunissant quelque six cent délégués, sous l'égide des États-Unis.
  • À Séoul en Corée du Sud, manifestation réunissant entre deux cent et trois cent mille personnes, pour protester contre l'acquittement, le 28 novembre, de deux soldats américains responsables, en juin, d'avoir écrasé deux adolescentes avec leur blindé.

Dimanche 15 décembre 2002[modifier | modifier le code]

Lundi 16 décembre 2002[modifier | modifier le code]

Mardi 17 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • Le président George W. Bush ordonne le déploiement en Alaska d'un premier bouclier antimissiles dès 2004.

Mercredi 18 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • Le président George W. Bush se dit « préoccupé par les omissions » du rapport remis par le gouvernement irakien à l'ONU et à l'AIEA. Le 19, le secrétaire d'État américain Colin Powell, parle d'« omissions », et de « violations patentes » de la résolution 1441 et indique que si le désarmement « ne peut être fait pacifiquement, ce sera par la force ».
  • Assassinat en Turquie du Dr Necip Hablemitoglu, professeur de sciences politiques à l'université d'Ankara, ardent défenseur de la laïcité. Ce crime a réveillé la crainte d'une nouvelle période d'instabilité politique. « C'est clairement un acte terroriste, un crime politique », a déclaré le président Ahmet Necdet Sezer.

Jeudi 19 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • En France, avec trois autres dirigeants du groupe, Christian Picart, fondateur de la chaîne de restaurants « Buffalo GRill » est poursuivi pour « homicides involontaires ». Ils sont soupçonnés d'avoir frauduleusement importé, entre 1996 et 2000, de la viande britannique alors sous embargo en raison de la crise de la vache folle.
  • Arrestation à Saint-Martin-de-Seignanx (Landes), d'un des chefs présumés de la branche militaire de l'ETA, Ibon Fernandez de Iradi, alias « susper ». Dans la nuit du 21 au 22, il s'évade du commissariat de Bayonne où il était en garde à vue.
  • Le Parlement européen a adopté un texte réclamant que la Turquie sépare définitivement « les compétences civiles et militaires » du pouvoir, avant que l'UE puisse engager avec elle des négociations d'adhésion. Les députés européens demandent à la Commission européenne de présenter « une liste d'objectifs concrets » portant sur le respect de la démocratie, de l'État de droit et des droits de l'homme, ainsi que sur le respect des minorités, tels qu'ils ont été définis par les Européens, en juin 1993 à Copenhague.
  • Election présidentielle en Corée du Sud remportée par Roh Moo-Hyun, partisan de la poursuite de la coopération avec la Corée du Nord et d'une plus grande indépendance vis-à-vis des États-Unis.

Vendredi 20 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • Le pape Jean-Paul II promulgue les décrets préparant pour le 19 octobre 2003, la béatification de Mère Teresa, décédée le 5 septembre 1997.

Samedi 21 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • Décès du journaliste Patrick Bourrat, grand reporter à TF1, renversé par un char américain, lors d'un reportage dans le désert du Koweït.

Dimanche 22 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • Selon une révélation d'un ancien des services secrets algériens, emprisonné depuis l'an 2000 à Bangkok, l'armée algérienne serait étroitement impliquée dans l'enlèvement et l'assassinat des sept moines français de Tibérine, en 1996.
  • En réponse aux critiques reçues sur le rapport remis à l'AIEA et à l'ONU, le gouvernement irakien dit ne pas avoir de documents supplémentaires à fournir, accepte les interrogatoires de la communauté scientifique, et demande à la CIA d'envoyer sur place des agents « pour indiquer aux experts du désarmement de l'ONU les sites qu'il faudrait inspecter ». Le 23, fin de non-recevoir du gouvernement américain.
  • Le célèbre Joe Strummer, chanteur du légendaire groupe The Clash, meurt des suites d'une malformation cardiaque non détectée.

Lundi 23 décembre 2002[modifier | modifier le code]

Mardi 24 décembre 2002[modifier | modifier le code]

Mercredi 25 décembre 2002[modifier | modifier le code]

Congo belge : annulation de Noël à la suite des plaintes déposées par l'amicale de Hanoucca

Jeudi 26 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • La responsable du programme de clonage du mouvement des raéliens annonce à Miami (Floride) la naissance du premier clone humain. Condamnation unanime et scepticisme des scientifiques.

Vendredi 27 décembre 2002[modifier | modifier le code]

Samedi 28 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • La police arrête un français d'origine algérienne, bagagiste à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle, avec des armes et des explosifs dans sa voiture. Plus tard il s'avèrera que c'est un coup monté par son ex-belle-famille.

Dimanche 29 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • Le secrétaire d'État américain Colin Powell estime que la crise irakienne ne peut pas « durer indéfiniment » et que les États-Unis s'apprêtent à répliquer. En revanche aucune « frappe préventive » n'est prévue contre la Corée du Nord.

Lundi 30 décembre 2002[modifier | modifier le code]

  • Un islamiste attaque un hôpital missionnaire baptiste au Yémen et tue trois médecins américains et en blesse un quatrième.

Décès[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décès en 2002.

Voir aussi[modifier | modifier le code]