Signal sinusoïdal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Signal sinusoïdal simple

Un signal sinusoïdal est un signal (onde) dont l’amplitude, observée à un endroit précis, est une fonction sinusoïdale du temps.

  • La fonction sinus est une fonction qui permet de calculer le sinus d’un angle à partir de la valeur de cet angle.
  • Une sinusoïde est la forme que prend cette fonction (voir Figure 1).

Exemples[modifier | modifier le code]

L’amplitude du signal peut correspondre à une pression (son), à un déplacement (corde qui vibre), à une quantité d’électrons en déplacement (courant électrique) ou encore à une onde électromagnétique.

L'importance des signaux sinusoïdaux est encore accrue par le fait que toute grandeur périodique peut se décomposer en somme de termes sinusoïdaux à l'aide de la décomposition en séries de Fourier.

Caractéristiques d'un signal sinusoïdal[modifier | modifier le code]

Un signal sinusoïdal est caractérisé par son amplitude maximale et sa fréquence. Il peut se mettre sous la forme :

g(t) = \hat G . \sin (\omega t + \varphi ) \,,

avec :

\hat G \, : amplitude de la grandeur, appelée aussi valeur de crête.
 \omega \, : pulsation de la grandeur en rad/s
(\omega t + \varphi ) \, phase instantanée en radians
 \varphi \, phase à l'origine en radian (souvent fixée par l'expérimentateur)

Lorsque l'on compare deux signaux de même fréquence, il est nécessaire d’indiquer de combien de temps ils sont décalés. Les signaux sont « en phase » s'ils sont superposés, sinon il y a un déphasage.

Le déphasage se déduit par une simple règle de 3 du décalage temporel séparant les deux signaux. En effet, 0° (ou 0 radian) correspond à 0 seconde de déphasage et 360° (ou 2 π radians) correspondent à des signaux décalés d’une période (T), ils sont alors à nouveau en phase. Si on appelle τ le décalage temporel entre les signaux, on peut écrire :

en degrés : \Delta \varphi =\frac{360 \cdot  \tau}{T}
en radians : \Delta \varphi =\frac{2\pi \cdot  \tau}{T}

Opérations arithmétiques avec les grandeurs sinusoïdales[modifier | modifier le code]

Afin de réaliser les opérations d'addition ou de soustraction de grandeurs sinusoïdales, on utilise la représentation de Fresnel ou la transformation complexe.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]