Acathla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acathla
Épisode de Buffy contre les vampires
Titre original Becoming
Numéro d'épisode Saison 2
Épisode 21 et 22
Réalisation Joss Whedon
Scénario Joss Whedon
Diffusion Drapeau des États-Unis États-Unis : 12 mai 1998 et 19 mai 1998 sur The WB

Drapeau de la France France : 13 mars 1999 et 20 mars 1999 sur M6

Chronologie
Précédent Les Hommes-Poissons Anne Suivant
liste des épisodes

Acathla est un épisode en deux parties qui clôture la saison 2 de la série télévisée Buffy contre les vampires.

Résumé[modifier | modifier le code]

Acathla 1 / 2[modifier | modifier le code]

Une étrange statue est découverte et différents spécialistes tentent d'en percer les mystères. Giles, qui a été appelé en tant qu'expert, se lance lui aussi dans les recherches. Angelus et Drusilla savent que cette statue est le démon Acathla et qu'elle a le pouvoir d'aspirer le monde en enfer. Angelus décide de voler la statue afin de détruire le monde. Échouant lors du rituel, Angelus décide d'enlever Giles pour que ce dernier l'aide à réveiller le démon. De leur côté, Willow et Buffy trouvent la disquette de Mlle Calendar où cette dernière avait enregistré le rituel de restitution d'âme pour Angelus. Willow et Buffy décident alors de rendre son âme à Angel contre l'avis d'Alex. Au cours de la journée, Angelus envoie un vampire pour donner rendez-vous à Buffy le soir même. Cette dernière s'y rend en laissant ses amis, qui préparent le rituel pour rendre son âme à Angel, en compagnie de Kendra venue aider Buffy. Lorsque cette dernière retrouve Angelus, ce dernier avoue à la Tueuse ses vraies intentions alors qu'à la bibliothèque, Drusilla attaque le Scooby-gang avec d'autres vampires. Cordelia parvient à s'enfuir, Willow est blessée à la tête, Alex a le bras cassé, Giles est enlevé et Kendra tuée par Drusilla.

Au cours de l'épisode, plusieurs flashbacks présentent la transformation en vampire d'Angel par Darla en 1753, la première rencontre entre Angelus et Drusilla en 1860, la malédiction qui rend son âme à Angel en 1898, et enfin la rencontre en 1996 entre Angel, qui vit dans la rue, et un démon nommé Whistler, chargé de maintenir l'équilibre entre bien et mal, qui le persuade d'aider Buffy dans sa tâche.

Acathla 2 / 2[modifier | modifier le code]

Lorsque Buffy arrive à la bibliothèque, elle trouve le corps de Kendra. La police intervient et, la croyant coupable, la prend en chasse mais la Tueuse parvient à s'enfuir. Après être passée à l'hôpital où elle a appris que Willow était dans un état critique, Buffy cherche Giles chez lui. Elle rencontre Whistler, qui lui révèle qu'Angel devait détruire Acathla et non le réveiller. Au manoir des vampires, Angelus et Drusilla torturent Giles pour qu'il leur livre ses secrets et Drusilla finit par tromper Giles en l'hypnotisant. Angelus apprend alors qu'il faut son propre sang pour activer Acathla. En rentrant de chez Giles, Buffy rencontre Spike qui lui propose un marché. Le vampire offre son aide à Buffy pour combattre Angelus à condition qu'elle épargne Drusilla. Buffy, qui discute avec Spike devant chez elle, doit avouer à sa mère son secret quand elle tue devant ses yeux un vampire venu les attaquer. Joyce ne parvient pas à y croire et interdit à sa fille de sortir en lui posant un ultimatum.

Buffy ne peut malgré tout échapper à sa mission et quitte la maison pour aller chercher l'épée que Kendra lui a apportée. En chemin, elle croise le principal Snyder qui la renvoie du lycée avant d'appeler le Maire pour lui annoncer qu'il a de « bonnes nouvelles ». Elle ne flanche pas et se rend au repaire des vampires où Spike l'attend. À l'hôpital, Willow, qui s'est réveillée, décide d'effectuer le rituel de restitution d'âme. Elle charge Alex d'en prévenir Buffy, mais celui-ci dit à Buffy que Willow veut qu'elle tue Angelus. Spike s'en prend à Angelus et assomme Drusilla avant de quitter Sunnydale avec elle, respectant sa part du marché. Malheureusement, Angelus est déjà parvenu à réveiller Acathla et seule sa mort peut inverser le processus. Le combat entre la Tueuse et le vampire est inévitable. Chacun compte en finir avec l'autre, mais lorsque Buffy s'apprête à porter le coup de grâce au vampire, un choc se produit et Angelus redevient Angel, Willow ayant réussi le rituel. Buffy embrasse Angel et lui avoue ses sentiments avant de lui planter son épée en plein cœur pour sauver le monde. Angel est aspiré dans le vortex qui a commencé à se former : il se ferme en l'emportant avec lui. Écœurée et dévastée, Buffy quitte Sunnydale.

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage de cet épisode a nécessité, pour la première fois dans la série, l'utilisation de studios de tournage supplémentaires pour tout ce qui concerne les scènes de flashbacks sur le personnage d'Angel à New York et en Irlande. Sarah Michelle Gellar et David Boreanaz se sont également entraînés au maniement de l'épée afin que le combat qui les oppose à la fin de la deuxième partie de l'épisode gagne en réalisme.

Références internes[modifier | modifier le code]

Quand Angelus attire Buffy dans un piège afin de l'éloigner de ses amis, il remarque qu'elle se fait avoir à chaque fois, ce qui fait référence à l'épisode La Métamorphose de Buffy, où elle se fait piéger de façon similaire pendant que Giles et Willow se font enlever. Spike et Joyce se rencontrent pour la deuxième fois et le vampire remémore à la mère de Buffy les conditions de leur première rencontre, dans l'épisode Attaque à Sunnydale.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Dans la version originale, quand Spike expose les raisons pour lesquelles il ne veut pas que le monde soit détruit, il dit « Goodbye Piccadilly, Farewell Leicester bloody Square » ce qui est une référence directe aux paroles de la chanson de music hall It's a Long Way to Tipperary. Lors de la même scène, il mentionne également le club de Manchester United mais ces deux références sont absentes de la version française[1].

Statut particulier de l'épisode[modifier | modifier le code]

Comme toutes les fins de saison de la série (exception faite de la saison 4), celle-ci se conclut par un épisode spectaculaire qui en marque le point culminant. Buffy combat Angelus et est contrainte de le tuer pour sauver le monde, bien que Willow ait réussi le rituel permettant de lui rendre son âme. Le choc émotionnel provoqué par le fait d'avoir tué la personne qu'elle considérait comme l'amour de sa vie, ainsi que la confrontation avec sa mère, qui a enfin découvert les activités de Tueuse de sa fille et a une violente réaction de rejet à cet égard, pousse Buffy à quitter Sunnydale. Par ailleurs, l'épisode démontre, à travers le rituel de restauration de l'âme qu'elle mène à bien, que les pouvoirs magiques de Willow vont en grandissant, et marque également la première collaboration entre Buffy et Spike, nous présentant le vampire dans un rôle différent de celui d'antagoniste qu'il avait jusqu'alors.

Joss Whedon cite Acathla comme son 7e épisode favori de la série[2]. Lors d'un sondage organisé en 2012 par la chaîne Syfy, les téléspectateurs l'ont classé à la 3e place des meilleurs épisodes de la série[3]. Daniel Erenberg, de Slayage, le classe à la 4e place des meilleurs épisodes de la série, le qualifiant de « pur génie »[4]. Jonathan V. Last, écrivant pour The Weekly Standard, le classe à la 3e place des meilleurs épisodes de la série, le comparant à un comic de super-héros à l'ancienne « exécuté avec verve et précision »[5]. L'épisode a remporté en 1998 l'Emmy Award de la meilleure musique pour une série et a été nommé pour celui des meilleures coiffures pour une série[6].

Noel Murray, du site A.V. Club, estime que l'épisode est « une merveille » au niveau de l'intrigue et de la structure, un classique qui ne comporte que deux défauts : le fait que Buffy soit obligée de tuer Angel pour sauver le monde, ce qui rend sans intérêt toutes les débats antérieurs au sujet du bien-fondé de le tuer ou non, et la mort de Kendra, qui se comprend d'un point de vue narratif mais est « un gaspillage de ce personnage »[7]. Pour la BBC, la première partie est avant tout une « friandise destinée aux téléspectateurs de la première heure » avec ses nombreux flashbacks, la mort de Kendra étant néanmoins considérée là aussi comme un « gâchis », et la deuxième partie est « un épisode charnière » de la série, dont « l'action n'est peut être pas aussi palpitante qu'espérée » mais qui comporte plusieurs grandes scènes : « la dynamique jubilatoire entre Joyce et Spike », la confrontation entre Buffy et sa mère « écrite et jouée à la perfection » et le final « extrêmement touchant et intensément romantique »[8],[9]. Mikelangelo Marinaro, du site Critically Touched, donne respectivement aux deux parties les notes de A et A+, mettant en avant dans la première les « éblouissantes séquences » qui nous éclairent sur le passé d'Angel, Buffy et Drusilla ainsi que le combat dans la bibliothèque, alors que le seul reproche qu'il lui fait est le plan d'Angelus de provoquer la fin du monde, incompréhensible et « assez stupide » à ses yeux. La deuxième partie obtient la note maximale, Marinaro affirmant que c'est son « épisode favori de série télévisée de tous les temps » car, bien que plusieurs autres de la série en soient proches, aucun autre n'évoque chez lui « le même éventail d'émotions radicalement opposées » avec, en plus, « un rythme et une musique parfaits et des scènes mémorables qui s'enchaînent du début à la fin »[10],[11].

Analyse[modifier | modifier le code]

Pour Tracy Little, dans Buffy the Vampire Slayer and Philosophy, le fait que Buffy doive tuer Angel, malgré la restitution de son âme, pour sauver le monde évoque le thème du sacrifice de l'amour que l'on porte à une personne pour une raison que l'on estime supérieure. C'est une métaphore de la fin douce-amère d'une relation qui se termine bien que l'on éprouve encore des sentiments pour l'autre[12].

Musique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités au générique[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en début d'épisode[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Becoming Part 2 - Trivia », sur BBC (consulté le 13 février 2012)
  2. (en) « Show's creator takes a stab at 10 favorite episodes », USA Today (consulté le 2 novembre 2011)
  3. (en) « SyFy’s Top 20 Buffy Episodes Ever », sur buzzpatrol.com (consulté le 31 mai 2013)
  4. (en) Daniel Erenberg, « Best of the Best », sur Slayage (consulté le 26 février 2012)
  5. (en) Jonathan V. Last, « Where Do We Go from Here? », sur The Weekly Standard (consulté le 17 novembre 2012)
  6. (en) « Awards for Buffy contre les vampires », sur Internet Movie Database (consulté le 26 février 2012)
  7. (en) Noel Murray, « Becoming », sur A.V. Club (consulté le 8 juillet 2013)
  8. (en) « Becoming Part 1 - Review », sur BBC (consulté le 8 juillet 2013)
  9. (en) « Becoming Part 2 - Review », sur BBC (consulté le 8 juillet 2013)
  10. (en) Mikelangelo Marinaro, « Becoming Pt. 1 », sur criticallytouched.com (consulté le 8 juillet 2013)
  11. (en) Mikelangelo Marinaro, « Becoming Pt. 2 », sur criticallytouched.com (consulté le 8 juillet 2013)
  12. (en) Tracy Little, Buffy the Vampire Slayer and Philosophy : Fear and Trembling in Sunnydale, Open Court Publishing Company,‎ 2003 (ISBN 0-8126-9531-3), p. 291