Buffy contre Dracula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Buffy contre Dracula
Épisode de Buffy contre les vampires
Vlad.dracula.jpg
Illustration de Vlad III l'Empaleur

Titre original Buffy vs. Dracula
Numéro d'épisode Saison 5
Épisode 1
Réalisation David Solomon
Scénario Marti Noxon
Diffusion Drapeau des États-Unis États-Unis : 26 septembre 2000 sur The WB

Drapeau de la France France : 26 avril 2001 sur M6

Chronologie
Précédent Cauchemar Jalousies Suivant
Liste des épisodes

Buffy contre Dracula est le 1er épisode de la saison 5 de la série télévisée Buffy contre les vampires

Résumé[modifier | modifier le code]

Buffy passe les journées d’été avec Riley et le Scooby-gang, et les nuits au cimetière à chasser les vampires. Au cours d’une de ses chasses, elle rencontre le Comte Dracula qui semble beaucoup s'intéresser à elle. Parallèlement, Willow apprend que Giles désire retourner en Angleterre. En effet, il ne se sent plus d'aucune utilité pour Buffy. Dracula rend visite à Buffy la nuit venue et la mord. La Tueuse, envoûtée par le puissant regard du Comte, ne peut rien faire. Le lendemain, la bande découvre la morsure.

Pour protéger Buffy de Dracula, Alex propose de l’héberger mais personne ne sait encore qu’Alex est devenu entre temps l’émissaire de Dracula. Alex mène Buffy à son « maître » qui propose à la Tueuse de goûter son sang. Elle s’exécute et cela lui donne le pouvoir de se libérer de l’emprise du Comte qu’elle réussit à faire fuir, sous sa forme de brume, après lui avoir planté à deux reprises un pieu en plein cœur. Cela fait, Buffy demande à Giles de redevenir son Observateur afin qu’elle puisse en apprendre plus sur la signification de son travail. En rentrant chez elle, Buffy découvre une adolescente en train de fouiller ses affaires : sa petite sœur Dawn.

Production[modifier | modifier le code]

L'idée de ce premier épisode est d'introduire le thème de la saison, dans la continuité de Cauchemar, qui est la découverte des origines de la Tueuse et de son côté sombre[1]. Pour cela, les scénaristes avaient besoin d'un vampire particulièrement puissant et charismatique, capable de faire entrevoir à Buffy son côté le plus obscur, et Joss Whedon suggéra alors d'utiliser Dracula puisqu'il était désormais tombé dans le domaine public. Marti Noxon, qui a écrit le scénario de l'épisode, estime que cela a été l'un des épisodes les plus difficiles à écrire de toute la série car elle était limitée par la durée alors qu'elle sentait qu'elle pouvait en écrire beaucoup plus sur Dracula[2].

Références internes[modifier | modifier le code]

À la fin de l'épisode, Alex fait allusion à la fois où il a contracté la syphilis, dans L'Esprit vengeur.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Les références au roman de Bram Stoker et au film de Francis Ford Coppola, directement inspiré du roman, sont nombreuses. On voit notamment Dracula se transformer en brume, en chauve-souris et en loup, une tempête annoncer son arrivée, ses trois servantes vampires essayer de séduire Giles comme elles le font avec Jonathan Harker et Alex tomber sous le contrôle du comte et se nourrir d'insectes de la même façon que Renfield. Buffy fait également allusion à Lestat, un des vampires imaginés par Anne Rice, au début de l'épisode.

Statut particulier[modifier | modifier le code]

Cet épisode introduit certains des arcs narratifs principaux de la saison : l'attirance de Buffy pour Dracula qui l'emmène à se questionner sur son côté sombre et l'origine des pouvoirs de la Tueuse ; la fragilité de la relation entre Buffy et Riley qui va conduire au départ de ce dernier ; la détermination d'Alex à devenir plus respectable ; et l'apparition inattendue du personnage de Dawn[3].

Noel Murray, du site A.V. Club, évoque un épisode qui n'est « pas mauvais » et réintroduit bien tous les principaux personnages avec de nouvelles thématiques mais a pour principal problème d'être « assez prévisible » à partir du moment où l'on connaît un minimum la légende de Dracula[4]. La BBC délivre une critique plus positive, estimant que Marti Noxon a écrit un « bon récit surnaturel », après une saison 4 qui en manquait, qui est « également hilarant » et où « presque toute la distribution, et notamment Nicholas Brendon, est au sommet de sa forme »[5]. Pour Mikelangelo Marinaro, du site Critically Touched, qui lui donne la note de B+, l'épisode installe « subtilement et intelligemment » les thématiques de la saison pour chaque personnage et est, de plus, « très amusant », ses quelques défauts étant un Dracula « un peu surjoué », un rythme plutôt lent par moments et une fin trop « happy end de série télévisée »[6].

Musique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités au générique[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en début d'épisode[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Intégrale de la saison 5, disque 6, documentaire sur l'ensemble de la saison
  2. (en) « Interview de Marti Noxon », sur BBC (consulté le 5 mars 2012)
  3. (en) Candace Havens, Joss Whedon : The Genius Behind Buffy, BenBella Books,‎ 2003 (ISBN 1-932100-00-8), p. 73
  4. (en) Noel Murray, « Buffy vs. Dracula », sur A.V. Club (consulté le 5 juin 2013)
  5. (en) « Buffy vs. Dracula - Review », sur BBC (consulté le 5 juin 2013)
  6. (en) Mikelangelo Marinaro, « Buffy vs. Dracula », sur criticallytouched.com (consulté le 5 juin 2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]