La Faille (Buffy)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Faille
Épisode de Buffy contre les vampires
Titre original Fool for Love
Numéro d'épisode Saison 5
Épisode 7
Invités David Boreanaz, dans le rôle d'Angel
Réalisation Nick Marck
Scénario Douglas Petrie
Diffusion Drapeau des États-Unis États-Unis : 14 novembre 2000 sur The WB

Drapeau de la France France : 7 juin 2001 sur M6

Chronologie
Précédent Les Liens du sang Incantation Suivant
Liste des épisodes

La Faille est le 7e épisode de la saison 5 de la série télévisée Buffy contre les vampires.

Résumé[modifier | modifier le code]

Buffy est sérieusement blessée par un vampire avec son propre pieu et n'est sauvée que par l'intervention de Riley. Buffy, qui se demande comment éviter de commettre à nouveau de telles erreurs, va trouver Spike pour qu'il lui raconte comment il a réussi à éliminer deux Tueuses. Spike accepte de coopérer. Il commence par raconter comment il a été engendré par Drusilla alors qu'il était un poète raté méprisé par tous ses pairs et comment il a appris l'existence des Tueuses et est devenu obsédé par l'idée de les combattre. Il a tué sa première en Chine à l'occasion de la Révolte des Boxers en 1900. Pendant ce temps, le Scooby-gang patrouille à la place de Buffy et découvre un nid de vampires, convenant de revenir s'en occuper durant la journée. Mais Riley revient seul un peu plus tard et fait exploser une grenade dans le repaire.

Spike raconte ensuite à Buffy comment il a éliminé sa deuxième Tueuse, à New York en 1977, avant de lui révéler que chaque Tueuse est attirée par la mort et a en elle un souhait de mort. Il essaie alors de l'embrasser mais Buffy le frappe. Chez elle, sa mère lui apprend qu'elle doit aller à l'hôpital passer des tests car son état pourrait être sérieux. Spike arrive chez Buffy avec un fusil dans l'intention de la tuer mais il la trouve en train de pleurer sur la terrasse et il essaie alors maladroitement de la réconforter.

Production[modifier | modifier le code]

Alors que Doug Petrie écrivait un scénario centré sur le personnage de Spike, il apprit que les scénaristes d'Angel travaillaient sur une idée similaire pour le personnage de Darla. C'est ainsi, qu'après en avoir discuté, il a été décidé qu'il y aurait des liens entre les deux épisodes et qu'ils passeraient à l'antenne l'un à la suite de l'autre lors de leur première diffusion aux États-Unis[1]. Bien que les histoires soient indépendantes, deux flashbacks, vécus à travers des points de vue différents, sont présents dans les deux épisodes : la rencontre dans la rue entre Spike et le fléau de l'Europe, et la révolte des Boxers, où Angel réintègre brièvement le groupe pendant que Spike élimine une Tueuse de vampires.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

L'idée du combat que Spike a eu avec Nikki Wood et qu'il raconte en voix off en même temps qu'on voit la scène à l'écran, avec des moments où c'est le Spike du flashback qui semble directement s'adresser au téléspectateur, est inspirée d'une scène du film Reservoir Dogs. Quant à l'idée du manteau dont Spike dépouille la tueuse, elle est tirée du comic Sin City où un personnage, Marv, fait la même chose avec les personnes qu'il élimine au fur et à mesure de son enquête[1].

Statut particulier de l'épisode[modifier | modifier le code]

La Faille est un épisode très important pour la mythologie du Buffyverse car une part importante de l'histoire de Spike y est révélée. L'épisode explore l'univers de la tueuse, comment celle-ci est perçue du point de vue des vampires, ainsi que la relation qui unit une Tueuse et un vampire. Spike introduit aussi dans son histoire le fait qu'il y a dans chaque tueuse un désir de mourir, chose que Buffy se refuse à accepter mais qui pourtant se révèlera exacte à la fin de la saison[1].

Lors d'un sondage organisé en 2012 par la chaîne Syfy, les téléspectateurs l'ont classé à la 8e place des meilleurs épisodes de la série[2], un rédacteur écrivant que « Chaque élément qui rend cette série si brillante - humour, drame, romance, flashbacks révélateurs, dialogues vifs et tranchants, montage élégant et jeu d'acteurs sensationnel - se trouve ici en abondance. La découverte progressive de la vie, la mort et l'après-vie de Spike est brillamment maîtrisée, et l'épisode traite intelligemment de la face la plus sombre du personnage de Buffy »[3]. Samuel Roberts, du magazine SciFiNow, le classe à la 6e place des meilleurs épisodes de la série, évoquant une « plongée excitante dans la mythologie de la série »[4]. Noel Murray, du site A.V. Club, estime que l'épisode forme avec Darla « un merveilleux diptyque », « un admirable moment de télévision » où les deux épisodes, bien qu'indépendants, ont encore plus de signification vus l'un après l'autre[5]. Les rédacteurs de la BBC évoquent un épisode « réellement éclatant » et « sans défaut » avec une « interprétation touchante » de James Marsters, son personnage sortant de l'épisode « encore plus intéressant » maintenant que son passé est révélé[6]. Pour Mikelangelo Marinaro, du site Critically Touched, qui lui donne la note maximale de A+, l'épisode est « magistral aux niveaux de la réalisation, de la musique et du jeu des acteurs » et comporte « certains des dialogues les plus perçants de toute la série »[7].

Analyse[modifier | modifier le code]

Dans l'épisode, on assiste à la transformation progressive, à l'évolution du personnage de Spike qui, de poète raté et rejeté par la femme qu'il aime, va devenir l'un des vampires les plus redoutables du Buffyverse. Il change de façon de parler, abandonnant les manières de la société aisée pour un accent cockney, de look, de nom, il acquiert sa cicatrice, mais paradoxalement, la fin de l'épisode montre que, malgré tous ses efforts, il est resté le même au fond de lui : un homme avec le cœur brisé. Cela est démontré par la phrase que lui dit Buffy, « Tu n'es pas digne de moi » (You're beneath me en anglais), et qui renvoie Spike à la phrase similaire que lui a dit Cecilia lors du premier flashback[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités au générique[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en début d'épisode[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en fin d'épisode[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Intégrale de la saison 5, disque 2, commentaire audio de l'épisode
  2. (en) « SyFy’s Top 20 Buffy Episodes Ever », sur buzzpatrol.com (consulté le 31 mai 2013)
  3. (en) « Top 10 Buffy Episodes », sur syfy (consulté le 21 octobre 2011)
  4. (en) Samuel Roberts, « Top 10 Best Buffy Episodes », SciFiNow (consulté le 18 novembre 2012)
  5. (en) Noel Murray, « Fool For Love / Darla / The Shroud Of Rahmon / Shadow », sur A.V. Club (consulté le 8 mars 2012)
  6. (en) « Fool for Love - Review », sur BBC (consulté le 8 mars 2012)
  7. (en) Mikelangelo Marinaro, « Fool for Love », sur criticallytouched.com (consulté le 9 mai 2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]