Une revenante, partie 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une revenante, partie 2
Épisode de Buffy contre les vampires
Eliza Dushku at the 2007 Tribeca Film Festival-alt enhanced.jpg

Titre original Who are you ?
Numéro d'épisode Saison 4
Épisode 16
Réalisation Joss Whedon
Scénario Joss Whedon
Diffusion Drapeau des États-Unis États-Unis : 29 février 2000 sur The WB

Drapeau de la France France : 14 septembre 2000

Chronologie
Précédent Une revenante, partie 1 Superstar Suivant
Liste des épisodes

Une revenante, partie 2 est le seizième épisode de la saison 4 de Buffy contre les vampires.

Résumé[modifier | modifier le code]

Alors que Buffy (dans le corps de Faith) est amenée en prison, un commando envoyé par le Conseil des Observateurs l'enlève en la prenant pour Faith. Ils sont chargés de la ramener en Angleterre pour être jugée, mais ils reçoivent ensuite l'ordre de la supprimer. Pendant ce temps, Faith (dans le corps de Buffy) s'amuse avec son nouveau corps : elle se moque de Tara, que Willow lui a présentée, avant de rencontrer Spike et de flirter avec lui. Cependant, Tara comprend que quelque chose ne va pas et prévient Willow que ce n'est pas la vraie Buffy qui est dans son corps. Willow et Tara pratiquent alors un rituel pour localiser Buffy au cours d'une expérience magique très intense et sensuelle. Pendant ce temps, Buffy réussit à échapper aux trois hommes envoyés par le Conseil. Faith rend visite à Riley et fait l'amour avec lui, avant de prendre la fuite, effrayée par les sentiments de Riley.

Faith décide alors de quitter Sunnydale mais entend aux informations que des personnes (qu'elle identifie comme des vampires) ont pris des otages dans une église et change d'avis. Buffy arrive quant à elle chez Giles pour l'informer de sa situation et réussit à le convaincre qu'il s'agit vraiment d'elle. Ils se rendent eux aussi à l'église pour secourir les otages et les deux Tueuses se débarrassent des vampires avant de reprendre leur combat. Grâce à Willow et Tara, Buffy réussit à reprendre possession de son corps et Faith prend la fuite. Par la suite, Buffy comprend que Riley a couché avec Faith alors qu'elle était dans son corps et a du mal à l'accepter.

Références internes[modifier | modifier le code]

Willow fait allusion à la possession dont a été victime Alex dans l'épisode Les Hyènes.

Statut particulier de l'épisode[modifier | modifier le code]

C'est la deuxième partie d'un arc narratif centré sur le retour de Faith qui comporte quatre épisodes, les deux derniers dans la saison 1 d'Angel. Dans cet épisode, Eliza Dushku est créditée comme jouant le rôle de Buffy. C'est un épisode crucial pour Faith car c'est le début de sa rédemption, mais aussi pour Willow et Tara car il marque le début de leur relation amoureuse.

Jonathan V. Last, écrivant pour The Weekly Standard, le classe à la 7e place des meilleurs épisodes de la série, estimant que le plaisir de « voir les deux actrices représentant les personnages l'une de l'autre en reprenant ses tics vaut à lui seul cette place »[1]. Noel Murray, du site A.V. Club, évoque un épisode « brillant » sur le thème de notre identité, très amusant au début et qui devient « poignant » à la fin, et souligne l'interprétation soignée de Sarah Michelle Gellar[2]. La BBC estime que c'est un « classique » et souligne le jeu de Sarah Michelle Gellar dans le rôle de Faith ainsi que la façon très bien vue d'amener la relation entre Willow et Tara sans en faire des tonnes[3]. Pour Mikelangelo Marinaro, du site Critically Touched, qui lui donne la note maximale de A+, c'est un « fantastique épisode » avec « un formidable scénario, des scènes magnifiquement construites, une musique merveilleuse, des thèmes puissants sur le plan émotionnel, beaucoup d'humour » et surtout une « étude magistrale » qui « saisit de façon experte tous les problèmes de Faith et le changement qui intervient en elle »[4].

Analyse[modifier | modifier le code]

Joss Whedon met en avant le fait que Faith finit par être touchée par ce qu'elle rejette, par tout l'amour que l'entourage de Buffy lui porte, et elle réalise alors qu'elle se déteste au plus haut point. Pour illustrer cela, il utilise par trois fois dans l'épisode la phrase « Parce que c'est mal » prononcée par Faith. Les deux premières fois, elle la dit sur un ton ironique, mais la troisième fois elle le dit sincèrement, elle est devenue Buffy[5]. C'est aussi un épisode primordial pour la relation entre Willow et Tara avec la magie (le sort qu'elles lancent pour faire retrouver son corps à Buffy) qui est utilisée comme une métaphore du sexe[5].

Dans leur livre traitant de l'existentialisme dans Buffy, Michael Richardson et Douglas Rabb voient cet épisode (et le précédent) comme un exemple de ce que Jean-Paul Sartre traite dans L'Être et le Néant : un regard extérieur qui conduit à se voir soi-même depuis la perspective de l'autre. Dans cet épisode, Faith peut désormais se voir, au sens propre du terme, telle que Buffy la voit. Quand les deux tueuses se combattent à la fin de l'épisode, Faith (dans le corps de Buffy) frappe à plusieurs reprises son propre visage en hurlant son dégoût (de soi-même). Pour Richardson et Rabb, Faith finit par se voir telle que Buffy la voit et est encore plus dure avec elle-même que Buffy ne l'a jamais été[6].

Gregory Stevenson trouve pour sa part significatif le fait que le moment où Faith « s'avoue la vérité sur elle-même et commence à ressentir le poids de sa responsabilité » se passe dans une église[7].

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités au générique[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en début d'épisode[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en fin d'épisode[modifier | modifier le code]

  • Rick Stear : Boone
  • Jeff Ricketts : Weatherby
  • Kevin Owers : Smith

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jonathan V. Last, « Where Do We Go from Here? », sur The Weekly Standard (consulté le 28 février 2012)
  2. (en) Noel Murray, « Who are you ? », sur A.V. Club (consulté le 12 septembre 2013)
  3. (en) « Who are you ? - Review », sur BBC (consulté le 12 septembre 2013)
  4. (en) Mikelangelo Marinaro, « Who are you ? », sur criticallytouched.com (consulté le 12 septembre 2013)
  5. a et b Intégrale de la saison 4, disque 6, documentaire sur l'ensemble de la saison
  6. Michael Richardson et Douglas Rabb, The Existential Joss Whedon: Evil and Human Freedom in Buffy the Vampire Slayer, Angel, Firefly and Serenity, Extraits dans Slayage, McFarland & Company Inc., 2007.
  7. Gregory Stevenson, Televised Morality: The Case of Buffy the Vampire Slayer, Extraits du livre, p. 122, Hamilton Books, 2004, ISBN 0-7618-2833-8.

Lien externe[modifier | modifier le code]