La Fin des temps, partie 1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Fin des temps, partie 1
Épisode de Buffy contre les vampires
Titre original End of Days
Numéro d'épisode Saison 7
Épisode 21
Invités Anthony Stewart Head, dans le rôle de Rupert Giles et David Boreanaz, dans le rôle d'Angel
Réalisation Marita Grabiak
Scénario Jane Espenson et Douglas Petrie
Diffusion Drapeau des États-Unis États-Unis : 13 mai 2003

Drapeau de la France France : 17 octobre 2003 sur M6

Chronologie
Précédent Contre-attaque La Fin des temps, partie 2 Suivant
Liste des épisodes

La Fin des temps, partie 1 est l'avant-dernier épisode de la saison 7 de la série télévisée Buffy contre les vampires.

Résumé[modifier | modifier le code]

Les potentielles guidées par Faith ont été sérieusement touchées par l'explosion de la bombe, quelques-unes étant tuées et Faith elle-même étant inconsciente. De son côté, Buffy s'empare de la faux magique qui était à la cave à vin et part les secourir, tuant facilement trois Turok-Han à l'aide de cette arme. Andrew et Anya vont à l'hôpital chercher des médicaments afin de soigner les blessées. Buffy reprend le contrôle du groupe et remercie Spike de lui avoir permis de reprendre confiance en elle. Buffy prépare l'assaut final contre la Force et demande à Alex d'emmener Dawn loin de Sunnydale. Alex endort Dawn avec du chloroforme et part avec elle en voiture. Lorsque Dawn se réveille, elle rend à son tour Alex inconscient avec un taser et retourne chez les Summers, annonçant à sa sœur qu'elle tient à participer au combat avec le reste du groupe.

Giles et Willow font des recherches sur la faux. Celle-ci semble avoir été spécialement prévue pour la Tueuse. Buffy poursuit l'enquête dans une crypte. Elle y rencontre une vieille femme qui lui révèle être la dernière d'un ordre féminin, les Gardiennes. Cet ordre a été créé pour surveiller les observateurs et a forgé la faux en vue de l'ultime combat contre le mal. Caleb surgit alors et tue la vieille femme avant de combattre Buffy. Il prend l'avantage sur elle jusqu'à l'intervention inattendue d'Angel qui permet à Buffy de se ressaisir et de le vaincre.

Références internes[modifier | modifier le code]

Anya évoque sa fuite de l'Apocalypse dans l'épisode La Cérémonie.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Anya fait référence aux Dents de la mer et, dans une allusion absente de la version française, Spike évoque la sainte Grenade d'Antioche.

Statut particulier[modifier | modifier le code]

Pour Noel Murray, du site A.V. Club, la première partie du double épisode final est « bien construite et pleine d'action » et contribue à ramener les principaux personnages de la série « au cœur de ce qu'ils sont à l'origine »[1]. Les rédacteurs de la BBC mettent en avant leur « soulagement » de retrouver avec cet épisode « brillant » le véritable esprit de la série, qui était perdu pour eux dans les deux précédents épisodes, évoquant un scénario « à la fois enjoué, effrayant et intelligent » même si l'action y est « un peu précipitée »[2]. Mikelangelo Marinaro, du site Critically Touched, lui donne la note de C+, estimant que l'épisode apporte « quelques formidables scènes de caractérisation de personnages », notamment pour Buffy, Spike, Faith et Andrew, mais qu'il comporte des « scènes d'exposition interminables » et que la faux magique est un « procédé narratif bien commode », ce qui est plutôt paresseux de la part des scénaristes[3].

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités au générique[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en début d'épisode[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en fin d'épisode[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Noel Murray, « End of Days », sur A.V. Club (consulté le 24 mars 2014)
  2. (en) « End of Days - Review », sur BBC (consulté le 24 mars 2014)
  3. (en) Mikelangelo Marinaro, « End of Days », sur criticallytouched.com (consulté le 24 mars 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]