Le Sceau de Danzalthar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Sceau de Danzalthar
Épisode de Buffy contre les vampires
Titre original Never Leave Me
Numéro d'épisode Saison 7
Épisode 9
Réalisation David Solomon
Scénario Drew Goddard
Diffusion Drapeau des États-Unis États-Unis : 26 novembre 2002 sur UPN

Drapeau de la France France : 20 juin 2003 sur M6

Chronologie
Précédent Ça a commencé L'Aube du dernier jour Suivant
Liste des épisodes

Le Sceau de Danzalthar est le 9e épisode de la saison 7 de la série télévisée Buffy contre les vampires.

Résumé[modifier | modifier le code]

Spike a accepté d'être enfermé et attaché chez les Summers car il est toujours manipulé par la Force via son stimulus et perd régulièrement tout contrôle sur ses actes. Andrew, de son côté, est lui aussi sous l'influence de la Force qui a pris l'apparence de Warren et cherche à lui faire ouvrir le sceau de Danzalthar, le sang de Jonathan, anémique, n'ayant pas suffi à cela. Alors que Willow va à la boucherie chercher du sang pour Spike, elle rencontre Andrew, lui aussi venu acheter du sang. Elle le ramène chez Buffy pour l'interroger. Alors qu'Andrew est sur le point de dire ce qu'il sait, Spike se libère brusquement de ses liens et s'en prend à lui, commençant à le mordre. Buffy parvient à l'assommer. Le groupe commence à comprendre que le stimulus utilisé pour le contrôler est une chanson. Spike, désormais enchaîné dans la cave et n'ayant toujours aucun souvenir de ses actes, demande encore à Buffy de le tuer mais celle-ci lui renouvelle sa confiance.

Alors qu'au lycée le proviseur Wood trouve le corps de Jonathan et l'enterre discrètement, les Bringers prennent d'assaut la maison Summers. Après un combat violent, ils sont finalement repoussés mais ont néanmoins réussi à atteindre ce qui était leur but : enlever Spike. Le Scooby-gang comprend désormais qu'il a affaire à la Force. À Londres, le Conseil des Observateurs se réunit sous la conduite de Quentin Travers et décide d'apporter toute son aide à Buffy pour lutter contre la Force mais, quelques secondes plus tard, l'explosion d'une bombe détruit le bâtiment. Dans un sous-sol de Sunnydale, les Bringers font couler le sang de Spike au-dessus d'un symbole mystique et un Turok-Han, un vampire préhistorique, émerge alors du sol.

Références internes[modifier | modifier le code]

Anya évoque l'épisode Que le spectacle commence lorsque Buffy explique au groupe que Spike s'est mis à chanter. Lorsque Buffy voit le visage d'un Bringer mort, elle se souvient les avoir déjà combattus dans l'épisode Le Soleil de Noël.

Statut particulier[modifier | modifier le code]

Dans cet épisode, l'adversaire principal de la saison est dévoilé et le Conseil des Observateurs est détruit. Noel Murray, du site A.V. Club, délivre une critique positive et estime que l'épisode bénéficie d'une « bonne intrigue » et de « dialogues amusants », notamment à travers le personnage d'Andrew, mais regrette néanmoins certains dialogues explicatifs trop longs et une scène de destruction du Conseil qui souffre d'un « montage et d'effets spéciaux de mauvaise qualité »[1]. Les rédacteurs de la BBC évoquent un épisode « excitant », bien que « trop bavard », où beaucoup d'éléments se mettent en place et où le personnage d'Andrew vole la vedette dans chaque scène où il apparaît[2]. Pour Mikelangelo Marinaro, du site Critically Touched, qui lui donne la note de A-, c'est un « excellent » épisode, très bien équilibré entre l'intrigue et la caractérisation et le drame et la comédie, alors que Drew Goddard, pour son deuxième scénario en solo, confirme son « incroyable compréhension » de la nature de la série et des personnages. Il regrette seulement qu'en dehors des scènes entre Buffy et Spike, celles impliquant les autres personnages manquent de profondeur, bien qu'elles soient souvent très amusantes[3].

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités au générique[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en début d'épisode[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Noel Murray, « Never Leave Me », sur A.V. Club (consulté le 17 juin 2013)
  2. (en) « Never Leave Me - Review », sur BBC (consulté le 17 juin 2013)
  3. (en) Mikelangelo Marinaro, « Never Leave Me », sur criticallytouched.com (consulté le 17 juin 2013)