Esclave des sens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Esclave des sens
Épisode de Buffy contre les vampires
Titre original Dead Things
Numéro d'épisode Saison 6
Épisode 13
Réalisation James A. Contner
Scénario Steven S. DeKnight
Diffusion Drapeau des États-Unis États-Unis : 5 février 2002 sur UPN

Drapeau de la France France : 16 juillet 2002 sur M6

Chronologie
Précédent Fast food Sans issue Suivant
Liste des épisodes

Esclave des sens est le 13e épisode de la saison 6 de la série télévisée Buffy contre les vampires.

Résumé[modifier | modifier le code]

Warren, Jonathan et Andrew ont réussi à fabriquer un objet pouvant transformer une femme en une docile esclave sexuelle. Pour le tester, Warren décide de l'utiliser sur Katrina, son ex-petite amie, qui est immédiatement asservie, et l'emmène chez le Trio. Mais le conditionnement finit par prendre fin et Katrina menace de les faire envoyer tous les trois en prison. En voulant l'arrêter, Warren la tue accidentellement et, alors que Jonathan et Andrew sont sous le choc, il décide de faire porter le chapeau à Buffy. Buffy, quant à elle, poursuit sa relation avec Spike malgré la honte qu'elle en éprouve.

Alors que Buffy est en patrouille, elle surprend des démons en train d'agresser une jeune femme (en fait Jonathan ayant pris l'apparence de Katrina). Au cours du combat, Buffy la frappe par erreur, lui faisant dévaler un monticule. Quand elle retrouve le corps, Buffy s'aperçoit qu'elle est morte et part se livrer à la police alors que Spike tente de l'en dissuader. Alors que Buffy était sur le point de se livrer, elle apprend l'identité de la victime (l'ayant déjà rencontrée dans l'épisode Chagrin d'amour) et fait demi-tour, pensant que le Trio est mêlé à cette histoire. La police finit par conclure à une mort accidentelle alors que Buffy avoue à Tara sa relation avec Spike et s'effondre en larmes devant elle, incapable de savoir si elle utilise le vampire pour satisfaire ses désirs ou si elle a vraiment des sentiments pour lui.

Références internes[modifier | modifier le code]

En rentrant chez elle alors que Alex apprend à Dawn à danser la valse pour son futur mariage, Buffy s'inquiète de savoir si « on chante à nouveau ». C'est une référence à l'épisode Que le spectacle commence, où un démon faisait chanter et danser toute la ville comme dans une comédie musicale.

Statut particulier[modifier | modifier le code]

Dans cet épisode, les agissements du Trio prennent un tour plus sinistre et Buffy touche le fond de son désespoir. Noel Murray, du site A.V. Club, évoque un épisode « inhabituel » mais qu'il a « beaucoup apprécié » pour son côté très éclairant sur Buffy et sa relation avec Spike ainsi que la « courageuse » décision de faire évoluer le Trio vers un côté plus sombre. Il aurait toutefois aimé qu'il soit plus « compact et percutant »[1]. Les rédacteurs de la BBC estiment que la série prend là son ton « le plus adulte » avec une intrigue sérieuse et « consistante » qui met « mal à l'aise » et une interprétation très convaincante d'Adam Busch mais regrettent l'évolution trop rapide du Trio « un peu irréaliste » ainsi que le « manque d'humour »[2]. Pour Mikelangelo Marinaro, du site Critically Touched, qui lui donne la note maximale de A+, l'épisode est au sommet « intellectuellement et émotionnellement » et représente le « meilleur exemple de la série de développement psychologique très complexe » avec ses actions de personnages qui « poussent à la réflexion » et sa conclusion « captivante » et sans compromis[3].

Musique[modifier | modifier le code]

  • Bush : Out of This World

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités au générique[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en début d'épisode[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Noel Murray, « Dead Things », sur A.V. Club (consulté le 16 septembre 2013)
  2. (en) « Dead Things - Review », sur BBC (consulté le 16 septembre 2013)
  3. (en) Mikelangelo Marinaro, « Dead Things », sur criticallytouched.com (consulté le 16 septembre 2013)