La Fin des temps, partie 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Fin des temps, partie 2
Épisode de Buffy contre les vampires
Titre original Chosen
Numéro d'épisode Saison 7
Épisode 22
Invités Anthony Stewart Head, dans le rôle de Rupert Giles et David Boreanaz, dans le rôle d'Angel
Réalisation Joss Whedon
Scénario Joss Whedon
Diffusion Drapeau des États-Unis États-Unis :

Drapeau de la France France : sur M6

Chronologie
Précédent La Fin des temps, partie 1 Buffy contre les vampires, Saison huit Suivant
Liste des épisodes

La Fin des temps, partie 2 est le dernier épisode de la saison 7 de la série télévisée Buffy contre les vampires.

Résumé[modifier | modifier le code]

Caleb, que l'on croyait mort, se relève mais finit par être tranché en deux par la faux de Buffy. Angel lui donne alors une amulette qui doit être portée par un champion pourvu d'une âme mais non humain. Angel veut apporter son soutien à Buffy mais la Tueuse préfère qu'il prépare une seconde ligne de défense au cas où elle serait vaincue. Ils se quittent sur de vagues promesses d'avenir. Buffy va ensuite trouver Spike, celui-ci se montrant jaloux du fait que Buffy ait embrassé Angel. Il réclame aussi, et obtient, l'amulette. Spike ne peut cependant pas en vouloir bien longtemps à Buffy et ils passent la nuit dans les bras l'un de l'autre. Durant la nuit, La Force tente de briser moralement Buffy en la renvoyant, lors d’une dernière joute verbale, au combat sans espoir qui l’attend et surtout à sa situation de Tueuse, désespérément, inévitablement seule. Cette conversation donne à Buffy une idée qui, elle l’assure à une troupe plus unie que jamais, peut les mener vers la victoire : activer toutes les Tueuses Potentielles dans le monde.

Le lendemain, tout le groupe se rend au lycée de Sunnydale. Willow a pour tâche d'accomplir le rituel qui libérera les pouvoirs de la faux et les transmettra à toutes les potentielles à travers le monde alors que Buffy, Spike, Faith et les potentielles descendent au sous-sol ouvrir la Bouche de l'Enfer. Alex et Dawn, Giles et Robin Wood, et Anya et Andrew ont quant à eux la charge de stopper les Turok-Han qui arriveraient à la surface. Des milliers de Turok-Han se lancent à l'assaut des Tueuses, qui sont désormais activées, et un titanesque combat s'engage. Malgré leur vaillance, les Tueuses semblent d'abord débordées par le nombre, plusieurs tombant sous les coups des vampires qui commencent à gagner la surface. Ainsi, Wood est gravement blessé et Anya est coupée en deux par un Bringer qui lui assène un coup par-derrière. L'amulette de Spike commence alors à le brûler car elle canalise la lumière solaire pour détruire les Turok-Han. Le sol commence à trembler et les Tueuses battent en retraite. Buffy tient à rester avec Spike mais il finit par la convaincre de partir et est entièrement consumé, en riant, par l'amulette qui détruit tous les vampires ainsi que la Bouche de l'Enfer.

Tous les survivants du groupe fuient Sunnydale à bord d'un bus scolaire. La ville finit par s'effondrer, formant un gigantesque cratère. Andrew annonce à Alex la mort d'Anya et le réconforte en lui disant qu'elle est morte en lui sauvant la vie. Faith semble se résigner à la mort de Wood mais celui-ci ouvre brusquement les yeux, surprenant la jeune femme. Tout le groupe contemple alors le cratère et Buffy commence à esquisser un sourire, réalisant qu'elle n'a plus à porter le poids du monde sur ses épaules et qu'elle va pouvoir enfin avoir une vie « normale ».

Production[modifier | modifier le code]

Joss Whedon évoque un tournage très difficile en raison de l'emploi du temps de certains acteurs qui ne lui laissait que peu de temps pour tourner leurs scènes (David Boreanaz, notamment, n'était disponible que sept heures) et d'un timing très serré. Il a dû faire appel à David Solomon pour l'aider à tourner plusieurs scènes du combat final et a fini le tournage dans un état d'épuisement avancé[1]. En revanche, Whedon s'est montré particulièrement impressionné par la qualité des effets spéciaux réalisés par Zoic Studios, une société nouvellement créée employant des effets visuels qui étaient inimaginables à l'époque du début de la série[1].

Références internes[modifier | modifier le code]

La remarque de Giles sur le fait que le monde est définitivement condamné fait écho à celle de l'épisode Bienvenue à Sunnydale.

Statut particulier de l'épisode[modifier | modifier le code]

Cet épisode, en tant que dernier de la série, revêt une importance particulière, notamment sur le plan narratif. Il a remporté le Visual Effects Society Award des meilleurs effets visuels pour une série télévisée en 2004[2], et a été nommé pour les Emmy Awards 2003 dans la catégorie Meilleurs effets visuels pour une série[3] ainsi que pour le prix Hugo 2004 dans la catégorie Meilleure série ou court-métrage[4].

Buffy tue Caleb et finit par déjouer les plans de la Force en partageant ses pouvoirs avec toutes les Tueuses Potentielles du monde, grâce au sortilège lancé par Willow. Spike, investi des pouvoirs du talisman que Lilah Morgan a donné à Angel dans l'épisode Une vraie famille, se sacrifie pour détruire la Bouche de l'Enfer et, par la même occasion, la ville de Sunnydale tout entière. Anya trouve également la mort lors du combat final, Joss Whedon expliquant à ce sujet qu'il tenait à ce que, en dehors de la mort parfaite de Spike, l'un des autres personnages principaux meure également, mais d'une mort plus brutale, et que cela ne pouvait être qu'Anya car il n'aurait pas pu terminer la série sur une note d'espoir s'il avait tué l'un des quatre membres originels du Scooby-gang ou Dawn[1].

La rédaction d'Entertainment Weekly le classe à la 12e place des meilleurs épisodes des séries de Whedon, avec en commentaire : « Pas aussi émouvant que L'Apocalypse ni aussi culotté que L'Ultime Combat, il vous apporte néanmoins le mélange de chaud au cœur et de larmes que vous voulez d'un final »[5]. Brian Ford Sullivan, du site Futon Critic, classe l'épisode à la 50e place des meilleurs épisodes de séries télévisées de 2003[6]. Samuel Roberts, du magazine SciFiNow, le classe à la 5e place des meilleurs épisodes de la série, soulignant que « c'est exactement le genre de final à gros budget dont la série avait besoin » avec « quelques moments poignants et des effets spéciaux impressionnants »[7]. Lors d'un sondage organisé en 2012 par la chaîne Syfy, les téléspectateurs l'ont classé à la 6e place des meilleurs épisodes de la série[8].

Noel Murray, du site A.V. Club, affirme que l'épisode est « formidable » mais qu'il aurait pu être encore meilleur si « la saison entière avait été planifiée plus soigneusement »[9]. Les rédacteurs de la BBC évoquent un « fantastique chant du cygne » et une bataille finale qui est une tentative « étonnamment réussie » de lorgner du côté du « Seigneur des anneaux avec un budget télévisé »[10]. Et Mikelangelo Marinaro, du site Critically Touched, lui donne la note de A-, estimant qu'il aurait mérité d'être divisé en deux parties et qu'il est imparfait dans sa « résolution de l'intrigue » mais qu'il est « une totale réussite sur le plan de la thématique et du divertissement pur »[11].

Analyse[modifier | modifier le code]

Le thème du partage et de la transmission du pouvoir, récurrent durant toute la saison, est particulièrement présent dans ce dernier épisode. Il est notamment symbolisé par l'image des Tueuses se passant la faux au cœur du combat[1]. La scène montrant toutes ces jeunes femmes, s'apprêtant à devenir ensemble des Tueuses, en train de faire couler leur sang ensemble au-dessus de la Bouche de l'Enfer s'inscrit dans le même schéma tout en étant une métaphore de la menstruation[1]. Dans son essai sur l'héroïsme dans la série, Jacqueline Lichtenberg met en avant le fait que Buffy devient véritablement héroïque en renonçant à être l'élue unique, elle « rejette le destin choisi pour elle par le Conseil des Observateurs » et « atteint finalement son but de devenir normale, non en changeant sa propre nature, mais, au contraire, en rendant les autres comme elle »[12].

Joss Whedon avait également une idée très précise du dernier plan de l'épisode, avec un gros plan sur Buffy montrant l'ébauche d'un sourire. Il symbolise, de même que la métaphore du gâteau plus tôt dans l'épisode, le début de l'espoir et la marche en avant, signifiant que, même si la série se termine, l'histoire continue[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités au générique[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en début d'épisode[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en fin d'épisode[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Intégrale de la saison 7, disque 6, commentaire audio de l'épisode
  2. Palmarès des VES Awards 2004
  3. Palmarès complet des Emmy Awards 2003 sur IMDb
  4. Nominations au Prix Hugo 2004
  5. (en) « 25 Best Whedonverse Episodes », Entertainment Weekly (consulté le 21 octobre 2011)
  6. (en) Brian Ford Sullivan, « The 50 Best Episodes of 2003 - #50-41 », sur The Futon Critic (consulté le 18 avril 2012)
  7. (en) Samuel Roberts, « Top 10 Best Buffy Episodes », SciFiNow (consulté le 18 novembre 2012)
  8. (en) « SyFy’s Top 20 Buffy Episodes Ever », sur buzzpatrol.com (consulté le 31 mai 2013)
  9. (en) Noel Murray, « Chosen Review », sur A.V. Club (consulté le 25 octobre 2012)
  10. (en) « Chosen - Review », sur BBC (consulté le 25 octobre 2012)
  11. (en) Mikelangelo Marinaro, « Chosen », sur criticallytouched.com (consulté le 10 mai 2013)
  12. Jacqueline Lichtenberg, Victim Triumphant, dans Glenn Yeffeth, Five Seasons of Angel, BenBella, 2004, p. 135, ISBN 1-932100-33-4.

Lien externe[modifier | modifier le code]