Cinquième circonscription du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la politique en France image illustrant le Nord
Cet article est une ébauche concernant la politique en France et le Nord.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La cinquième circonscription du Nord est l'une des 21 circonscriptions législatives françaises que compte le département du Nord. Elle est représentée dans la XIVe législature par Sébastien Huyghe, député UMP. Son suppléant est Philippe Waymel.

Description géographique et démographique[modifier | modifier le code]

La cinquième circonscription du Nord est situé à la périphérie de l'agglomération lilloise. Située entre celle-ci et le Pas-de-Calais, la circonscription est centrée autour de la ville de Seclin et est principalement péri-urbaine. Elle a d'abord été délimitée par le découpage électoral de la loi n°86-1197 du 24 novembre 1986 [1], et regroupait les divisions administratives suivantes[2] : cantons d'Haubourdin, Seclin-Nord et Seclin-Sud.

Lors du recensement général de la population en 1999, réalisé par l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE)[3], la population totale de cette circonscription est estimée à 123 851 habitants[4],[5].

Depuis l'adoption de l'ordonnance n° 2009-935 du 29 juillet 2009, ratifiée par le Parlement français le 21 janvier 2010, elle est composée des divisions administratives suivantes : cantons de La Bassée, Haubourdin (sauf la commune de Loos), Seclin-Nord et Seclin-Sud.

Description politique[modifier | modifier le code]

La cinquième circonscription du Nord fut longtemps considérée comme un fief de la gauche du fait de sa sociologie ouvrière, coincée entre le bassin minier et la ville de Lille : ainsi, Seclin, principale ville de la circonscription, est dotée d'une municipalité communiste. Cela explique qu'elle soit restée à gauche lors de la vague bleue de 1993, et que Martine Aubry s'y imposa facilement, avec 60 % des voix, en 1997.
Cependant, les législatives de 2002 marquèrent un tournant dans la vie politique de la circonscription, puisqu'elles virent la victoire de son concurrent de droite par 1 044 voix d'avance, soit 51,09 % des suffrages. Ce glissement à droite de la circonscription a été confirmé à la présidentielle de 2007, puisque Nicolas Sarkozy s'y est imposé par 52,53 % des voix, à peine moins que son score national de 53,09 % ; et par la réélection de Sébastien Huyghe aux législatives.

Historique des députations[modifier | modifier le code]

Députés de la circonscription élus à l'Assemblée nationale pour les législatures de la Ve République v · d · m )
Législature Début de mandat Fin de mandat Député Parti politique Observations
Ire Georges Brice UNR Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Charles de Gaulle.
IIe Arthur Notebart PS
IIIe Arthur Notebart PS Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Charles de Gaulle.
IVe Arthur Notebart PS
Ve Arthur Notebart PS
VIe Arthur Notebart PS Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par François Mitterrand.
VIIe Arthur Notebart PS
VIIIe Arthur Notebart PS Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par François Mitterrand.
IXe Denise Cacheux[6] PS[6]
Xe Bernard Davoine[7],[8] PS[7],[8] Mandat écourté à la suite d'une dissolution parlementaire décidée par Jacques Chirac.
XIe Martine Aubry[9],[10] PS[9],[10] Député jusqu'au (nommée ministre)[11]
XIIe Sébastien Huyghe[12],[13] UMP[12],[13]
XIIIe Sébastien Huyghe[14],[15] UMP[14],[15] Conseiller régional
XIVe Sébastien Huyghe[16] UMP[16]


Historique des élections[modifier | modifier le code]

Voici la liste des résultats des élections législatives dans la circonscription depuis le découpage électoral de 1986[1] :

Élections de 1988[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 1988 ont eu lieu les dimanches 5 et 12 juin 1988.

2e tour des élections de 1988
Candidat Parti % Voix
Denise Cacheux PS A compléter A compléter
Marcel Deraedt RPR A compléter A compléter


Le taux d'abstention fut de ? % au premier tour, et de ? % au deuxième tour.

Élections de 1993[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 1993 ont eu lieu les dimanches 21 et 28 mars 1993.

2e tour des élections de 1993 [8]
Candidat Parti % Voix
Bernard Davoine PS 50,14 % 25 003
Marcel Deraedt RPR 49,86 % 24 863


Le taux d'abstention fut de 29,66 % au premier tour, et de 30,57 % au deuxième tour[8].

Élections de 1997[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 1997 ont eu lieu les dimanches 25 mai et 1er juin 1997.

2e tour des élections de 1997 [17],[10]
Candidat Parti % Voix
Martine Aubry PS 60,81 % 32 475
Jacques Donnay RPR 39,19 % 20 932


Le taux d'abstention fut de 28,91 % au premier tour, et de 28,1 % au deuxième tour[17],[10].

Élections de 2002[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2002 ont eu lieu les dimanches 9 et 16 juin 2002.

2e tour des élections de 2002 [13],[18]
Candidat Parti % Voix
Sébastien Huyghe UMP 51,09 % 24 493
Martine Aubry PS 48,91 % 23 449


Le taux d'abstention fut de 37,53 % au premier tour, et de 39,42 % au deuxième tour[13],[18].

Élections de 2007[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2007 ont eu lieu les dimanches 10 et 17 juin 2007.

2e tour des élections de 2007 [15]
Candidat Parti % Voix
Sébastien Huyghe UMP 50,73 % 25 387
Brigitte Parat PS 49,27 % 24 657


Le taux d'abstention fut de 40,45 % au premier tour, et de 41,49 % au deuxième tour[15].

Élections de 2012[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2012 ont eu lieu les dimanches 10 et 17 juin 2012.

2e tour des élections de 2012[16]
Candidat Parti % Voix
Sébastien Huyghe UMP 51,43 % 27 131
Alain Cacheux PS 48,57 % 25 626


Le taux d'abstention fut de 41,30 % au premier tour, et de 43,20 % au deuxième tour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Loi relative à la délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés, surnommée redécoupage Pasqua (du nom de Charles Pasqua, ministre de l'intérieur en 1986) : « Publication au JORF du 25 novembre 1986 », sur http://www.legifrance.gouv.fr/, site du service public de la diffusion du droit en France (consulté le 14 juillet 2007). Cette loi crée en outre 86 nouvelles circonscriptions législatives en France, leur nombre total passant de 491 à 577.
  2. « Circonscriptions électorales du Nord et divisions administratives associées », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 14 juillet 2007)
  3. Résultats du recensement de 1999 : « Tableaux et Analyses de la première circonscrition du Nord (Pour la population totale, consulter la page POP1) », sur http://www.insee.fr, site de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (consulté le 14 juillet 2007) [PDF].
  4. « La population des circonscriptions électorales (Recensement de 1999) », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 14 juillet 2007)
  5. Ce qui fait que la circonscription était sous-représentée par rapport à la moyenne nationale (voir la carte de représentativité des circonscriptions législatives françaises), la représentativité théorique par circonscription étant de 105 600 habitants.
  6. « Liste alphabétique des députés de la IXe législature 1988-1993 (groupe politique, département) », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 20 juin 2007)
  7. « Liste alphabétique des députés de la Xe législature 1993-1997 (groupe politique, département) », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 21 juillet 2007)
  8. a, b et c « Législatives de 1993 : Circonscriptions du Nord (59) », sur http://elections.figaro.net/popup_2004/accueil.html, historique des scrutins organisés depuis 1989, site du journal Le Figaro (consulté le 21 juillet 2007)
  9. « Liste des députés par département de la XIe législature », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 10 juin 2007)
  10. a, b et c « Législatives de 1997 : Circonscriptions du Nord (59) », sur http://elections.figaro.net/popup_2004/accueil.html, historique des scrutins organisés depuis 1989, site du journal Le Figaro (consulté le 21 juillet 2007)
  11. Fiche de Martine Aubry sur le site de l'Assemblée nationale
  12. « Liste des députés par département de la XIIe législature », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 18 juillet 2007)
  13. a, b et c « Résultats des élections législatives de 2002 : Nord (59) -- cinquième circonscription (résultats officiels) », sur http://www.interieur.gouv.fr, site officiel du Ministère de l'Intérieur français (consulté le 18 juillet 2007)
  14. « Liste des députés par département de la XIIIe législature », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 18 juillet 2007)
  15. a, b et c « Résultats des élections législatives de 2007 : Nord (59) -- cinquième circonscription (résultats officiels) », sur http://www.interieur.gouv.fr, site officiel du Ministère de l'Intérieur français (consulté le 18 juillet 2007)
  16. a et b « Résultats des élections législatives de 2012 : Nord (59) -- cinquième circonscription (résultats officiels) », sur http://www.interieur.gouv.fr, site officiel du Ministère de l'Intérieur français (consulté le 19 mai 2013)
  17. a et b « Résultats des élections de la XIe législature dans le département du Nord », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 21 juillet 2007)
  18. a et b « Résultats des élections de la XIIe législature dans le département du Nord », sur http://www.assemblee-nationale.fr, site de l'Assemblée nationale française (consulté le 21 juillet 2007)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]