Stade du Commandant Bougouin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stade vélodrome

Stade du Commandant Bougouin
Image dans Infobox.
Généralités
Noms précédents
Stade Vélodrome
Surnom
Le vélodrome
Adresse
10 rue Alphonse Guérin 35000 RennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Rennes, Ille-et-Vilaine
Flag of France.svg France
Construction et ouverture
Construction
Ouverture
Architectes
Emmanuel Le Ray (construction) (-), Marcel Bodénez (d) (rénovation) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Rénovation
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Ville de Rennes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Administration
Ville de Rennes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipement
Surface
Capacité
5 000[1]
Patrimonialité
Recensé à l'inventaire généralVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Ille-et-Vilaine
voir sur la carte d’Ille-et-Vilaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Rennes
voir sur la carte de Rennes
Red pog.svg

Le Stade du Commandant Bougouin, aussi appelé Stade vélodrome, est un stade municipal situé dans le quartier Alphonse Guérin à Rennes.

Cette enceinte est utilisée conjointement par le REC rugby qui évolue en Nationale (depuis 2022) et par le Stade rennais rugby, club féminin de rugby à XV, qui joue actuellement en Élite 1.

Historique[modifier | modifier le code]

Inauguré en 1924, la construction du stade est décidée par le maire Jean Janvier, la conception en est confiée à Emmanuel Le Ray, architecte de la ville de Rennes de 1895 à 1932[2]. Le devis, établi en 1922 par l'architecte, prévoit la construction d'une grande piscine, finalement construite rue Gambetta (actuelle piscine Saint-Georges), de bains-douches et de terrains de jeux[2].

La ville avait acquis le terrain en 1921, sur lequel se trouvait déjà un vélodrome, le « vélodrome Laënnec », pour y construire un stade municipal destiné aux activités sportives et à la jeunesse[3].

Bien que suscitant des oppositions dans la ville, le projet voit le jour, inauguré en par la fête de la Fédération féminine française de gymnastique, il accueille la première fête de la jeunesse, à l’été 1925[3]. D'une superficie de 25 000 m2, ce grand complexe dispose de toutes les installations modernes de l'époque. Il comprend une piste cycliste qui entoure une piste d'athlétisme, un terrain de football au centre, deux courts de tennis, des agrès de gymnastique, mais aussi des bains-douches et des vestiaires situés sous les tribunes[2]. Il peut accueillir 2 000 personnes sous les tribunes couvertes et 8 000 spectateurs autour du stade[2].

En 1957, le Stade vélodrome est renommé Stade du Commandant Bougouin, ancien commandant de la compagnie des pompiers de Rennes et professeur de gymnastique des écoles municipales, décédé le [4].

Les tribunes et les vestiaires du stade, ainsi que le mur de clôture, sont reconstruits en 1964 sur les plans de l'architecte communal Marcel Bodénez[2].

En 1987, le Stade Commandant Bougouin accueille le Centre Louison-Bobet, voué à la formation des jeunes coureurs[3].

Le stade a subi de récents travaux. Durant l'été 2014 et jusqu'à fin octobre, le gazon, la terre et le système d'arrosage automatique ont été retirés et remplacés.

Événements[modifier | modifier le code]

Cyclisme[modifier | modifier le code]

De 1933 à 1970, les arrivées d'étapes du Tour de France à Rennes sont jugées au Stade Vélodrome[5].

Année Étape Distance Vainqueur d'étape Leader du classement général
1933 La Rochelle - Rennes (21e étape) 266 Jean Aerts Georges Speicher
1937 La Roche-sur-Yon - Rennes
(18e étape (b))
172 Paul Chocque Roger Lapébie
1939 Vire - Rennes (2e étape (b)) 120 Éloi Tassin Jean Fontenay
1951 Caen - Rennes (6e étape) 182 Édouard Muller Roger Lévêque
1952 Brest - Rennes (1er étape) 246 Rik Van Steenbergen Rik Van Steenbergen
1959 Rouen - Rennes (5e étape) 286 Jean Graczyk Robert Cazala
1963 Rouen - Rennes (5e étape) 285 Antonio Bailetti Seamus Elliott
1970 Angers - Rennes (3e étape (b)) 140 Marino Basso Italo Zilioli

Football[modifier | modifier le code]

Le , le TA Rennes, club de Division d'Honneur, réalise un des exploits du 8e tour de la Coupe de France sur la pelouse du stade vélodrome en éliminant le FC Nantes, club de Ligue 2 et triple vainqueur de l'épreuve (1979, 1999, 2000), par 4 tirs au but à 3, (2-2 après prolongations)[6]. Le TA Rennes joue également le tour suivant (32e de finale) à domicile mais s'incline le aux tirs au but (4-5) contre l'US Quevilly, futur finaliste de la compétition[7],[8].

Le , le FC Guichen, club de National 3, reçoit le Stade Malherbe Caen, club de Ligue 2, à domicile au stade vélodrome de Rennes en 32e de finale de la Coupe de France[9]. Devant un public venu nombreux, les bretilliens, logiquement dominés dans le jeu, s'inclinent 2 buts à 1[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Coupe de France : effervescence à Guichen, le Petit Poucet breton », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le )
  2. a b c d et e Notice no IA35027186, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne. « Vélodrome, puis stade vélodrome, dit le Vélodrome ou stade Alphonse-Guérin, actuellement stade Commandant-Bougouin », sur patrimoine.bzh (consulté le )
  3. a b et c « La petite histoire du vélodrome (stade Commandant Bougouin) », sur assoalphonseguerin.free.fr, (consulté le )
  4. « Commandant Bougouin Qui êtes-vous ? », sur assoalphonseguerin.free.fr, (consulté le )
  5. « Le Tour de France à Rennes et Fougères en dates », sur www.ouest-france.fr, Ouest France, (consulté le )
  6. « Coupe de France: exploit de la TA Rennes qui élimine le FC Nantes », sur www.lepoint.fr, Le Point, (consulté le )
  7. « Match de coupe de France au stade du Commandant Bougouin : modification des conditions de circulation », sur rennes.maville.com, Ouest France, (consulté le )
  8. « Coupe de France. La TA Rennes cède aux tirs au but face à Quevilly », sur www.ouest-france.fr, Ouest France, (consulté le )
  9. Gilles Le Morvan, « Coupe de France : Guichen se délocalisera au Vélodrome de Rennes pour affronter Caen », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  10. « Coupe de France. Guichen tombe avec les honneurs face au SM Caen », sur www.ouest-france.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :