Coupe du monde de rugby à XV 2023

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coupe du monde 2023
de rugby à XV
Description de l'image Logo Rugby World Cup France 2023.png.
Généralités
Sport Rugby à XV
Organisateur(s) World Rugby
Édition 10e
Lieu(x) Drapeau : France France
Date du au
Participants 20 équipes (phase finale)
Matchs joués 48
Site(s) 9 stades
Site web officiel rugbyworldcup.com/2023

Palmarès
Tenant du titre Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud (3)

Navigation

La Coupe du monde de rugby à XV 2023 qui aura lieu en France, est la dixième édition de cette compétition disputée tous les quatre ans depuis 1987. La France organise la Coupe du monde pour la seconde fois, après celle de 2007. Ce sera également la quatrième édition avec des matches disputés en France après celle de 1991 et de 1999, respectivement organisées par l'Angleterre et le Pays de Galles.

Préparation de l'événement[modifier | modifier le code]

Désignation du pays hôte[modifier | modifier le code]

L'Afrique du Sud, l'Irlande et la France étaient candidates pour organiser la Coupe du monde 2023[1] après que l'Italie, un temps candidate, eut finalement renoncé. Le 15 novembre 2017, la France est élue pays hôte à l'issue d'un vote organisé lors de la réunion World Rugby de Londres. Elle devance l'Afrique du Sud au deuxième tour par 24 voix contre 15[2].

Résultats du choix du pays organisateur
Nations candidates Note de satisfaction après étude du dossier 1er tour 2e tour
Drapeau de la France France 75,88 % 18 24
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 78,97 % 13 15
Drapeau : Irlande Irlande et Irlande du Nord 72,25 % 8 -
Total des suffrages exprimés 39 39

Comité d'organisation[modifier | modifier le code]

En 2018, un groupement d'intérêt public est créé pour organiser la compétition en France. Jacques Rivoal, ancien président de Volkswagen France, est nommé président tandis que Claude Atcher, directeur du comité de candidature, devient directeur du comité d'organisation[3]. Sébastien Chabal est lui nommé président du comité des joueurs chargé d'améliorer l'expérience des joueurs et des équipes engagées[4].

En 2019, la Fédération française de rugby choisit 27 personnes ambassadrices pour l'organisation du tournoi en France. Leur objectif est de « convaincre leur réseau de faire partie de la grande fête »[5].

Villes et stades[modifier | modifier le code]

Saint-Denis Marseille Décines-Charpieu
Stade de France Stade Vélodrome Stade des Lumières[N 1]
Capacité : 80 056 Capacité : 67 404 Capacité : 59 186
Coup d'envoi.jpg Stade Vélodrome 1.jpg Parc OL.jpg
Villeneuve-d'Ascq Bordeaux
Stade Pierre-Mauroy Stade Atlantique[N 1]
Capacité : 50 095 Capacité : 42 115
Grand Stade Lille Métropole LOSC first match.JPG Bordeaux Larnaca Nouveau Stade 4.jpg
Saint-Étienne Nantes
Stade Geoffroy-Guichard Stade de la Beaujoire - Louis Fonteneau
Capacité : 41 965 Capacité : 35 322
Stade Geoffroy-Guichard - Saint-Etienne (10-11-2013).jpg Stade de la Beaujoire.jpg
Nice Toulouse
Stade Riviera[N 1] Stadium de Toulouse
Capacité : 34 615 Capacité : 33 150
Allianzcoupdenvoi.jpg Ticket Stade.Toulousain-Biarritz olympique 07092008.JPG

Qualifications[modifier | modifier le code]

La France est qualifiée en qualité de pays organisateur. Les douze équipes classées aux trois premières places de leur groupe lors de la Coupe du monde 2019 sont directement qualifiées.

World Rugby précise en le processus de qualification[6]. Pour accompagner les douze nations automatiquement qualifiées, sept des huit places restantes seront attribuées à l'issue de tournois de qualification continentaux et transcontinentaux ; enfin, en , un tournoi toutes rondes mettra aux prises quatre sélections pour l'ultime chance de participer. En détail, Rugby Europe et les deux Amériques produiront deux sélectionnés chacun tandis que l'Océanie et la Coupe d'Afrique de rugby un chacun, un barrage entre l'Océanie et l'Asie donnera le septième qualifié. Un repêchage concernera la troisième meilleure équipe des Amériques, la troisième du championnat de Rugby Europe, la finaliste de la Coupe d'Afrique et le perdant du barrage Asie-Océanie.

Équipes qualifiées
10e participation sauf mention, q passage par les qualifications, T tenante du titre
Carte Europe
(Rugby Europe)
Amérique du Sud
(Sudamérica Rugby)
Afrique
(Rugby Afrique)
Océanie
(Oceania Rugby)
Amérique du Nord, Antilles et Caraïbes
(Rugby Americas North)
Asie
(Asia Rugby)

Phase finale[modifier | modifier le code]

Règlement[modifier | modifier le code]

Au Premier tour les équipes sont réparties dans 4 poules de 5 équipes. Le format est celui d'un mini-championnat : dans chaque poule chaque équipe joue un match contre toutes les autres équipes de la poule et se voit attribuer un certain nombre de points en fonction de l'issue du match.

Les tours suivants sont à élimination directe.

Attribution des points[modifier | modifier le code]

  • Victorie ou forfait de l’équipe adverse : 4 points ;
  • Match nul ou match annulé : 2 points ;
  • Défaite ou forfait : 0 point ;

De plus, des points bonus peuvent être attribués comme suit :

  • Bonus offensif (1 point) : au moins 4 essais marqués (quelle que soit l'issue du match) ;
  • Bonus défensif (1 point) : défaite avec un écart maximun de 7 points.

Une équipe défaite peut cumuler les deux types de bonus lors d'un même match.

Règles de classement[modifier | modifier le code]

Les équipes sont ensuite classées dans leur poule selon les critères suivants (dans l'ordre) :

  1. le plus grand nombre de points marqués à l'issue de tous les matches de poule ;
  2. en cas d'égalité de points, le vainqueur du match ayant opposé les équipes concernées ;
  3. la meilleure différence de points terrain, marqués et concédés lors de tous les matches disputés au sein de la poule ;
  4. la meilleure différence entre les essais marqués et concédés lors de tous les matches de poule ;
  5. l'équipe ayant marqué le plus grand nombre de points terrain lors de tous les matches de poule ;
  6. l'équipe ayant marqué le plus grand nombre d'essais lors de tous les matches de poule ;

En cas d'égalité à trois ou plus, on détermine le premier grâce aux critères ci-dessus, puis on reprend au début pour déterminer le deuxième.

Les deux premiers de chaque poule accèdent à la phase à élimination directe, le premier d'une poule rencontrant le deuxième de la poule voisine (A vs B et C vs D). Premier et deuxième d'une même poule ne peuvent s'affronter à nouveau avant la finale ou le match pour la troisième place.

Matches nuls lors de la phase à élimination directe[modifier | modifier le code]

En cas de nul à I’issue du temps réglamentarie, il se joue prologations de dix minutes.

En cas de nul à I’issue de ces deux prolongations, il y a deux autres prologations à « mort subite » de dix minutes.

Calendrier[modifier | modifier le code]

Premier tour[modifier | modifier le code]

Tirage au sort[modifier | modifier le code]

Le tirage au sort a lieu le 30 novembre 2020 à Paris. Les équipes sont réparties en cinq chapeaux de quatre équipes.

Phase à élimination directe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Nom utilisé lors des compétitions internationales majeures lorsque ces compétitions interdisent l'usage du naming.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « RWC 2023 host selection process builds momentum », World Rugby (consulté le 4 octobre 2016)
  2. « Rugby : la France déjoue les pronostics et organisera la Coupe du monde en 2023 », lemonde.fr (consulté le 15 novembre 2017)
  3. « Coupe du monde 2023 : Rivoal nommé président, Atcher directeur », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 26 mai 2018)
  4. « Coupe du monde - Chabal président du comité des joueurs pour 2023 », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 27 mai 2018)
  5. Thibault Perrin, « Une liste de 27 ambassadeurs de la Coupe du monde 2023 dévoilée par la FFR », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le 14 octobre 2019).
  6. (en) « World Rugby unveils qualification format for 2023 World Cup », sur espn.co.uk, . (consulté le 15 juin 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]