Stade Marcel-Tribut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Stade Marcel Tribut
Image dans Infobox.
Dunkerque - Pacy/Eure saison 2007-2008 (1-0)
Généralités
Surnom
Stade Tribut
Nom complet
Stade Marcel Tribut
Adresse
Construction et ouverture
Ouverture
Rénovation
1957-1967, 2018-2022
Extension
2018-2022
Démolition
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Ville de Dunkerque
Équipement
Surface
Capacité
4 200 places puis 5 000 à 8 000 places en 2022
Tribunes
2
Affluence record
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Hauts-de-France
voir sur la carte des Hauts-de-France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Nord-Pas-de-Calais
voir sur la carte du Nord-Pas-de-Calais
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Nord
voir sur la carte du Nord
Red pog.svg

Le stade Marcel Tribut est un stade de football situé à Dunkerque (Nord). Son club résident est l'USL Dunkerque. Initialement de 1 200 places, le stade a subi plusieurs transformations et pouvait accueillir dans le passé jusqu'à 12 000 personnes. En 2021, après reconstruction, le stade Tribut nouvelle génération pourra accueillir entre 5000 et 8000 spectateurs.

Le stade doit son nom à Marcel Tribut qui est considéré comme l’âme du football dunkerquois. Cet employé du port revenu d’Écosse avec le football dans sa valise a accompagné durant plusieurs décennies le développement du football dunkerquois[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La naissance du stade[modifier | modifier le code]

La ville de Dunkerque souhaite dès 1927 créer un terrain de sport en entrée de la ville. Pour ce faire, la Ville loue un terrain de trois hectares au ministère de la Guerre et le rétrocède au plus important club sportif de l’époque - l’Union Racing Dunkerque Malo (URDM) - pour qu’il construise le stade et l’exploite. Présidée par Marcel Tribut et riche de 1 400 membres, l’URDM se partage à l’époque entre la pratique du football et du rugby sur le stade de la Victoire.
Une fois les subventions trouvées auprès de l'Etat et de la ville de Dunkerque, l’URDM construit le "Parc des Sports du square Jacobsen" qui deviendra rapidement le stade Marcel-Tribut. Il est inauguré le en présence de Charles Valentin, maire, Henri Jooris, président de la ligue du Nord. L'équipement s'étend sur une surface de trois hectares et possède une tribune de 1200 places. Il est ouvert à la pratique du football, du rugby et de l’athlétisme en étant doté d’une piste de 400 mètres.

Un nouveau Stade Tribut après-guerre[modifier | modifier le code]

Détruit en grande partie durant la Seconde Guerre mondiale, le club, devenu entretemps OD en 1934, puis USD en 1954, cède ses dommages de guerre à la Ville qui devient alors propriétaire du stade Tribut.le nouveau stade Tribut est reconstruit entre 1956 et 1967.

Le stade est composé de deux tribunes centrales. Une tribune « honneur » qui accueille public, bureaux, salles et vestiaires et la seconde tribune « debout » a été réalisée dans les années 1960.

Le stade dispose de 12 000 places qui furent remplies notamment lors des derby avec le RC Lens ou encore le LOSC mais aussi lors des grands match contre l'Olympique lyonnais en ¼ de finale de la Coupe de France en 1971 (deux défaites 3-1 puis 3-2 au match retour) mais aussi contre l'Olympique de Marseille en D2 (2-2, devant 7 300 spectateurs).

Pour la saison 2008-2009, des loges VIP ont été installées entre la tribune assise et la salle de tennis.

Panorama du stade Tribut de Dunkerque lors du match de coupe de France USL Dunkerque - ESTAC, le .

Projet de Rénovation de Marcel Tribut[modifier | modifier le code]

Le stade se fait vieillissant, en raison des normes de sécurité, le nombre de places aujourd'hui n'est que de 3.000 places, la butte étant dangereuse ainsi que le bas de la tribune debout. Dans sa configuration de 3.000 places assises, le stade était à guichets fermés lors de la réception de Rennes le en Coupe de France. Des travaux sont prévus à partir de et doivent durer jusqu'en 2022. Ils prévoient la suppression de la butte et de la tribune debout (côté route) pour laisser la place à de nouvelles tribunes pour accroître la capacité à 5.000 places, répondant aux normes de Ligue 2 et avec la capacité technique de l'étendre à 8.000 en installant des tribunes derrières les buts. La piste d'athlétisme sera supprimée afin de créer un stade "à l'anglaise" avec des tribunes au plus près de la nouvelle pelouse [2].

Le projet de rénovation du stade est portée par la Communauté urbaine de Dunkerque (CUD) pour un coût total d'environ 14 millions d'euros. L'objectif de la rénovation est de moderniser les infrastructures du club avec l'installation d'une pelouse hybride, des vestiaires et des bureaux neufs et de nouveaux espaces de réception pour les partenaires. L'ouvrage qui se distingue par un ouvrage elliptique aux formes fluides et simples, avec un rideau de lames de bois permettra également d'embellir l’entrée de l’agglomération [3].

La restructuration architecturale du site a été dessiné par le cabinet d’architectes dunkerquois Sockeel associé au cabinet lillois OLGAA.

La déconstruction du stade débute en [4] et doit permettre au club d’avoir un nouvel équipement sportif pour sa montée en Ligue 2 BKT. La nouvelle enceinte, qui devrait être livrée dans le courant 2022, comptera alors une cinquantaine de places réservées aux personnes à mobilité réduite, 138 places partenaires, 15 loges modulables – dont une loge présidentielle – et un salon de 350 m² et un large parvis déambulatoire, permettant la circulation jusqu'aux tribunes[5].

Les travaux s'étalent de l'été 2017 à 2022. Ils s'échelonnent comme suit [6]

Date prévue Description
Été 2017 Installation d'un terrain synthétique (annexe) neuf
Fin Installation d'une pelouse hybride (naturelle/synthétique) sur le terrain principal
- Destruction de la vieille tribune Sud, puis reconstruction de la nouvelle
- Destruction de la vieille tribune Nord, puis reconstruction de la nouvelle
Début 2022 Livraison du stade neuf

Le , la nouvelle tribune honneur est inaugurée à l'occasion de la rencontre face à Football Bourg-en-Bresse Péronnas 01 défaite des maritimes sur le score de 3 - 4.

Records d'affluence[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Site officiel de l'USL Dunkerque
  • Dunkerque, l'histoire de son football : 1899-1963 de Marc Burnod
  • 100 ans de football à Dunkerque : 1909-2009 de Jean-Yves Huysman et Gilbert Hocq

Notes et références[modifier | modifier le code]