René Gallice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
René Gallice
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Forcalquier
Décès (à 80 ans)
Lieu Bordeaux
Période pro. 1936-1955
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1936-1938 Drapeau : France Olympique de Marseille 008 0(0)
1938-1955 Drapeau : France Girondins de Bordeaux 390 (33)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1951 Drapeau : France France 001 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 18 septembre 2015

René Gallice, né le à Forcalquier et mort le , était un footballeur français. Il évoluait au poste de milieu de terrain.

Biographie[modifier | modifier le code]

René Gallice joue notamment en faveur des Girondins de Bordeaux et de l'Olympique de Marseille.

Il remporte le titre de champion de France en 1950 avec les Girondins de Bordeaux, club avec lequel il évolue pendant douze saisons.

Il reçoit une sélection en équipe de France A le 12 mai 1951, lors d'un match amical face à l'Irlande du Nord[1].

Dès juillet 1940, il s'engage dans la France libre, en Palestine et combat avec le bataillon d'infanterie de marine et du Pacifique de la 1re division française libre. Cet engagement ne lui permet pas de remporter la coupe de France 1941 glanée par son club d'alors, les Girondins de Bordeaux. Il joue cependant la finale de coupe de France en 1952 face à l'OGC Nice (finale perdue avec les Girondins 5 buts à 3).

Figures légendaires du football français, René Gallice et son complice Jean Swiatek eurent un célèbre magasin de sport « Gallice et Swiatek » à Bordeaux. Ils seront aussi directeurs sportifs des Girondins de Bordeaux.

Jean et André Gallice, fils de René, furent eux aussi des joueurs professionnels de football.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

Le 25 octobre 2015, lors de la rencontre Bordeaux - Troyes, les supporters des Girondins de Bordeaux baptisèrent du nom de René Gallice le Nouveau Stade de Bordeaux. Les Ultramarines à l'initiative du vote, et appelant à voter pour René Gallice, ont déployé un tifo à sa mémoire et à l'issue un plaidoyer pour le football populaire d'un responsable ultra lors du match, Jean Gallice, un de ses fils, prit la parole et remercia chaleureusement les supporters. Ce nom avait auparavant été choisi par un scrutin populaire à la majorité, conduit lors de la rencontre Bordeaux-Lyon, le 26 septembre 2015, parmi des propositions comme : Stade du Port de la Lune, Stade Claude Bez, Stade Alain Giresse[2].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de René Gallice sur le site de la FFF
  2. « Girondins: Les ultras veulent appeler leur stade René Gallice », sur 20minutes.fr, (consulté le 19 mai 2016)