Rodez Aveyron Football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rodez Aveyron Football
Logo du Rodez Aveyron Football
Généralités
Nom complet Rodez Aveyron Football
Surnoms Le RAF, les Sangs et Or
Noms précédents Stade ruthénois (1929-1993)
Fondation 1929
Statut professionnel Depuis 2019
Couleurs Rouge et jaune
Stade Stade Paul-Lignon
(7 800 places)
Siège Domaine de Vabre
12850 Onet-le-Château
Championnat actuel Ligue 2
Président Drapeau : France Pierre-Olivier Murat
Entraîneur Drapeau : France Laurent Peyrelade
Site web rodezaveyronfootball.com
Palmarès principal
National[1] National (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Localisation du stade Paul-Lignon par rapport à la ville de Rodez.

Le Rodez Aveyron Football est un club français de football fondé en 1929 à Rodez et basé à Onet-le-Château (Aveyron), tout près de la cité ruthénoise. Depuis l’été 2015, le club est entrainé par Laurent Peyrelade[2]. Après 2 saisons en Championnat de National, le club évolue en Ligue 2 à la suite de son titre de champion de National acquis lors de la saison 2018-2019.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine du club[modifier | modifier le code]

Le club est fondé en 1929 sous le nom de Stade Ruthénois par le président Philippe Rosenfeld avec un premier entraîneur-joueur Henri Genet.

Le Stade Ruthénois s'engage, pour la première fois avec la saison 1931-1932, dans un Championnat Première Série de Ligue du Midi.

L'âge d'or du RAF[modifier | modifier le code]

Rodez monte en Division 2 lors de la saison 1988-1989. Cette rentrée en D2 va être suivie d'une descente en échelon inférieur. Le Club remonte dans la foulée et va se maintenir trois saisons de suite.

En 1993, le club change de nom et devient Rodez Aveyron Football. Il est créé en cette même année une section féminine, qui évolue en division 1 féminine depuis 2010.

En 1991, le club se hisse en demi-finale de la Coupe de France. Il est battu 4 à 1 par l'Olympique de Marseille après avoir éliminé des clubs de Division 1 comme le FC Metz ou le FC Sochaux.

La descente aux enfers[modifier | modifier le code]

Le , l'équipe marque à la 85e minute contre Balma lors du dernier match de la saison de CFA2. Rodez pouvait quitter, ce jour-là, les Championnats Nationaux. Ce but le sauve le club d'une descente en DH.

Un club semi-professionnel bien implanté[modifier | modifier le code]

Rodez terminait dans un premier temps premier de son groupe de CFA en 2006 (devant Yzeure), mais ne peut monter en National à la suite d'une décision du CNOSF. En effet, à la fin du championnat Yzeure possède un match de retard, et l'équipe adverse (l'US Orléans) refusant de disputer la rencontre, les Yzeuriens se voient automatiquement attribuer les points de la victoire. Ainsi, c'est finalement Yzeure qui devance Rodez au classement et qui se voit offrir le ticket pour le National[3].

En 2007, le club, champion avec cent points, finit par accéder au National malgré de nouvelles péripéties avec la DNCG qui viendront agiter l'inter-saison. Le club terminera la saison 2007-2008 de National à la 13e place.


L'équipe 2007 à Paul-Lignon contre la réserve du FC Nantes Atlantique

La saison 2008-2009 est marqué par le parcours du club en Coupe de France. Le club se qualifie en effet pour les quarts de finale de la Coupe, grâce à sa victoire à domicile contre le Paris Saint-Germain, alors second du Championnat de France de Ligue 1, mais a cependant perdu le ticket accédant aux demi-finales de cette Coupe de France, contre Rennes, le (0-2).

À la fin de la saison 2010-2011, après avoir été pendant une bonne partie de la saison proche de la zone rouge de relégation, le Rodez Aveyron Football finit à la 18e place sur 21 synonyme de descente en CFA.

La saison 2011-2012 est dicté par la décision d'écarter la montée en National de ses priorités, affirmant à travers son directeur sportif « Nous voulons nous donner du temps ». Le RAF finira second de son groupe.

La saison 2012-2013 honore un début de saison mouvementé marqué par la démission de leur entraîneur Rui Pataca, et le remplacement par Franck Plenecassagne. Un départ diesel qui se terminera par une 8e place.

La saison de CFA 2013-2014, est celle du renouveau, avec un parcours en Coupe de France de football, allant jusqu'au 32e de finales avant de s’incliner 2 à 0 face à Montpellier, club de Ligue 1. En championnat, le club finit 2e derrière le GS Consolat.

De la relégation en CFA2 à la Ligue 2 en 3 saisons[modifier | modifier le code]

En 2015-2016, la dynamique s'inverse et le club est relégué en CFA2. Il sera repêché en tant que meilleure quatorzième de CFA, à la suite de la relégation administrative de Luçon (National).

Tout juste repêché en CFA, le Rodez Aveyron Football se lance comme objectif le maintien. Mais après une première saison marquée par une seule défaite, les objectifs sont redéfinis. Le , le club obtient officiellement le titre de champion CFA du Groupe D et par la même, son billet pour le National 1.

Lors de la saison 2017-2018, le RAF surprend. Tout juste promu, les sang et or jouent la montée quasi toute la saison. Toutefois, ils s'écroulent en fin de saison et finissent 4e. Laurent Peyrelade est élu meilleur coach de troisième division à l'issue de la saison.

Le , une victoire du RAF contre Boulogne sur Mer sur le score de trois buts à un (3-1) permet au club d'acter sa montée en Ligue 2 pour la saison 2019-2020, une première depuis 26 ans. À la fin de la saison, Rodez battra le record de points pour une saison de National à 18 clubs (76 points), et finira meilleure défense et meilleure attaque (21 buts encaissés pour 54 buts marqués). Le coach Laurent Peyrelade est par ailleurs élu meilleur coach de la saison en National 1 pour la deuxième saison de rang.

Retour en Ligue 2[modifier | modifier le code]

Durant le mercato d'été décisif précédent son grand retour au deuxième échelon du football français, le RAF est parvenu à conserver la majorité de ses cadres même si l'équipe perd son arrière droit titulaire Jeremy Mellot, parti à Guingamp, fraîchement descendu de Ligue 1, ainsi que son meilleur buteur de la saison précédente Florian David, qui file chez un autre promu, Chambly. Rodez est également très actif dans le sens des arrivées avec pas moins de 11 nouveaux joueurs, dont certains avec une réelle expérience de la Ligue 2 (Pape Sané , Valentin Henry), mais également des jeunes prometteurs (Ouhafsa, Mathis). Amiran Sanaia est le capitaine de l'équipe aveyronnaise.

Le club doit également faire face à un autre défi durant cette intersaison : la recherche d'un nouveau stade. En effet, le stade Paul-Lignon n'étant pas aux normes de la Ligue 2, il subit d'importants travaux qui s'étaleront sur trois intersaisons, pour une fin attendue en . Rodez doit donc trouver un stade susceptible de l'accueillir jusqu'à la fin de la première phase des travaux, fin . Alors que le transfert provisoire au stade Armand-Cesari de Bastia semblait quasiment acté, la région Occitanie a fourni une aide financière au RAF afin qu'il puisse jouer au plus proche de chez lui, au Stadium de Toulouse, bien que la location de ce stade soit plus onéreuse que Bastia.

Rodez débute alors sa saison au Stadium de Toulouse devant 2 800 spectateurs venus faire le déplacement, et s'impose face à un club français historique, l'AJ Auxerre, sur le score de 2-0, Ugo Bonnet inscrivant même le premier but de la saison de Ligue 2 au bout de 54 secondes de jeu. La saison sera marquée par la pandémie de Covid-19 qui stoppera définitivement le championnat à l'issue de la 28ème journée. Le classement est alors figé, Rodez est 16ème au moment de l'interruption, avec six points d'avance sur le barragiste. C'est un succès sportif pour l'équipe de Laurent Peyrelade puisque ce classement lui permet de se maintenir dans l'antichambre de l'élite du football français. Cette seizième place est un trompe l'œil vis-à-vis de la saison réalisée par le RAF. En effet, les ruthénois finissent à seulement 3 points de la neuvième place.

Certaines individualités ont été mises en valeur durant cette saison. Ugo Bonnet, joueur formé au club, a inscrit 11 buts ce qui lui permet de finir 6eme au classement des buteurs. Valentin Henry a délivré 5 passés décisives pour sa première saison dans l'Aveyron. Arthur Desmas a également réalisé une saison très intéressante dans les buts, ce qui a généré des intérêts provenant d'autres clubs de Ligue 2. Ainsi, il signe un contrat avec Clermont Foot , club qui entend lutter pour la montée en Ligue 1.

Le club opère à nouveau un grand remaniement d'effectif, à l'image de ce qu'il avait déjà réalisé (avec succès) l'année précédente. Les arrivées sont donc nombreuses : Johann Obiang , Alan Kérouedan, Papis Malaly Dembele , Rémy Boissier (qui avait été prêté pour la deuxième partie de saison), Daouda Gueye, Jordan Leborgne et Theo Guivarch, qui est le successeur désigné de Desmas.

Identité du club[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Couleurs[modifier | modifier le code]

Le club ruthénois arbore à domicile, un maillot jaune et rouge, couleurs du club, mais aussi de la ville de Rodez. Après avoir été équipé un temps par ASICS, puis par l’équipementier Duarig, le RAF évolue avec des tenues Adidas depuis 2013.

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2004-2005
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2005-2006
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2006-2008
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2008-2009
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2009-2010
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2010-2011
Tenue domicile des dernières saisons

Palmarès et records[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats disputés[modifier | modifier le code]

Évolution du championnat disputé par le Rodez Aveyron Football[4]
Niveau I Niveau II Niveau III Niveau IV Niveau V Niveau VI Niveau VII
1982-1984 Division 4
1984-1990 Division 3
1990-1993 Division 2
1993-1995 National 2
1995-1997 National 1
1997-2001 CFA
2001-2004 CFA 2
2004-2007 CFA
2007-2011 National
2011-2017 CFA / National 2
2017-2019 National
2019- Ligue 2
  • Championnat national professionnel
  • Championnat national professionnel et amateur
  • Championnat national amateur
  • Championnat régional amateur
  • Championnat de district amateur

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Historique des entraîneurs[modifier | modifier le code]

Historique des entraîneurs du Rodez Aveyron Football
  • 1929-1935 : Drapeau : France Henri Genet
  • 1944-1948 : Drapeau : France Carville
  • 1948-1951 : Drapeau : France Jean Dufrene
  • 1951-1952 : Drapeau : France Curt Keller
  • 1952-1953 : Drapeau : France Joseph Botella
  • 1953-1954 : Drapeau : France Robert Roux
  • 1954-1959 : Drapeau : France Louis Brunet
  • 1959-1960 : Drapeau : France Rousset et Alméras
  • 1960-1961 : Drapeau : France Tolvay et Mercier
  • 1961-1962 : Drapeau : France Daniel Broca
  • 1962-1963 : Drapeau : France Georges Janin
  • 1963-1965 : Drapeau : France Jean Ségur
  • 1965-1967 : Drapeau : France Robert Rouanet
  • 1967-1970 : Drapeau : France Ernest Vaast
  • 1970-1971 : Drapeau : France José Urdanetta
  • 1971-1974 : Drapeau : France Jean Ségur
  • 1974-1975 : Drapeau : France José Navarro
  • 1975-1976 : Drapeau : France Bastien Perez
  • 1976-1977 : Drapeau : France José Navarro
  • 1977-1978 : Drapeau : France Molinier
  • 1978-1980 : Drapeau : France Claude Janin
  • 1980-1993 : Drapeau : France Michel Poisson

Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Effectif du Rodez Aveyron Football pour la saison 2020-2021 au 13 juillet 2020
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[5] Nom Date de naissance Sélection[6] Club précédent
16 G Drapeau de la France Mpasi, LionelLionel Mpasi 01/08/1994 (26 ans) France -18 ans Toulouse FC rés.
30 G Drapeau de la France Secchi, ThomasThomas Secchi 19/06/1997 (23 ans) Formé au club
- G Drapeau de la France Guivarch, ThéoThéo Guivarch 17/11/1995 (24 ans) EA Guingamp
4 D Drapeau de la France Bardy, PierrePierre Bardy 27/08/1992 (28 ans) Formé au club
5 D Drapeau de la France Roche, YohanYohan Roche 07/07/1997 (23 ans) Stade de Reims
12 D Drapeau de la France Dady Ngoye, FrancisFrancis Dady Ngoye 04/01/1990 (30 ans) Grenoble Foot 38
13 D Drapeau de la Géorgie Sanaia, AmiranAmiran Sanaia 03/09/1989 (31 ans) Géorgie Les Herbiers VF
17 D Drapeau de la France Dieng, NathanaëlNathanaël Dieng 13/04/1997 (23 ans) Grenoble Foot 38
19 D Drapeau de la France Peyrelade, AlexisAlexis Peyrelade 16/04/1997 (23 ans) Royal Mouscron-Péruwelz rés.
21 D Drapeau de la France Chougrani, JorisJoris Chougrani 30/03/1991 (29 ans) Formé au club
25 D Drapeau de la France Foucras, HendrickHendrick Foucras 07/05/1997 (23 ans) Formé au club
28 D Drapeau de la France Henry, ValentinValentin Henry 18/09/1993 (27 ans) Stade brestois 29
29 D Drapeau de la France Coelho, GrégoryGrégory Coelho 01/01/1999 (21 ans) Formé au club
- D Drapeau de la France Mathis, BorisBoris Mathis 15/08/1997 (23 ans) FC Villefranche
- M Drapeau de la France Obiang, JohannJohann Obiang 05/07/1993 (27 ans) Gabon Le Puy Foot 43 Auvergne
2 M Drapeau de la France Boissier, RémyRémy Boissier 22/02/1994 (26 ans) Le Mans FC
6 M Drapeau du Cameroun Alégué, AlexisAlexis Alégué 23/12/1996 (23 ans) Cameroun -23 ans FC Nantes
7 M Drapeau du Maroc Ouammou, NassimNassim Ouammou 27/04/1993 (27 ans) US Boulogne
8 M Drapeau de la France Ruffaut, PierrePierre Ruffaut 17/06/1987 (33 ans) AS Moulins
10 M Drapeau de la France Tertereau, AurélienAurélien Tertereau 24/07/1991 (29 ans) Entente SSG
14 M Drapeau de la France Poujol, LoïcLoïc Poujol 27/02/1989 (31 ans) France -20 ans Paris FC
20 M Drapeau de la France Guerbert, MathieuMathieu Guerbert 30/11/1991 (28 ans) Balma SC
22 M Drapeau de la France Douline, DavidDavid Douline 28/05/1993 (27 ans) Clermont Foot 63
24 M Drapeau de la France Garcia, HugoHugo Garcia 09/08/1998 (22 ans) Formé au club
25 M Drapeau de la France Jacob, CorentinCorentin Jacob 07/01/1997 (23 ans) France -18 ans Stade brestois 29
- M Drapeau de la France Leborgne, JordanJordan Leborgne 29/09/1995 (25 ans) EA Guingamp
- M Drapeau de la France flèche vers la droite Ponceau, JulienJulien Ponceau 28/11/2000 (19 ans) France -20 ans FC Lorient
9 A Drapeau de la France Caddy, DorianDorian Caddy 20/03/1995 (25 ans) France -16 ans US Quevilly-Rouen
11 A Drapeau de la France Bonnet, UgoUgo Bonnet 17/09/1993 (27 ans) Castelnau-le-Crès FC
15 A Drapeau du Sénégal Sané, PapePape Sané 30/12/1991 (28 ans) Sénégal SM Caen
18 A Drapeau de la France Maanane, EdwinEdwin Maanane 03/02/1995 (25 ans) Grenoble Foot 38
26 A Drapeau de la France Ouhafsa, AyoubAyoub Ouhafsa 14/11/1997 (22 ans) Olympique de Marseille
- A Drapeau de la France Dembélé, MalalyMalaly Dembélé 17/06/1997 (23 ans) AS Nancy Lorraine
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : France Gilles Dulac
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : France Thomas Frette
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : France David Manhaval

Légende


Consultez la documentation du modèle

Joueurs prêtés
P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Structures du club[modifier | modifier le code]

Structures sportives[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Le stade Paul Lignon est l'enceinte dans laquelle joue Rodez. Le stade a une capacité de 6000 places, qui sera porté à plus de 8000 après les travaux de mise aux normes pour la deuxième division française. Le stade est situé dans le centre-ville de la préfecture de l'Aveyron, rue Vieussens.

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Aspects juridiques[modifier | modifier le code]

Statut juridique et légal[modifier | modifier le code]

Auparavant semi-professionnel, le RAF devient un club professionnel en vertu de la décision de la LFP prise à la suite de la montée sportive du club en Ligue 2.

Dénomination du club[modifier | modifier le code]

Aspects économiques[modifier | modifier le code]

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Chaque saison, le Rodez Aveyron Football publie son budget prévisionnel de fonctionnement après validation auprès de la DNCG, l'instance qui assure le contrôle administratif, juridique et financier des associations et sociétés sportives de football afin d'en garantir la pérennité. Le budget prévisionnel d'un club s'établit en amont de l'exercice à venir et correspond à une estimation de l'ensemble des recettes et des dépenses prévues par l'entité. Le tableau ci-dessous résume les différents budgets prévisionnels du club saison après saison.

Historique du budget prévisionnel du Rodez Aveyron Football
Saison 2007-2008 2008-2009 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014
Budget M€ M€ 1,7 M€ 1,8 M€ 240 000  N.C N.C
Saison 2014-2015 2015-2016 2016-2017 2017-2018 2018-2019 2019-2020 2020-2021
Budget N.C N.C N.C 1,8 M€ 2,2 M€ 7,1 M€ 7,2 M€
Légende : M€ = millions d'euros.

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Max Outil est le sponsor maillot principal du RAF depuis la saison 2017-2018. Le maillot de Rodez apparaît d'ailleurs au sein des publicités télévisées de Max Outil. Le bowling du Rouergue est également un sponsor important du club. La région Occitanie et le département de l'Aveyron contribuent au maintien du RAF dans la région durant les travaux du stade Paul Lignon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Fabrice Valery, « Laurent Peyrelade nouvel entraîneur du Rodez Aveyron Football - France 3 Occitanie », France 3 Occitanie,‎ (lire en ligne, consulté le 26 août 2017)
  3. CFA. Rodez sorti sur tapis vert sur La Dépêche du Midi, 5 juin 2006
  4. « Histoire en championnat », sur footballdatabase.eu.
  5. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  6. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Claude Boudes, Stéphane Hurel, Jean-Louis Pradels, Rodez Aveyron football 80 ans de football, Guide (broché). Paru en 05/2008

Liens externes[modifier | modifier le code]