Limoges Football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Limoges Football
Logo du Limoges Football
Généralités
Nom complet Limoges Football
Surnoms Le LF
Noms précédents Limoges Football Club (1947-1987)
Limoges Foot 87 (1987-2003)
Limoges Football Club (2003-2020)
Fondation
Statut professionnel 1957-1987
Couleurs Bleu marine, rouge et blanc
Stade Stade Saint-Lazare
(3 000 places)
Siège 28, place des Bancs
87000 Limoges
Championnat actuel Départemental 1
Président Drapeau : France Michel Robert
Entraîneur Drapeau : France Fabien Daguin
Joueur le plus capé Drapeau : France Francis Smerecki (171)

Le Limoges Football, ou plus communément appelé LF, est un club français de football fondé en 1947 et basé à Limoges.

En 2020, à la suite de la liquation judiciaire du Limoges Football Club, le club est renommé Limoges Football.

Histoire[modifier | modifier le code]

Genèse (1917-1947)[modifier | modifier le code]

En 1917, Georges Verju, limougeaud d'origine et joueur du Red Star avant-guerre, fonde le Red Star Limoges. Le rival local du Red Star Limoges est la Section Athlétique Universitaire de Limoges (SAUL), datant de 1906. Ce dernier semble prendre l'ascendant en 1929 à la suite d'une sombre histoire criminelle impliquant des joueurs du Red Star…

En 1934, la SAUL est rebaptisé Star Limousin Université Club (SLUC) tandis que le Red Star devient le Red Star Athlétique de Limoges. En 1943, le SLUC devient l'Union Sportive Athlétique de Limoges (USAL).

Débuts (1947-1957)[modifier | modifier le code]

L'Union Sportive Athlétique de Limoges et le Red Star Limoges fusionnent le au sein du Limoges Football Club[1]. Le LFC pose une première fois sa candidature au statut professionnel en 1954 mais doit attendre 1957 pour passer pro. Le LFC évolue alors au stade municipal de Beaublanc pouvant accueillir 14 000 spectateurs. Après quelques travaux d'aménagement, le record d'affluence du stade est porté à 17 592 spectateurs payants à l'occasion de la visite du Stade de Reims en 1960.

Le professionnalisme (1957-1987)[modifier | modifier le code]

En 1957, le club adopte le statut professionnel et intègre la Division 2[2]. L'international français Pierre Flamion est nommé entraîneur-joueur du groupe professionnel[3]. Sous sa direction, le club est promu en D1 dès 1958. Limoges parvient à se maintenir trois saisons au plus haut niveau avant de connaître la relégation.

Retour à l'amateurisme (1987-2003)[modifier | modifier le code]

Après plus de vingt saisons en Division 2 et quatre en Division 3 de 1973 à 1977, le LFC dépose le bilan en en raison d'une dette cumulée de plus de cinq millions de Francs[4].

Le club repart alors en D4 sous le nom Limoges Foot 87.

En 1999, avec 97 points[5], le Limoges Foot 87 termine deuxième de son groupe et se qualifie pour les barrages d'accession au National[6]. Le LF87 commence toutefois par une défaite 1-0 face à la GSI Pontivy malgré une première mi-temps maîtrisée[7], puis affronte le Stade de Reims, ce dernier étant promu.

La saison 1999-2000 est marquée par la réception du Paris Saint-Germain Football Club pour le compte des 32e de finale de la Coupe de France. Le Limoges Foot 87 est battu 3-4 après avoir pourtant mené 3-2[8],[9]. En championnat, le LF87 finit dixième du groupe C[10].

Reconstruction au sein du Limoges Football Club (2003-2020)[modifier | modifier le code]

À la fin de l’exercice 2002/2003, il sera rétrogradé en Division d'honneur avec la dissolution du Limoges Foot 87 qui laissera place à nouveau au Limoges Football Club.

En 2007, à la suite de l'arrivée d'un nouveau président, Gérard Chevalier, le Limoges FC se lance dans une phase de reconstruction afin de retrouver un rang honorable.

Saison 2010-2011, à la fin d'une saison difficile, le Limoges FC termine deuxième du championnat de DH et accède au CFA 2, grâce à une place de meilleur second.

Le , Limoges se qualifie pour les 16e de finale de la Coupe de France en éliminant l'US Boulogne CO sur le score de 1-0 et sera battu 0-2 par l'équipe de Jeanne d'Arc de Drancy.

Premier à la trêve[11], et deuxième du groupe F de CFA 2 lors de la saison 2013-2014, place acquise à la dernière journée, après avoir pourtant été premier une bonne partie de la saison, le club monte en CFA pour la saison 2014-2015.

La saison est difficile et le club est finalement relégué à nouveau en CFA 2 pour la saison 2015-2016.

Prenant la succession de Nicolas Le Bellec qui a donné sa démission, Dragan Cvetkovic est nommé nouvel entraîneur du Limoges FC. Ce technicien d’expérience passé par le monde professionnel a pour objectif de faire remonter le club en CFA dans les deux ans. Après Dusko Vujosevic au Limoges CSP et Nenad Stanic au Limoges Hand 87, pour la petite histoire, Dragan Cvetkovic est le 3e entraîneur d'origine serbe à coacher une équipe sportive en Limousin.

Le club reçoit un match de Coupe de France en ce : Aixe-sur-Vienne (DHR) va tenter de réaliser l'exploit sur la pelouse du stade Saint-Lazare. Si le club a déjà connu les joies d'un 7e tour de coupe de France (il avait affronté en 2001, Luçon, alors en division d'honneur), cette fois, il est opposé à une formation professionnelle, l'équipe de l'AC Ajaccio en Ligue 2 avec le retour de Paul Babiloni formé au club du Limoges FC. La logique est respectée, Ajaccio gagne 4 à 1.

En le Limoges FC valide sa montée en Nationale 2 (CFA), après avoir terminé 2e du groupe H de CFA 2 derrière le Stade Bordelais avec seulement trois défaites et une série de 20 matchs sans défaite qui aura pris fin lors du dernier match au stade Saint-Lazare devant le Pau FC 1-2 et environ 2 500 spectateurs présents.

Lors de la saison 2017/2018, le club obtient son maintien sportivement mais sera tout de même relégué.

Placé en redressement judiciaire, un temps menacé de liquidation et d'une rétrogradation à l'échelon régional, le LFC est finalement accepté en National 3 pour la saison 2018-2019 par la Direction nationale du contrôle de gestion[12].

À la suite du redressement judiciaire du début de l'été 2018, un nouveau comité de direction prend la tête du Limoges FC. Colbert Marlot, ancien entraîneur du Limoges FC à la fin des années 90, prend de nouveau les commandes de l'équipe fanion qui repart donc en National 3, avec un effectif jeune et totalement renouvelé.

Le Limoges FC réalise une saison plus que honorable ponctuée par un retour au nouveau stade de Beaublanc lors de l'avant-dernière journée du championnat devant 3 000 spectateurs. L'équipe termine à la 8e position, avec l'ambition de construire une équipe solide pour la saison 2019-2020 et jouer les premiers rôles.

Cependant, tout ne se passe pas comme prévu. Alors que l'équipe première reprenait le chemin de l'entrainement, le club a appris sa rétrogradation administrative en R1 par la DNCG, la seconde en autant de saisons ! Alors que tous les voyants semblaient être aux verts sportivement, le club subit une nouvelle déconvenue administrative.

Le , le club est contraint déposer le bilan. Le club est renommé Limoges Football est reprend l'activité des équipes de jeunes et féminines en attentant la décision de la FFF pour les compétitions seniors masculines[13].

Nouveau dépôt de bilan et reprise sous le nom de Limoges Football (depuis 2020)[modifier | modifier le code]

Le club est autorisé à reprendre les activités des catégories de jeunes et féminines, mais devra cependant attendre la décision de la FFF concernant les compétitions masculines seniors[14].

Finalement, à la suite du forfait général de l'équipe première en Régional 2 lors de la saison 2019-2020 et à la suite des règlements généraux de la FFF, le comité exécutif de la FFF impose au Limoges Football de repartir en Départemental 1 pour la saison 2020-2021[15].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres et trophées[modifier | modifier le code]

Compétitions nationales Compétitions régionales Compétitions féminines

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Saison Championnat Coupe
de France
Division Niv. Classement P/R Pts J V N D Bp Bc Diff
Limoges Football Club (1947-1987)
1947-1948 Division d'Honneur IV 2/12 en augmentation 30 22 12 6 4 68 30 +38 -
1948-1949 CFA III 10e/12 en diminution 16 22 6 4 12 29 44 -15 -
1949-1950 Division d'Honneur IV 1re/9 en augmentation 28 15 13 2 0 71 11 +60 -
1950-1951 CFA III 11e/12 en diminution 11 22 2 7 13 23 47 -24 -
1951-1952 Division d'Honneur IV 1/14 en augmentation 43 26 21 1 4 85 34 +51 -
1952-1953 CFA III 3e/12 27 22 10 7 5 35 23 +12 -
1953-1954 CFA III 10e/12 18 22 7 4 11 28 33 -5 -
Limoges Foot 87 (1987-2003)
1994-1995 National 3 V 2e/14 en augmentation 35 26 14 7 5 56 23 +33 -
1995-1996 National 2 IV 10e/18 45 34 13 6 15 40 49 -9 -
1996-1997 National 2 IV 10e/18 44 34 12 8 14 37 37 0 -
1997-1998 CFA IV 9e/18 45 34 11 12 11 46 55 -9 -
1998-1999 CFA IV 2e/18 97 34 18 9 7 57 33 +24 -
1999-2000 CFA IV 10e/18 78 34 12 8 14 54 58 -4 -
2000-2001 CFA IV 13e/18 78 34 11 11 12 36 36 0 -
2001-2002 CFA IV 14e/18 71 34 8 13 13 29 34 -6 -
2002-2003 CFA IV 14e/18 (rétrogradé par la DNCG) en diminution 73 34 10 9 15 34 58 -24 -
Limoges Football Club (2003-2020)
2003-2004 Division d'Honneur VI 1er/14 en augmentation 83 26 17 6 3 60 18 +42 -
2004-2005 CFA 2 V 7e/16 69 28 11 8 9 36 35 +1 -
2005-2006 CFA 2 V 12e/16 63 30 8 9 13 41 43 -2 -
2006-2007 CFA 2 V 15e/16 en diminution 55 30 6 7 17 28 59 -31 -
2007-2008 Division d'Honneur VI 6e/14 64 26 10 8 8 25 24 +1 -
2008-2009 Division d'Honneur VI 6e/14 63 26 10 7 9 33 27 +6
2009-2010 Division d'Honneur VI 2e/14 71 26 13 6 7 43 21 +18 -
2010-2011 Division d'Honneur VI 2e/14 en augmentation 81 26 16 7 3 44 19 +25 -
2011-2012 CFA 2 V 12e/16 66 30 10 6 14 44 52 -8 -
2012-2013 CFA 2 V 8e/14 59 26 9 6 11 31 42 -11 -
2013-2014 CFA 2 V 2e/14 en augmentation 74 26 12 12 2 41 27 +14 -
2014-2015 CFA IV 16e/16 en diminution 50 30 4 9 17 33 57 -24 -
2015-2016 CFA 2 V 9e/14 60 26 9 7 10 26 32 -6 -
2016-2017 CFA 2 V 2e/14 en augmentation 49 26 13 10 3 45 18 +27 -
2017-2018 National 2 IV 12e/16 (rétrogradé par la DNCG) en diminution 34 30 9 10 11 31 38 -7 -
2018-2019 National 3 V 8e/14 (rétrogradé par la DNCG) en diminution 38 26 9 11 6 23 25 -2 -
2019-2020 Régional 1 VI Forfait Général en diminution 0 0 0 0 0 0 0 0 -
Limoges Football (depuis 2020)
2020-2021 Départemental 1 IX 2e/12 (en cours) 10 4 3 1 0 8 2 +6 -
en augmentation= Promu en diminution= Relégué

Championnat professionnel[modifier | modifier le code]

Le meilleur résultat du Limoges FC en trois saisons de Division 1 est 10e en 1959-1960.

Le meilleur résultat du Limoges FC en vingt-trois saisons de Division 2 est 3e en 1957-1958.

Le meilleur résultat du Limoges FC en quatre saisons de Division 3 est 1er en 1976-1977.

Parcours en Coupe de France[modifier | modifier le code]

Le meilleur résultat du club est une participation aux quarts de finale en Coupe de France de football 1969-1970 contre le Stade rennais, après avoir éliminé Nantes en trente-deuxièmes et Concarneau en seizièmes.

Le club fut aussi battu par le Paris SG en trente-deuxièmes de finale en 1999-2000 (3-4).

Durant l'édition 2011-2012, le LFC remporte son trente-deuxième de finale contre l'US Boulogne (L2) sur le score de 1-0, mais se fait éliminer après en seizièmes contre la JA Drancy (CFA) 0-2.

Lors de l'édition 2015-2016, le club élimine l'AJ Auxerre au septième tour (2-1) avec un but auxerrois de Sébastien Puygrenier, le capitaine d'Auxerre, né à Limoges, et se hisse en trente-deuxièmes de finale où il affronte l'Olympique lyonnais à Poitiers. Le Limoges Football Club s'incline 0-7 contre cette équipe de l'OL avec des doublés de Maxwel Cornet et Rachid Ghezzal et des buts de Corentin Tolisso, Sergi Darder et Claudio Beauvue, avec la première apparition de Bruno Génésio comme entraineur.

Lors de l'édition 2016-2017, le club de CFA 2 affrontait une équipe de promotion d'honneur, Niort-Saint-Florent. Cela représente trois divisions d’écart, le Limoges FC n’a pas fait dans le détail en inscrivant 6 buts, sans en encaisser. Ils affrontent Les Herbiers entrainé par Frédéric Reculeau en National. Les Herbiers Vendée Football se sont qualifiés pour le 9e tour de la Coupe de France en battant Limoges 1-0 grâce à une victoire acquise en prolongation. Ils trouvent la faille dans la prolongation, alors que les deux équipes évoluaient à dix, à la suite des expulsions de Caloin (Limoges) et Moulaye (Les Herbiers), Tigroudja transformant un penalty à la 108e minute.

L'édition 2018-2019 commence par une large victoire 9 à 0 lors du troisième tour contre les voisins de l'AFP Limoges, puis une victoire 2-1 à Couzeix-Chaptelat (R3) au 4e tour sur le score de 2-1, puis une victoire à domicile au 5e tour au stade Saint Lazare sur le score de 2-2 (5-4 aux tirs au but) face à Montmorillon (N3), puis lors d'un derby le Limoges FC sortira le club du Tulle Foot Corrèze (R1) au 6e tour sur le score de 3-0, avant d'être éliminé au 7e tour avec les honneurs 1-0 après prolongation par Villefranche Beaujolais (National) devant 725 spectateurs...

Structures du club[modifier | modifier le code]

Structures sportives[modifier | modifier le code]

Le Limoges FC n'a eu que deux stades, celui de Beaublanc et celui de Saint-Lazare.

Stade[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1990 le stade du Limoges FC fut le Stade municipal de Beaublanc[18].

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Statut juridique et légal[modifier | modifier le code]

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Équipementier[modifier | modifier le code]

L'équipementier du club est Numéro 10 avec la marque Eldera.

Sponsors[modifier | modifier le code]

Le Limoges FC a 12 partenaires économiques[19].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Historique des logos[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Les entraîneurs[modifier | modifier le code]

Entraineurs du Limoges Football[20].
Rang Nom Période
1 Drapeau de la France Pierre Flamion 1957-1962
2 Drapeau de la France Maurice Blondel 1962-1966
3 Drapeau de la France Roger Meerseman 1966-1968
4 Drapeau de la France Maurice Blondel 1968-1970
5 Drapeau de la France Maurice Cailleton 1969-1970
6 Drapeau de la France Yvon Goujon 1970-1972
7 Drapeau de la France Maurice Cailleton 1972-1974
8 Drapeau de la France Henri Kowal 1974-janv. 1975
9 Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Slobodan Stojovic janv. 1975-juin 1975
10 Drapeau de la France Henri Kowal 1975-1978
11 Drapeau de la France Henri Skiba 1978-1981
12 Drapeau de la France Robert Dewilder 1981-1984
13 Drapeau de la France Francis Smerecki 1984-1985
14 Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Ivica Todorov 1985-1986
15 Drapeau de la France Robert Dewilder 1986-1987
16 Drapeau de la France Pierre Soria 1987-1988
Rang Nom Période
17 Drapeau de la France Guillaume Lassalle 1988-1989
18 Drapeau de la France Bastien Lassalle 1989-1990
19 Drapeau de la France Eddie Hudanski 1990-janv. 1997
20 Drapeau de la France Colbert Marlot janv. 1997-2000
21 Drapeau de la France Jean-Yves Kerjean 2000-2001
22 Drapeau de la France Jacky Lemée 2001-2002
23 Drapeau de la France Christophe Matl 2002-2003
24 Drapeau de la France Stéphane Roussy 2003-2006
25 Drapeau de la France Jean-Jacques Eydelie 2006-2008
26 Drapeau de la France Pierre Soria 2008-2009
27 Drapeau de la France Christophe Lassudrie 2009-2011
28 Drapeau de la France Vincent Gaudron nov. 2011-déc. 2014
29 Drapeau de la France Nicolas Le Bellec déc. 2014-juin 2016
30 Drapeau de la Serbie Dragan Cvetkovic 2016-2018
31 Drapeau de la France Colbert Marlot 2018-2020
32 Drapeau de la France Fabien Parverie depuis 2020

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1950, l'équipe du Limoges FC en Division 1 compte notamment les internationaux français Armand Penverne, Raymond Cicci et Paul Sauvage[21]. De 1958 à 1961, Guy Roux joue également au LFC, mais dans l'équipe amateur, en CFA. Il n'intègre pas le groupe professionnel en raison de sa « lenteur »[21].

En 1964-1965, en Division 2, le Limoges FC compte dans ses effectifs l'international français et buteur emblématique du RC Strasbourg Casimir Koza, venu finir sa carrière au club[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Limoges Football-Club : des lumières de la Ligue 1 à l'anonymat du CFA2 », sur lavoixdunord.fr, (consulté le )
  2. « Limoges Football Club », sur histoire.maillots.free.fr (consulté le )
  3. « Flamion, Paillot, N’Dioro… ont connu les deux clubs », sur lepopulaire.fr, (consulté le )
  4. « L'ÉQUIPE DU DIMANCHE APRÈS-MIDI. LIMOGES FOOTBALL CLUB 1986-87 », sur thevintagefootballclub.blogspot.fr, (consulté le )
  5. « CFA Gr. C 1999 », sur footballenfrance.fr (consulté le )
  6. « Limoges Foot 87 Cherche buteur désespérément », sur letelegramme.fr, (consulté le )
  7. « Le match parfait », sur letelegramme.fr, (consulté le )
  8. « Feuille de match Coupe de France », sur psgstat.fr (consulté le )
  9. Marie-France Tharaud, « Coupe de France : le Limoges Football Club rencontrera l'Olympique Lyonnais en 32es de finale », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le )
  10. « CFA Gr. C 2000 », sur footballenfrance.fr (consulté le )
  11. Marjorie Queuille, « Gérard Chevalier, président du Limoges FC », sur lamontagne.fr, (consulté le )
  12. Thibualt Marotte, « Le Limoges FC jouera en National 3 la saison prochaine », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  13. « Le Limoges FC en liquidation judiciaire », sur lepopulaire.fr, (consulté le )
  14. « Le Limoges FC est mort, vive le Limoges Football ! », sur footamateur.fr, (consulté le )
  15. « Le Limoges Football devra repartir au niveau départemental », sur lepopulaire.fr, (consulté le )
  16. « Le palmares du Championnat régional de football féminin de la Ligue du Centre-Ouest », sur lco.fff.fr (consulté le )
  17. « Le palmarès de la coupe régionale de football féminin de la Ligue du Centre-Ouest », sur lco.fff.fr (consulté le )
  18. « Limoges Football Club », sur pari-et-gagne.com (consulté le )
  19. « Nos Partenaires », sur limoges.fr (consulté le )
  20. « Effectif CFA 2 », sur limogesfc.fr (consulté le )
  21. a et b Fabien Friconnet, « Guy Roux raconte son Limoges FC : « j’étais trop lent pour jouer en première division » », sur lepopulaire.fr, (consulté le )
  22. « Casimir Koza », sur racingstub.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]